Toute l'actualité du football Vaudois

Chavannes-le-Chêne se battra avec ses valeurs de toujours

Que ce soit au sein de la première équipe en 3e ligue ou de la réserve en 5e, les valeurs du football de base animent le club d'En Grassy. Un club à part, où la solidarité et l'esprit d'équipe sont des réalités.

3e ligue - 17 septembre 2014

Que ce soit au sein de la première équipe en 3e ligue ou de la réserve en 5e, les valeurs du football de base animent le club d'En Grassy. Un club à part, où la solidarité et l'esprit d'équipe sont des réalités.

Monté en 3e ligue à l’été 2007, le FC Chavannes-le-Chêne n’a plus quitté cette catégorie de jeu depuis. Les années ont été parfois fastes, parfois compliquées, mais avec une constante: Chavannes est un club familial, qui aime bien mettre la pression sur ses adversaires, mais surtout la boire après. Le jeu de mots est facile? Oui, mais l’image est bien réelle.

A Chavannes, plus qu’ailleurs, on cultive le côté « festif » du football, sans oublier de jouer à fond sur le terrain. L’engagement, les bons tacles, les duels aériens, la camaraderie et l’entraide: ces valeurs-là sont d’actualité En Grassy, le fameux chaudron de Chavannes. Tous ceux qui y ont joué une fois le savent: le public peut y être chaud pendant 90 minutes, et l’accueil viril.

Jean-François Mazzieri, le gourou de la Broye et du Jorat

La première équipe, pensionnaire de 3e ligue, donc, a été placée dans le groupe 4 suite au psychodrame de l’été. D’abord « transféré » tout seul du groupe 3 au groupe 4, puis réintégré dans le 3, Chavannes a fini par retrouver le 4, mais avec ses voisins de Donneloye et de Thierrens II. Ouf, les derbys sont sauvés! « Tant mieux. Ces matches-là sont importants pour nous. Un derby, c’est encore quelque chose d’important ici. La relégation de Donneloye ne me fait pas plaisir, mais ces matches-là seront très suivis. Je vous rappelle juste les derniers en date, avant que Donneloye ne monte en 2e ligue: il y avait eu 450 personnes En Grassy », se remémore Jean-François Mazzieri, entraîneur actuel de Chavannes et ancien gourou du FC Donneloye… et du FC Thierrens. Une vraie figure locale, respecté de tous.

Deux points en quatre matches et une élimination en Coupe: le bilan est maigre

Chavannes-le-Chêne, on l’oublie un peu vite, a fini 4e l’an dernier. Très loin derrière Porto, Bosna et Vallorbe, c’est vrai, mais 4e quand même. Cela n’est pas rien et faire mieux cette année sera compliqué, pour ne pas dire impossible. Le début de saison n’a d’ailleurs pas été très encourageant sur le plan des résultats, avec deux malheureux points. Un face à Granges-Marnand, un autre à Thierrens II dans le derby, voilà le total des points engrangés. Les revers? Un affreux 7-0 à Haute-Broye et un 2-3 à domicile face à Iliria Payerne, un des prétendants sérieux. Même la Coupe n’a pas permis d’engranger la première victoire de la saison, qui se fait donc attendre. L’adversaire en Coupe? Le FC Assens (2e ligue), venu gagner En Grassy un soir de semaine (1-2). Chavannes doit donc réagir et le fera avec ses valeurs de toujours, le travail, l’abnégation et le goût de l’effort, que les frères Thuillard (lire notre portrait ici) symbolisent à merveille.

Pour la II? « Une place dans les cinq premiers »

PETITE DEFINITION_02Quand à la deuxième équipe, entraînée par Philippe Pochon, elle visera une place parmi les cinq premiers en 5e ligue. L’an dernier? La II a fini 10e et dernière, ne remportant que deux victoires au cours des 18 matches de championnat. Cette saison, pas question de végéter dans les profondeurs du classement, le but est clair. « On vise les cinq premières places, voire mieux », souligne Philippe Pochon. Pour ce faire, la II misera sur de jeunes très motivés et sur des anciens, ayant « fait leur temps » à la I, comme Antoine et Lionel Chevalley, sans oublier Benoît Pochon. L’opération « Top-5 » a bien commencé, puisque la II a débuté par un 8-4 (!) face à Etoile Bonvillars avant de marquer un peu le pas. Son prochain rendez-vous? Un immense derby, mercredi 24 septembre à 20h face à Donneloye IIA. Un choc qui s’annonce brûlant, car les Oies comptent quatre victoires en quatre matches. Chavannes-le-Chêne aime bien embêter son voisin et ferait bien de se méfier de ce déplacement. Les joueurs des deux équipes se connaissent très bien et Donneloye est de toute façon prévenu. Alors, premiers points de la saison égarés?

À lire également