Toute l'actualité du football Vaudois

Aigle II à une victoire du bonheur

La 2e ligue est proche pour Rinor Nuredini et ses coéquipiers. Vont-ils monter dès mercredi à Champagne?

3e ligue - 13 juin 2016

La 2e ligue est proche pour Rinor Nuredini et ses coéquipiers. Vont-ils monter dès mercredi à Champagne?

On a effectué les calculs dans tous les sens et, à moins d’être passé à côté de quelque chose de très gros, on est en mesure d’affirmer qu’il ne manque qu’une victoire à la «II» du FC Aigle pour s’ouvrir les portes de la 2e ligue. La raison? D’une part, Stade Nyonnais et Champagne se sont neutralisés dimanche (lire ici), et, d’autre part, avant tout, les joueurs de Sébastien Limoli ont pris la mesure du FC La Sallaz, 2-0, dans le même temps. On est à peu près certain que notre affirmation ne fera pas bondir le technicien aiglon, tant celui-ci ne sera satisfait qu’une fois son équipe définitivement qualifiée et, si possible, en ayant engrangé la totalité des points (lire son interview d’avant-finales ici). Toujours est-il que c’est le premier véritable constat qu’on peut tirer de ces finales de 3e ligue: en battant soit Champagne (à Champagne), soit Stade Nyonnais (à domicile), Aigle II aura définitivement composté son ticket pour la 2e ligue.

La pression existe, même à Aigle

«Dimanche après-midi, La Sallaz comme notre équipe avons eu de la peine à rentrer dans le match. Il y avait pas mal de pression, d’un côté comme de l’autre, on l’a tout de suite senti, et on a eu de la peine à mettre notre jeu en place et à se créer des occasions. Heureusement, il y a eu ce but d’Ibraim (Sabani, un des deux défenseurs centraux), sur corner, juste avant la pause (44e), qui nous a permis de nous relâcher. Les choses ont été un peu plus simples par la suite». Ce constat? Celui de Rinor Nuredini, le solide latéral droit de ce FC Aigle II, qui prouve que, malgré le volonté de vouloir désintégrer tous ses adversaires sur son passage, avec estime et respect, évidemment, cette équipe peut aussi connaître les tourments de la pression.

Une partie assez équilibrée

«Si je devais résumer ce qu’il s’est passé, poursuit le défenseur, je dirais que la première période a été équilibrée, la seconde mi-temps d’abord à notre avantage, puis une fin de match où ils se sont montrés les plus dangereux. La différence, c’est surtout qu’on a transformé nos occasions de buts, pendant que Raul (Ribeiro, le gardien) a été impeccable et a sorti les leurs. Une fois menés 2-0, il faut reconnaître qu’ils ont poussé pour revenir au score, se montrant plusieurs fois vraiment dangereux. Petite fierté personnelle, je dois avouer qu’on a été solides derrière et qu’on les a très bien contrés. On n’a pas pris beaucoup de buts cette saison, certes, mais ce week-end, en plus, il n’y avait pas le déchet habituelle dans notre jeu de passe». Finalement, une partie plutôt disputée, comme on l’attendait, où Aigle II a, encore une fois, été le plus réaliste.

Rinor Nuredini

 

Rinor Nuredini: «On est fait pour les gros matches!»

Sébastien Limoli avait prévenu son monde, et n’avait donc pas menti. L’assurance montrée par l’homme fort de la «II» d’Aigle n’avait rien d’un excès de confiance, son équipe semble vraiment mûre pour évoluer à l’étage d’au-dessus. Cela demandera confirmation, bien sûr, et le déplacement de Champagne, dans un premier temps, puis la venue de la «II» du Stade Nyonnais, ensuite, n’auront rien d’une sinécure.

Cela n’est, toutefois, certainement pas suffisant pour décourager Rinor Nuredini et ses coéquipiers, qui le prennent plutôt comme un défi palpitant: «On est tout aussi confiant avant de se rendre à Champagne qu’on l’était au départ de ces finales, rien n’a changé. On nous a dit que ce n’était pas le terrain le plus plat du canton, et ça représente quand même un joli déplacement pour nous. Et puis, il s’agit d’une équipe qui compte beaucoup de joueurs d’expérience, ayant évolué dans de plus hautes ligues, mais, au fond, c’est aussi un peu notre cas, avec la présence de Dario Drago dans nos rangs, pour ne citer que lui. On peut partir sereins, on est faits pour ce genre de gros matches, on les aime. On a pris l’habitude de se mettre au niveau de l’adversaire, ce qui est plutôt une bonne nouvelle en finale». Se mettre au niveau de l’adversaire, peut-être, mais en ne perdant que deux fois sur les 28 matches qu’elle a disputé, cette formation part avec un certain avantage sur ses concurrents: à la fin, c’est toujours Aigle II qui gagne.

Il fallait bien que La Sallaz joue un match à l’extérieur

«Il reste deux matches, on fait six points et c’est bon!». Malgré la défaite, peu de regrets dans le camp de La Sallaz et de son coach, Michael Pacella, qui reconnaît que ses joueurs ont peut-être été un peu justes physiquement: «Disons qu’on a vite fatigué, mais le terrain était difficile, ça n’a pas aidé. Pas de chance au tirage? Non, je ne pense pas. Il fallait bien qu’on joue un match à l’extérieur, et pas sûr que d’aller à Champagne ou à Colovray aurait été moins pénible. Maintenant, place aux deux rencontres à la maison, sur notre synthétique. On se réjouit de le retrouver, c’est un atout indéniable».

En tout les cas, La Sallaz devra réagir, avec la venue de Nyon à Grand-Vennes, devant son public, mercredi soir. Une nouvelle contre-performance et les espoirs de promotion du club lausannois deviendraient tout de suite beaucoup plus lointains. Une victoire, par contre, et tout serait relancé dans ce groupe. Michael Pacella se réjouissait vraiment de ce duel entre deux équipes au style similaire. Il faudra être à Grand-Vennes pour savoir si le boss des lieux aura toujours le sourire après le match!

Un article rédigé par Florian Vaney

Le tableau des finales

Groupe 2

Dimanche 12 juin, 15h30

Nyon II – Champagne 2-2
Buts pour Nyon: Yassir Assoumani et Andrea Mangone.
Buts pour Champagne: Nemanja Stanojevic et Muamer Salkanovic.

Aigle II – La Sallaz 2-0
Buts pour Aigle: Ibraim Sabani et Valjon Bajrami.

Mercredi 15 juin, 19h30

Champagne – Aigle II

La Sallaz – Nyon II

Dimanche 19 juin, 15h30

Aigle II – Nyon II

La Sallaz – Champagne

Le plan-fixe

Stade de La Mêlée

FC Aigle II

2

44e Sabani 1-0

68e Bajrami 2-0

Raul Costa Ribeiro:
R. Nuredini, Sabani, Lotici, Perreira:
B. Nuredini, Luis Carlos Sequeira, Tafaj, Drago (85e Gagulic);
Hugo Almeida (66e Iseni), Bajrami.
Entraîneur: Sébastien Limoli.

FC La Sallaz

0

Marouani;
Torun, Stanic, H. Massoud, Zahnd;
M. Massoud, Awes, Y. Massoud (59e Carucci);
Feroghi, Stierli (85e Tall), Kamara.
Entraîneur: Michaël Pacella.

À lire également