Toute l'actualité du football Vaudois

Champvent, c’est vraiment costaud

Stéphane Varela et ses coéquipiers ont battu Terre Sainte II 4-0 samedi au terme d'une belle performance d'ensemble. Les voilà leaders du groupe 1.

2e ligue - 30 octobre 2016

Stéphane Varela et ses coéquipiers ont battu Terre Sainte II 4-0 samedi au terme d'une belle performance d'ensemble. Les voilà leaders du groupe 1.

Tout aurait changé, peut-être, si Hasim Ismaili avait trompé Kris Abatantuono à la demi-heure de jeu. L’attaquant de l’US Terre Sainte II s’est échappé plein axe et il s’en est allé défier le portier chanvannais, mais, plutôt que de le lober ou de le dribbler, il a tenté une frappe un peu bizarre, sans grande conviction, qui a fini dans ses bras. L’USTS avait laissé passer sa chance d’ouvrir le score, ce qui aurait été immérité, mais aurait traduit un certain sens du réalisme. Car oui, c’est le FC Champvent qui a été le plus fort samedi au Battoir, quelques heures avant son repas de soutien. Et à la fin, ce sont les Chanvannais qui se sont imposés (4-0), ce qui aura forcément fait plaisir au bon président Claude Meylan, dont le discours est toujours plus inspiré quand son équipe a gagné.

La meilleure défense du groupe 1

En plus, Champvent n’a pas fait que gagner samedi, mais s’est emparé de la place de leader. Bosna pouvait passer devant le dimanche, mais les Yverdonnois se sont inclinés face au Stade Nyonnais II et c’est donc bien le FCC qui s’est réveillé en première place lundi matin. Le week-end de rêve, avec un repas de soutien très réussi, et l’euphorie qui se prolonge au Battoir. Le FC Champvent a tout pour bien faire cette saison, lui qui possède la meilleure défense de ce groupe 1 (13 buts encaissés en 11 matches) et, de manière assez étonnante, la dixième attaque seulement.

 

Fc Champvent vs Us Terre Sainte II 4-0

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Marco Galati, si fort dans un secteur…

Le FCC joue pourtant bien, de manière assez offensive, mais il est juste de dire que l’équipe de Florian Simonin souffre d’un certain manque de réalisme. L’entraîneur chanvannais nous avait prévenu quelques jours plus tôt (lire ici) et il avait visé juste lors de cet interview, contrairement à son attaquant Marco Galati. L’Italien est déroutant, vraiment, parce qu’il a des qualités absolument hors normes pour la 2e ligue, lui qui peut conserver ou dévier intelligemment n’importe quel ballon. Même en recevant un long dégagement sur l’oreille, la glotte ou le fémur, il arrive à en faire quelque chose de bon la plupart du temps. A ce titre, il est extrêmement précieux dans le jeu du FC Champvent et on peine à voir en 2e ligue un attaquant aussi bon dans la possession et aussi important dans l’aspect physique. Mais alors, pour toutes ces qualités, quel manque de réalisme… Samedi, il aurait dû, pas pu, ouvrir la marque au quart d’heure de jeu et, surtout, il a manqué d’un peu de vision du jeu et d’altruisme pour servir Raphaël Vanotti, au moins à trois reprises. L’ailier du FCC avait fait tout juste, son appel était parfait, mais à chaque fois son coéquipier ne l’a pas vu ou n’a pas voulu le servir. Dommage, car il manque très peu à Marco Galati pour être un grand joueur. Le potentiel en tout cas, il l’a. Et comment…

Terre Sainte a constamment essayé de poser le jeu

Vu que son avant-centre ne marque pas, Champvent s’en est remis à un coup de pied arrêté pour ouvrir le score, juste avant la pause. Adrian Falcon l’a parfaitement frappé et Ismail Laribi était au bon endroit, fusillant Michael Burki à bout portant. Champvent 1, USTS 0. Un avantage vraiment mérité pour un FCC intéressant face à une équipe de Terre Sainte qui a eu la bonne idée de toujours essayer de jouer au football malgré un terrain un peu lourd. On a bien vu le plan de jeu de Bertand Paccani et il est tout à son honneur: son équipe ressort le ballon, le fait tourner et essaie de trouver des décalages pour apporter le danger. C’est méritoire, mais samedi il aurait fallu faire plus, ou en tout cas plus vite, pour aller vraiment inquiéter Kris Abatantuono.

Jason Brunet, l’homme qui harcèle

Car si Champvent est perfectible offensivement, il assure largement le coup derrière. Abatantuono est un très bon gardien, très sûr et très autoritaire, et il est sans doute l’un des portiers à suivre dans la région. Mais devant lui, il a la chance d’avoir une très belle ligne de quatre joueurs, protégée par l’infatigable Jason Brunet. Ce joueur-là, on ne l’a jamais caché, nous plaît beaucoup. Tel un teckel, il harcèle les joueurs adverses, il les fait déjouer et il provoque des cartons, en plus de pas trop mal se débrouiller avec la balle. L’avoir dans son effectif, c’est avoir l’assurance d’avoir un numéro 6 insupportable pour l’équipe adverse. Et ça, ça n’a pas de prix.

 

Fc Champvent vs Us Terre Sainte II 4-0

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Une défense infranchissable

Bref, Jason Brunet devant la défense, donc. Celle-ci comporte en général le routinier Simon Schmidli à droite et le jeune Boris Dreher à gauche. Ce dernier est l’une des révélations de la saison, lui qui tient admirablement son poste. Et dans l’axe réside le vrai point fort du FCC, avec cette charnière centrale composée du capitaine Steven Bonzon et de Stéphane Varela, deux joueurs de niveau supérieur. La seule différence entre les deux est que le premier est toujours resté fidèle au FCC, tandis que le second a déjà prouvé qu’il avait le niveau de 1re ligue (Baulmes) et de 2e ligue inter (La Sarraz). Les deux sont complémentaires, jeunes et ambitieux et si Champvent est vraiment dominateur dans un secteur du jeu cette saison, c’est bien celui-là. Stéphane Varela peut parfois avoir quelques petites sautes de concentration, mais son impact physique et son sens de la défense en font un élément très important, en plus d’être très apprécié dans le vestiaire chanvannais. Bref, Champvent derrière, c’est du lourd.

 

Fc Champvent vs Us Terre Sainte II 4-0

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Albino Bencivenga: trente minutes, deux buts

Terre Sainte n’a ainsi pas réussi à trouver la faille une seule fois, mais est resté là, tout près, un petit but derrière le FCC. Les Nord-Vaudois n’étaient donc pas à l’abri d’un accident et Florian Simonin a décidé de faire entrer la légende Albino Bencivenga pour la dernière demi-heure. Après avoir commencé par ne pas cadrer deux tirs, l’ancien joueur d’Yverdon Sport a profité d’un superbe service d’Axel Poncet pour inscrire le 2-0 (88e), puis a inscrit le 4-0 tout seul (9oe). Entre deux, Axel Poncet a marqué le 3-0 et Champvent a donné une allure beaucoup plus sévère au score en l’espace de trois minutes seulement. C’est un peu cruel pour Terre Sainte, mais le goal-average n’ayant aucune importance, le club de Coppet s’en remettra très vite. Par contre, ce doublé fait énormément de bien à « Bencigol », le roi des terres du nord. L’homme qui a marqué plus de 300 buts avec Champvent n’est plus titulaire, mais il marque à chaque fois qu’il entre. Pour le réalisme, il n’y a pas plus fort que lui. Même à 38 ans, qu’il fêtera dans trois jours.

 

Fc Champvent vs Us Terre Sainte II 4-0

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Le plan-fixe

Le Battoir. Arbitrage de M. Haythem Bouzidi.

FC Champvent

4

45e Laribi 1-0

88e Bencivenga 2-0

89e Poncet 3-0

90e Bencivenga 4-0

Abatantuono;
Schmidli, Bonzon, Varela, Dreher;
Da Costa, Brunet, Laribi (84e Poncet);
Falcon (55e Fressineau), Galati (63e Bencivenga), Vanotti.
Entraîneur: Florian Simonin.

US Terre Sainte II

0

Burki;
Zenini, Velija, Nikravesh (80e Paratore), Olesen;
Elouga, Gallicchio, Wessendorp;
Meier, Döbeli (17e Ismaili), Dittli (72e Bougette.
Entraîneur: Bertrand Paccani

Orbe-Signal

À lire également