Toute l'actualité du football Vaudois

Cheseaux bat un très bon Corcelles-Payerne

Les Ours Blancs peuvent s'en vouloir, eux qui ont dominé la majeure partie du match sur le terrain du FCC samedi soir. Cheseaux a cependant été la seule équipe à trouver l'ouverture grâce à une réussite de Salvio Virgilio à cinq minutes de la fin. Ces trois points permettent aux hommes de Jean-Daniel Perroset de prendre (temporairement?) la tête du groupe 4 de 3e ligue.

3e ligue - 31 octobre 2015

Les Ours Blancs peuvent s'en vouloir, eux qui ont dominé la majeure partie du match sur le terrain du FCC samedi soir. Cheseaux a cependant été la seule équipe à trouver l'ouverture grâce à une réussite de Salvio Virgilio à cinq minutes de la fin. Ces trois points permettent aux hommes de Jean-Daniel Perroset de prendre (temporairement?) la tête du groupe 4 de 3e ligue.

On dit que le propre des bonnes équipes, c’est de pouvoir engranger des points peu importe la façon dont elles jouent. Samedi soir, en Sorécot, lors de la rencontre qui opposait Cheseaux, 2e du groupe 4 de 3e ligue avant ce match, à Corcelles-Payerne, antépénultième, on a pu assister à un exemple frappant de cette locution.

Malmenés, bousculés voire même dominés, les hommes de Jean-Daniel Perroset, pourtant en supériorité numérique depuis la 47e suite à l’expulsion de Marc Fischer pour une faute de dernier recours, ont frôlé la correctionnelle. Paru déboussolé sur le terrain pendant la majorité des débats, Cheseaux doit son salut à Salvio Virgilio, à la conclusion d’une jolie triangulation aux abords de la surface, à la… 85e minute. Action qui restera l’une de leurs rares réelles opportunités. Cruel pour Corcelles-Payerne qui méritait mieux.

45 premières minutes à sens unique

Avant le coup d’envoi, huit places et neuf points séparaient les deux formations. Une différence que l’on n’aura, à aucun moment, ressenti ce soir, tant les visiteurs, forts de leur bonne passe actuelle, se déplaçaient pour empocher la totalité de l’enjeu. Ainsi, ce furent eux les premiers à se mettre en évidence à la 17e, lorsqu’une tête de Davide Albino qui frôlait le montant gauche de Vjeran Miocevic, venait réellement lancer la partie. Trois minutes plus tard, Cheseaux sauvait, sur sa ligne, un ballon qui avait le poids du 0-1. C’était le feu dans la défense des locaux, et ça ne faisait que commencer.

On citera encore la superbe frappe (32e) de Vincent Rapin, auteur d’un excellent match ce soir, à la suite d’un magnifique mouvement collectif de ses camarades. Et si les Ours Blancs peuvent avoir une bonne raison de se mordre les doigts ce soir, c’est celle d’avoir vendangé bon nombre d’occasions, principalement dans la première moitié du match, alors qu’ils disposaient de plusieurs opportunités en or de prendre l’avantage.

Corcelles-Payerne voit rouge mais ne faiblit pas

Arrive le premier tournant du match, à la 47e minute. Marc Fischer, en position de dernier défenseur, aperçoit son vis-à-vis fonçant seul au but, prend ses responsabilités mais manque le ballon en taclant, et emporte son adversaire dans sa chute. Carton rouge, la faute est indiscutable et le n°2 des visiteurs sortira d’ailleurs sans un mot ni une réclamation. Le coup-franc qui en résultera ne donnera rien. Ce sont même, étrangement, les hommes d’Alain Baillot, président du club et entraîneur d’un soir en l’absence de Mario Tavares, qui continueront de faire le jeu, jouant comme s’ils étaient toujours onze sur le terrain.

Dotés d’une envie débordante, présents sur chaque ballon et dans tous les duels, ils passeront encore tout près de l’ouverture du score à la 75e, mais ce ballon n’aura jamais franchi la ligne de but de Miocevic, à qui le crédit de cette performance revient avant tout.

Cheseaux marque et prend provisoirement la tête

La suite? L’ouverture du score, tout simplement, à la 85e. Cédric Allard et Marjan Jankuloski combinent à deux, trouvent Salvio Virgilio seul au centre qui, lui, trouve les filets. Ça fait 1-0, ça ne bougera plus et ça laissera, sans doute, un petit goût d’amertume à la troupe d’Alain Baillot qui aura animer ce match autant qu’elle l’a pu, mais qui paie, probablement, sa prise de risques maximum, même à 11 contre 10. Sans avoir été brillant, donc, Cheseaux encaisse trois points de plus qui lui permettent de passer en tête temporairement, Donneloye jouant demain contre l’autre équipe de Payerne, Iliria.

Ils ont dit à Footvaud.ch

Jean Daniel Perroset, entraîneur du FC Cheseaux

On retiendra surtout les trois points… Dommage qu’on n’ait pas été capable de rééditer la bonne performance de la confrontation contre Prilly, qui reste un match référence pour nous. Ce soir, c’était assez pauvre, pas très agréable à vivre comme partie. Je suis persuadé que, pour notre ligue, on a un bon niveau technique. On n’arrive, toutefois, pas à faire la différence là-dessus. On n’a pas été capable, non plus, de se tenir à notre plan de jeu. J’ai le sentiment que certains joueurs ont pris ce match à la légère, on a bien vu ce que ça a donné…

Alain Baillot, président (et entraîneur, ce soir) du FC Corcelles-Payerne 

On aurait mérité mieux, ça semble assez clair. On aurait dû faire la différence en première mi-temps, il y avait la place. Malgré tout, je suis fier de mes joueurs, ils ont réalisé une excellente performance, ils se sont bien battus. On a peut-être été trop agressif à 10, je ne sais pas… On perd avec les honneurs. On va beaucoup mieux depuis quelques matches, c’est une bonne chose. On a recruté les joueurs qu’il nous manquait, à partir de là les résultats n’ont pas tardé à se faire sentir. Malgré ce regain de forme, on n’a pas de grosses ambitions pour autant. Comme on ne peut pas tous être finalistes, on va déjà chercher à sortir de la zone rouge.

Un compte-rendu de Florian Vaney

Fc Cheseaux vs Fc Corcelles-Payerne 1-0

Toutes les images du match en cliquant ici

Les prochains rendez-vous

Corcelles-Payerne reçoit le FC Donneloye vendredi prochain, à 20h à Freybonnaz. Le dimanche 8, Cheseaux se déplace aux Trois-Sapins pour y affronter Echallens II.

FC Cheseaux – FC Corcelles-Payerne 1-0 (0-0)

Buts: 85e Virgilio 1-0.

Arbitre: M. Maxime Alvarez.

En Sorécot. 47e, expulsion de Marc Fischer (dernier recours).

Fc Cheseaux vs Fc Corcelles-Payerne 1-0

Toutes les images du match en cliquant ici

À lire également