Toute l'actualité du football Vaudois

Cheseaux mise sur Renato Rocha

A bientôt 32 ans, RR a décidé de mettre un terme à sa brillante carrière dans le football amateur d'élite. Miné par des problèmes de santé, il n'a pas pu défendre les couleurs du FC La Sarraz-Eclépens ce printemps, comme il l'avait prévu. Il va donc entraîner dès la reprise le FC Cheseaux, qui s'est séparé de Jean-Daniel Perroset. L'intérim sera assuré par Hervé Lagger.

3e ligue - 6 mai 2016

A bientôt 32 ans, RR a décidé de mettre un terme à sa brillante carrière dans le football amateur d'élite. Miné par des problèmes de santé, il n'a pas pu défendre les couleurs du FC La Sarraz-Eclépens ce printemps, comme il l'avait prévu. Il va donc entraîner dès la reprise le FC Cheseaux, qui s'est séparé de Jean-Daniel Perroset. L'intérim sera assuré par Hervé Lagger.

La première information? Le FC Cheseaux a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Jean-Daniel Perroset, avec effet immédiat. La sentence est tombée à la toute fin du mois d’avril, après une série de contre-performances qui ont éloigné le FCC des places de finaliste. L’expérimenté entraîneur a donc été prié de partir avant le terme de son engagement, lui qui comptait rester jusqu’à la fin de la saison avant d’annoncer son départ. Les relations s’étaient dégradées et un départ devenait inévitable pour assurer un semblant de sérénité au sein du club d’En Sorécot. Arrivé en avril 2015 à Cheseaux, Jean-Daniel Perroset a donc terminé son parcours avec le FCC.

Son corps ne pouvait plus

Pour le remplacer, le choix du président Jacky Pache s’est porté sur un jeune entraîneur, Renato Rocha! A bientôt 32 ans, le fameux buteur a décidé de raccrocher les crampons, lui qui est miné par quelques soucis de santé. Son corps ne le laisse pas en paix et ce formidable gagneur s’est retrouvé contraint de dire stop. Il espérait bien vivre une dernière belle aventure avec le FC La Sarraz-Eclépens, qui se réjouissait de l’accueillir ce printemps, mais il a dû se résigner quasiment d’entrée: il ne pouvait plus enchaîner les efforts requis à ce niveau-là, lui dont le jeu est basé sur le physique et est très exigeant avec lui-même.

Il n’a pas pu aider La Sarraz-Eclépens comme il le voulait

« RR » a informé Jean-Philippe Karlen après quelques matches en 2016 qu’il ne pouvait plus. Il n’a même pas suivi l’équipe, ne voulant pas perturber le groupe avec sa présence, lui qui ne pouvait pas apporter sur le terrain ce qu’il aurait pu. L’âme en peine, le coeur lourd, Renato Rocha a donc tiré un trait sur sa carrière dans le football amateur d’élite, lui qui en est un parfait représentant, ayant toujours brillé en 1re ligue. Ses plus belles heures resteront celles passées au Bois-Gentil, où celui que l’on surnommait alors le « Taureau » a terrorisé tous les défenseurs du groupe 1 de 1re ligue pendant plusieurs très belles années.

Sur les traces de son frère Ricardo

Renato Rocha ne marquera donc plus en 1re ligue, ni en 2e ligue inter, et se lance donc dans sa deuxième carrière, qu’il se réjouit de découvrir. Déjà comme chez lui à Cheseaux, il connaît quasiment tous les joueurs et montre une motivation identique à celle qu’il avait sur le terrain. Comme son frère Ricardo, qui entraîne Benfica Lausanne (2e ligue), Renato va donc se faire un prénom sur les bancs vaudois. La première étape de sa carrière s’appelle ainsi Cheseaux.

Trois matches pour finir la saison

Il n’entrera pas en fonction tout de suite, laissant le soin à Hervé Lagger d’assurer l’intérim. Celui-ci, assistant de Jean-Daniel Perroset, va donc terminer la saison, avant de retrouver son poste d’assistant, de Renato Rocha cette fois. Il ne reste que trois matches au FCC (4e, mais décroché de la course aux finales) avant les vacances, à Bottens, à Corcelles-près-Payerne et face à Echallens II. Avant de prendre un nouveau départ, la rage au ventre, à l’image de son désormais nouvel entraîneur.

Monti

À lire également