Toute l'actualité du football Vaudois

Cheseaux accroche un bon FC La Sallaz et sauve un point

Le vainqueur de ce match aurait pu, provisoirement, s'emparer de la deuxième place du groupe 4 de 3e ligue. Le score final? 1-1! Un résultat plutôt flatteur pour le FC Cheseaux, qui a égalisé à la 80e par Tiago Pinto. Abdoulaye Kamara avait ouvert le score pour les hommes de Michaël Pacella.

Le vainqueur de ce match aurait pu, provisoirement, s'emparer de la deuxième place du groupe 4 de 3e ligue. Le score final? 1-1! Un résultat plutôt flatteur pour le FC Cheseaux, qui a égalisé à la 80e par Tiago Pinto. Abdoulaye Kamara avait ouvert le score pour les hommes de Michaël Pacella.

Restant sur trois victoires consécutives, La Sallaz se serait bien vu poursuivre sa série positive, samedi à Cheseaux. D’autant plus que les visiteurs ont fait le déplacement de Sorécot avec de bonnes intentions, démontrées tout au long de la partie, dans une optique de passer, provisoirement, en-dessus de la barre. De son côté, Cheseaux a souffert, a été malmené 90 minutes durant, mais n’a jamais perdu espoir, s’accrochant, à force d’abnégation, à un adversaire à qui l’on reprochera, surtout, de n’avoir su tuer le match, malgré les occasions. Score final, 1-1!

La Sallaz domine, mais Cheseaux a des occasions

Prenant le jeu à son compte dès les premières minutes, La Sallaz a immédiatement démontré ses intentions, tant par rapport à cet confrontation qu’au niveau du classement. Pendant 30 minutes, l’équipe de Michael Pacella s’est créée les meilleures occasions, sans parvenir, cependant, à faire mouche une seule fois. Laissant la domination du jeu à son adversaire, Cheseaux a, malgré tout, montré son meilleur visage en début de match, se procurant ses plus belles chances de but à ce moment-là. Sans réussite non plus. A noter que le FCC évoluait avec Badile Lubamba, ancien joueur du Xamax et du LS et heureux détenteur d’une sélection en équipe de Suisse. Quand même!

Une 30e minute électrique

Après une entame de rencontre des plus plaisantes à regarder, les incidents de la 30e minute ont considérablement détérioré la qualité du jeu. Mécontent d’avoir été averti pour avoir dit son mot à l’arbitre et à un défenseur adverse, Bryan Stierli, auteur, pourtant, d’un excellent match jusque-là, venait commettre un tacle des plus dangereux, qu’on qualifiera de «revanchard», à l’égard de Marco Monteleone, avec lequel il était pris dans l’altercation quelques secondes auparavant.

Bryan Stierli échappe à l’expulsion

Résultat des courses, de longues minutes de discussions entre les deux bancs et M. Joël Brunner, qui aura pleinement assumé ses responsabilités durant 90 minutes, pendant que Monteleone peinait à se relever et que Stierli retrouvait son calme. Ce dernier échappant à un second avertissement, et son adversaire ayant pu reprendre le jeu quelques minutes plus tard, la partie comptait toujours la totalité de ses acteurs, mais le fair-play et la jouerie du début semblaient bel et bien perdus.

Abdoulaye Kamara trouve la faille

Au retour des vestiaires, la rencontre se déroulait à nouveau sur des bases plus saines, Les incidents de la première mi-temps n’étant plus qu’un lointain souvenir. C’est, d’ailleurs, avec ce calme retrouvé que les visiteurs ouvraient la marque par l’intermédiaire de Abdoulaye Kamara, qui aura quasiment tout fait tout seul avant de tromper la vigilance du gardien à la suite d’un judicieux relais à quelques mètres des buts.  On a bien cru que les hommes de Jean-Daniel Perroset ne s’en remettraient pas, tant la domination des visiteurs était nette. Ils leur a même fallu 30 minutes pour se remettre d’un tel coup sur la tête. 30 minutes durant lesquelles La Sallaz a eu l’occasion de creuser l’écart à maintes reprises. Pendant ce laps de temps, les «Rouges» de l’entraîneur Michaël Pacella, n’auront laissé aucun répit au FCC.

Tiago Pinto offre un très bon point à Cheseaux

Mais s’il y a bien un mérite à souligner dans cette équipe, c’est celui de ne jamais abdiquer. Poussé dans ses derniers retranchements, Cheseaux parvenait à trouver l’énergie nécessaire pour renverser la vapeur sur sa première occasion dangereuse de la seconde période. Tiago Pinto, d’un tir dévié, à l’entrée de la surface, permettait à ses couleurs de réaliser un «hold-up» et d’arracher un point dans une partie où tout semblait joué. Un but récompensant tous les efforts concédés par les joueurs de Jean-Daniel Perroset, mais qui ne rend pas totalement compte de la physionomie d’un match clairement à l’avantage de La Sallaz.

Un compte-rendu de Florian Vaney

 

Ils ont dit à Footvaud.ch

Jean-Daniel Perroset, entraîneur de Cheseaux

Depuis deux semaines, notre fond de jeu est d’une pauvreté… On n’a rien à voir avec le Cheseaux des trois premiers matches. Aujourd’hui n’a pas fait exception. Malgré tout, je suis satisfait de la condition physique de mes joueurs. On vient plus fort dans les 20 dernières minutes, ce n’est pas anodin. Au vu de la physionomie du match, c’est clairement un bon point à prendre. Par contre, notre effectif pose un réel problème. Sitôt que quelques joueurs sont absents, on se retrouve avec juste assez de monde pour débuter la partie…

Michaël Pacella, entraîneur de La Sallaz

Déçu, c’est certain. Forcément, quand l’adversaire marque sur une de ses seuls actions de la période, ça fait mal. D’un point de vue mathématique, cependant, ce n’est pas un mauvais point à prendre. Bien sûr, le nul reste frustrant, mais on prend un point à l’extérieur, dans un groupe où beaucoup d’équipes vont jouer le haut du classement. C’est très correct. J’ai dû calmer mes joueurs à la pause, leur apporter un peu de sérénité, après les incidents de la première période. C’est ce qui est compliqué avec cette équipe, ils sont encore jeunes, ils manquent d’expérience. Je leur ai dit qu’on avait les clés du match en main, qu’on était meilleurs et que les buts allaient forcément tomber. Je pense que, malgré nos bons résultats actuels, le championnat a commencé deux semaines trop tôt pour nous. On a un effectif assez réduit de base, alors quand deux ou trois joueurs sont en vacances, ça devient tout suite le stress.

 

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 11 octobre. A 10h, Prilly II recevra Cheseaux à la Fleur-de-Lys. A 15h, La Sallaz accueillera le redoutable FC Donneloye à Grand-Vennes.

FC Cheseaux – FC La Sallaz 1-1 (0-0)

Buts: 49e Kamara 0-1; 80e Tiago Pinto Torrado 1-1

Arbitre: M. Joel Brunner

Cheseaux: Miocevic; Paccaud, Lubamba, A. Ejupi (25e Tiago Pinto Torrado), Monteleone (78e Godinho); Ubaldi, Chassot, Persano, Allard; Virgilio (66e Danilov), Jankuloski.

Entraîneur: Jean-Daniel Perroset

La Sallaz: Marouani; Indekeu, H. Massoud, Stanic, Zahnd; Kamara, M. Massoud, Stierli,  Guilherme Pinha (62e Tall), Y. Massoud; Feroghi (77e Aebi).

Entraîneur: Michael Pacella

En Sorécot.

La Sallaz-Generali

À lire également