Toute l'actualité du football Vaudois

USTS-Haut 1-Chavannes
USTS-Haut2-Léman
USTS-Haut4-Stohler

Cette fois, Terre Sainte n’a pas évité le coup de carrelet

C'est officiel, l'USTS est relégué. Avec sept points de retard sur Martigny, à deux journées de la fin, la sentence est officiellement tombée ce samedi. Le bourreau s'appelle Yverdon Sport, vainqueur 2-3 aux Rojalets ce samedi soir, grâce à un but de Fatah Ahamada à la... 93e.

1re ligue - 14 mai 2016

C'est officiel, l'USTS est relégué. Avec sept points de retard sur Martigny, à deux journées de la fin, la sentence est officiellement tombée ce samedi. Le bourreau s'appelle Yverdon Sport, vainqueur 2-3 aux Rojalets ce samedi soir, grâce à un but de Fatah Ahamada à la... 93e.

La mauvaise nouvelle était dans l’air depuis plusieurs semaines, elle est devenue officielle à 19h51, samedi soir: l’US Terre Sainte n’a pas réussi à sauver sa peau en 1re ligue. Il fallait pourtant un concours de circonstances pour que les espoirs de l’USTS prennent définitivement fin aujourd’hui. Comme quoi, quand rien ne tourne dans le bon sens… Les victoires de Fribourg et Martigny un peu plus tôt dans la journée, ses concurrents directs pour le maintien qui n’avaient plus engrangé de points depuis, respectivement, quatre et trois rencontres, obligeaient les Coppétans à l’exploit face à Yverdon Sport, pour garder une maigre lueur d’espoir dans la course à la 12e place. Mais, comme lors de leur cinq précédentes défaites cette année, il n’a manqué qu’un but pour que l’USTS ne ressorte pas du terrain les poches vides. Et ce ne sont pas les occasions de le marquer qui ont manqué…

Le choc psychologique n’a pas eu l’effet escompté

«Cette fois, on ne peut pas dire qu’on n’a pas tout essayé. On a effectué des changements à l’interne, sur le terrain… rien n’y a fait». La pilule était difficile à avaler pour Dominique Coelho, qui sortait du vestiaire la tête basse après avoir partagé quelques instants avec ses joueurs. Son arrivée à la tête de l’équipe, il y a deux semaines, en lieu et place de Patrick Duval, l’ultime recours du club pour tenter de rompre cette spirale négative, devait produire ce choc psychologique, celui qui permettrait aux Coppétans de trouver les solutions sur le terrain et de se sauver: «Il n’y a pas eu de miracle. Cela fait trois saisons qu’on se maintient à la raclette, il fallait bien que ça nous arrive. Avec un second tour pareil, il n’y a de toute façon pas grand chose à espérer…», résumait celui qui vivait son deuxième match sur le banc de la première équipe.

Des occasions gâchées de part et d’autres

«Pourtant, continuait-il, on n’a pas fait un mauvais match. On a eu nos chances, Yverdon a simplement été plus réaliste que nous. Dans notre situation, on a l’impression qu’on tape toujours le poteau sortant, l’adversaire le rentrant…». Les propos de Dominique Coelho risquent de faire sourire quelques Yverdonnois, lorsque que ceux-ci verront qu’ils ont été associé au mot «réaliste». Bien sûr, on comprend que le coach de l’USTS voulait dire que ses hommes se sont créés des possibilités d’en mettre un de plus que leurs adversaires et que, au final, l’inverse s’est produit.

Néanmoins, on serait prêt à prendre le pari que Florian Gudit et ses coéquipiers ont en rarement mis autant à côté. Mehmed Begzadic, Alhassane Toure, Ousmane Traore et Carl Martinet ont, à eux quatre, bien vendangé entre 10 et 15 occasions très nettes. Une panne de confiance? Peut-être, mais si Yverdon avait encore quelque chose à jouer aujourd’hui, nul doute que cette victoire arrachée dans les derniers instants a pu faire du bien.

Terre Sainte avait enfin retrouvé le chemin des filets

Tout semblait pourtant indiqué un match sans imprévu pour YS. Les hommes de Philippe Perret partaient largement favoris et se voyaient même mener au score après 5 minutes, seulement. À la réception d’un centre d’Ousmane Traore, Mehmed Begzadic s’y reprenait à deux fois avant de prendre le dessus sur Alexandre Duvoisin et ses défenseurs. Si la machine nord-vaudoise semblait lancée, celle-ci a été rongée par des problèmes récurrents au niveau de la finition. Si bien qu’après avoir dominé le premier quart du match, elle marquait le pas.

Terre Sainte, au courant de l’enjeu, mais sans doute également un peu rattrapé par celui-ci, a donc mis une bonne vingtaine de minutes à entrer dans le match. Après quoi, dos au mur, cette équipe a livré une prestation des plus honorables. Non seulement, elle a malmené Yverdon Sport, voyant les tirs d’Idriss Maanane, dans un premier temps, puis de Mohamed Ammar, ensuite, passer tout près. Mais elle a surtout retrouvé le chemin des filets, par l’intermédiaire d’Alessandro Albii, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le 23 avril dernier. Suffisant? Ça ne le sera pas, mais, à ce moment-là du match, tout le monde avait de quoi y croire.

Un ultime coup de poignard à la… 92e

Tout le monde y a cru aussi, à la 77e, lorsqu’Idriss Maanane trompait Kennedy Rodrigues, battu pour la seconde fois de la soirée. 2-1? Non, puisque, avant ça, Florian Gudit nous avait gratifié d’un magnifique solo (grand pont sur le défenseur, dribble sur le gardien, goal dans le but vide!) pour redonner l’avantage aux siens. Les Rojalets auraient apprécié que le capitaine yverdonnois choisisse un autre moment pour inscrire son premier but de la saison.

Avec un point, l’USTS pouvait toujours rêver d’un dernier match de tous les espoirs face à la Chaux-de-Fonds, d’un stade bondé, du but du maintien à la 93e minute. Avec trois points, ceux qui étaient au bout du pied de Mohamed Ammar à quelques minutes du terme, l’espoir aurait même réellement été permis, cette fois-ci, même s’il aurait fallu réaliser un gros coup contre «La Tchaux» lors de la dernière journée.

Au lieu de ça? Le coup de poignard, un de plus dans une saison déjà bien plus compliquée que nécessaire. On vivait la 92e minute, et Oussame Traore trouvait Fatah Ahamada, seul dans les 16 mètres. Yverdon avait déjà bien assez raté pour ne pas transformer cette ultime chance. Cruel, tellement cruel pour les locaux, qui lâchaient prise avec le dernier espoir qu’il leur restait. C’en était fini: en août, l’US Terre Sainte retrouvera la 2e ligue inter.

Dominique Coelho: «Un club comme Terre Sainte se doit d’être en 1ère ligue»

L’avenir? Les Coppétans ne devront pas faire long à l’échelon inférieur, d’après Dominique Coelho: «Déjà, il nous reste deux matches en 1re ligue. On va essayer d’en profiter et de prendre autant de plaisir que possible, maintenant qu’il n’y a plus d’enjeu. Ensuite, on va devoir rebondir rapidement. Quelques idées ont déjà été proposées pour redonner une nouvelle dynamique au club. Mais, malgré tout ce qu’il peut se passer en coulisse, la différence doit se faire sur le terrain, là où ça compte. Quoi qu’il en soit, l’objectif est de remonter directement. Un club comme Terre Sainte, avec tous les gens qu’il draine, ne peut pas se permettre de rester longtemps en-dehors de la 1re ligue, c’est inconcevable».

Après un déplacement pour affronter Team Vaud puis la venue de La Chaux-de-Fonds en guise de conclusion du championnat, il en sera donc fini de l’aventure de l’USTS en quatrième division suisse. On a, toutefois, envie de croire que cela ne sera pas pour très longtemps.

Un compte-rendu de Florian Vaney

Les prochains rendez-vous

La Chaux-de-Fonds-Yverdon, samedi 21 mai à 16h à la Charrière. YS a encore une chance, très maigre, d’accrocher les finales. Pour cela, il faudra déjà commencer par gagner sur le terrain de La Tchaux, en espérant une défaite de Bavois face à Echallens en même temps. Le même jour, à la même heure, Team Vaud reçoit Terre Sainte à la Pontaise pour un match désormais sans enjeu.

US Terre Sainte – Yverdon Sport 2-3 (1-1)

Buts: 5e Begzadic 0-1; 28e A. Albii 1-1; 67e Gudit 1-2; 77e Maanane 2-2; 92e Ahamada 2-3.

Arbitres: M. Raphaël Gentile, assisté de M. Serdar Sasmaz et de M. Antony Venancius.

USTS: Duvoisin; Meier, Amougou, Granjon, Nikravesh; Ammar, Golay, F. Albii; A. Albii, Romaric, Maanane.

Entraîneur: Dominique Coelho.

YS: Rodrigues; Lauper, Rossé, Bamele, Estebaranz (65e Schertenleib); Gudit, Morina, Martinet (75e Jaton); Begzadic, Touré (46e Ahamada), Traore.

Entraîneur: Philippe Perret.

Centre sportif des Rojalets.

USTS-Haut3-SportService
C-USTS
C-Yverdon Sport
AA nos partenaires
USTS-Gauche 2-Founex
USTS-Gauche1-BW
USTS-Gauche3-Fiduciaire
USTS-Global
USTS-Haut 1-Chavannes
USTS-Haut2-Léman
USTS-Haut3-SportService

À lire également