Toute l'actualité du football Vaudois

Aigle II, neuf points c’est tout!

Sébastien Limoli veut monter en 2e ligue. Et avec la manière.

3e ligue - 9 juin 2016

Sébastien Limoli veut monter en 2e ligue. Et avec la manière.

Le FC La Sallaz, qui aura le redoutable honneur de se déplacer à Aigle pour y ouvrir le bal des finales dans son groupe, est prévenu, ainsi que Champagne Sports et le Stade Nyonnais II dont le tour viendra: ce FC Aigle II ne visera pas «seulement» la promotion lors des finales, il veut l’obtenir avec la manière! «Trois matches, neuf points!», selon les dires de son coach, Sébastien Limoli. Pas de langue de bois ni de fausse modestie chez les Aiglons, voilà qui a le mérite d’être clair. Une surprise? Pas vraiment, ou alors une demi-surprise. On l’a dit (lire ici), s’il fallait dégager un favori de ce groupe 2 de finalistes, la «II» du FCA partirait vraisemblablement, légèrement, avec les faveurs de la côte. Il faut dire que l’équipe a du potentiel, et a su le démontrer tout au long de la saison. Ses faits d’armes? Une première place acquise avec la manière en championnat, en battant deux fois son dauphin, le fringant Saint-Légier, et en ne laissant sur son parcours que cinq tout petits points, ainsi qu’une participation en demi-finale de la Coupe Vaudoise face au LUC-Dorigny. Voilà qui a de quoi, tout de même, impressionner ses futurs adversaires.

Une position de favori acceptée, voire revendiquée

«Je peux comprendre qu’on nous considère comme favori dans ce groupe, débute Sébastien Limoli, on est conscient de notre force et on l’accepte parfaitement. N’y voyez pas de la prétention ou quoi que ce soit dans le genre, on respecte beaucoup toutes les équipes qui sont arrivées en finales. On sait que la logique d’hier n’est pas forcément celle d’aujourd’hui, et que les finales sont un monde à part, où tout peut se passer. Malgré tout, on est persuadé qu’on a les capacités pour terminer en tête de notre groupe, il n’y a pas de raisons de le cacher». Si le coach aiglon peut paraître sûr de lui, il faut bien avouer qu’on peut difficilement lui donner tort. Ce dernier s’est bâti une impressionnante armada au fil de l’exercice, et celle-ci n’a connu que deux fois la défaite cette saison (face au LUC-Dorigny, en coupe, et contre le CS Ollon en championnat).

L’état d’esprit, la force numéro 1 de cette équipe

Le soutien de la première équipe? Il est indéniable, mais le technicien tient à mettre les choses au clair par rapport à cela: «La plus grande force de cette équipe, c’est, sans conteste, son état d’esprit, et on ne peut pas dire que se sont les joueurs de la «I» qui l’ont créé. C’est même plutôt impressionnant de constater à quel point ceux-ci se fondent dans notre état esprit lorsqu’ils nous rejoignent. C’est quelque chose qu’on a construit nous-mêmes, avec tous les joueurs ainsi que Massimiliano Micello , l’entraîneur assistant, que je me dois de remercier pour tout ce qu’il réalise».

Un objectif de promotion né en cours de saison

Un discours conquérant, un parcours remarquable, un état d’esprit paré à toutes éventualités… et des défauts, dans tout ça? Pour Sébastien Limoli, ce n’est clairement pas le moment de montrer le moindre signe de faiblesse, pas juste avant le sprint final: «On arrive plus que jamais prêt pour ces finales. J’ai pu compter sur au moins 16 joueurs toute la saison aux entraînements, ils seront tous présents à partir de ce week-end. Le plus compliqué, ça sera de choisir qui aligner, car, pour moi, ce sont 16 titulaires indiscutables. L’objectif de monter en 2e ligue? Il est né au fur et à mesure que la saison avançait. À la base, on voulait faire mieux que le 3e rang de l’an dernier, puis on s’est aperçu, peu à peu, de nos qualités et de nos forces. Aujourd’hui, peut-être grâce à cela, les joueurs arrivent d’autant plus motivés pour les finales».

Sébastien Limoli: «Je veux une belle fête, faire honneur à notre ligue»

La première «victime» de cette équipe gonflée à bloc devrait se nommer La Sallaz, dimanche à 15h30, à La Mêlée. C’est en tout cas ce qu’on veut croire dans le Chablais. Pas de grands discours pour autant, le boss de la deuxième garniture du FC Aigle espère simplement une belle fête du football: «On l’a dit, on veut gagner tous nos matches, monter avec la manière. Mais bien jouer au football passe par une chose primordiale à notre niveau: se faire plaisir! J’ai vraiment l’impression que mes joueurs ont en pris beaucoup tout au long de la saison, ce n’est pas pour rien qu’ils ont été si nombreux à chaque entraînement. Pour ces finales, le mot d’ordre restera le même, prendre du plaisir sur le terrain. Pour notre entrée en lice, dimanche, je veux une belle fête, faire honneur à notre ligue. J’espère qu’on se fera plaisir, mais que La Sallaz, de l’autre côté, en fasse de même. Et que, si l’occasion nous est donnée, on partage même une bière après le match».

«Rester focalisé sur notre jeu»

D’ailleurs, l’homme fort de la «II» s’est-il renseigné sur ses futurs adversaires? «Absolument pas, je ne connais strictement rien d’eux! Tout ce que je sais, c’est qu’on a trois matches à gagner et qu’il ne faudra sous-estimer personne, car tout le monde est là pour la même chose. On a toujours fonctionné en se focalisant sur notre jeu, c’est comme cela que l’équipe peut s’améliorer, et, cette saison, cela nous a pas trop mal réussi. Les finales ne doivent rien changer à cela. Dans le même ordre d’idée, on n’a pas modifié notre préparation, on s’est entraîné deux fois, en organisant même un petit tournoi le dernier jour. Les joueurs me l’ont demandé, et comme cela nous a servi tant sur le plan du jeu que pour évacuer un peu de pression, j’ai approuvé».

Le classement «fair-play», seule ombre au tableau

Il n’en fait pas l’ombre d’un doute, Aigle II sera un coriace adversaire pour l’un des cinq tickets menant à la 2e ligue. Seule ombre au tableau à première vue, les Aiglons possèdent le plus mauvais classement fair-play des huit équipes présentes à ce stade-là de la compétition. Et même avec le retrait de Villeneuve Sports en championnat, qui a engendré l’annulation de tous ses matches ainsi que de tous les points «fair-play» reçus durant ses matches, les Chablaisiens resteraient vraisemblablement les cancres de ce classement. Un problème? Pas si, comme prévu par Sébastien Limoli, ceux-ci gagnent leurs trois rencontres de finales. Mais en cas d’incident(s) de parcours, ils pourraient fortement regretter quelques cartons, sans doute évitables, accumulés en chemin.

 

Le tableau des finales

 

Groupe 2

Dimanche 12 juin, 15h30

Nyon II – Champagne

Aigle II – La Sallaz

Mercredi 15 juin, 19h30

Champagne – Aigle II

La Sallaz – Nyon II

Dimanche 19 juin, 15h30

Aigle II – Nyon II

La Sallaz – Champagne

C-Aigle
AA nos partenaires
MetinK

À lire également