Toute l'actualité du football Vaudois

Daniel Costescu, le patron montre l’exemple

A 40 ans, l'entraîneur-joueur du FC Grandson-Tuileries II est entré pour les dernières minutes face à Chavornay dimanche matin. Juste ce qu'il lui fallait pour planter un lob de 45 mètres sous la barre.

3e ligue - 30 octobre 2016

A 40 ans, l'entraîneur-joueur du FC Grandson-Tuileries II est entré pour les dernières minutes face à Chavornay dimanche matin. Juste ce qu'il lui fallait pour planter un lob de 45 mètres sous la barre.

Antoni Jeanmonod est un tout jeune attaquant du FC Grandson-Tuileries qui a tout à apprendre. Alors, quand il est entré face à Chavornay dimanche matin, la II du FCGT n’en attendait pas forcément une performance XXL. Mais quand même: son action de la 67e minute, il aurait dû la mettre au fond, lui qui avait cinq mètres d’avance sur le défenseur de Chavornay, avant de se faire rattraper pour avoir trop tergiversé. Sur le banc, Daniel Costescu ne s’est pas énervé. Il sait qu’un attaquant a besoin de confiance, surtout lorsqu’il est au tout début de sa carrière. Alors, le Roumain a souri. Et il a décidé de montrer l’exemple en se faisant entrer. Avec ses 235 matches de première division roumaine (46 goals), il a sa carrière bien derrière lui, mais un rappel pour les plus jeunes n’est jamais mauvais à prendre. A la 90e minute, à cinq secondes de la fin du match, l’ancien goleader de Ploiesti (Petrolul et Astra), a pris le ballon à 45 mètres, vu François Campiche avancé et l’a très purement lobé. Un geste de classe, à l’image du monsieur. Et le score final, surtout: Grandson-Tuileries II 4 – Chavornay 2.

A 2-2, on pensait que Chavornay allait passer devant

Chavornay, qui repasse sous la barre en raison de cette défaite, peut avoir des regrets. Décidément, on l’a écrit souvent, le FCC ne mérite pas sa position de relégable dans ce groupe 3. Les Corbeaux jouent bien et dimanche matin, ils auraient mérité un point, en tout cas, lors de cette rencontre disputée dans un excellent état d’esprit. Et même, quand Steven Lima a égalisé à 2-2 (68e), la tendance penchait clairement en faveur des Corbeaux, qui se sont inclinés sur un coup du sort, un 3-2 qui mérite que l’on s’attarde un moment dessus.

Steven Lima s’offre un très joli but

En fait, la première période a été plutôt équilibrée, entre deux belles équipes, mais c’était le FCGT qui menait. Christian Mastino avait frappé de la tête sur corner (9e, 1-0), avant le 1-1 inscrit par Micael Pereira sur corner direct (11e). Le Portugais a un sacré pied gauche, il l’a prouvé sur ce coup-là encore, même si prendre un but sur un coup de coin touché par aucun autre joueur que le tireur n’est jamais une bonne nouvelle pour un gardien. Samuel Carrasco a mis le 2-1 (20e) et les deux équipes en sont restées là jusqu’au splendide 2-2 de Steven Lima. Le joueur de couloir a pris le ballon à 30 mètres, avancé un peu et mis une merveille de frappe au ras du poteau de Sully Ellis. Et là, on l’a dit, Chavornay avait l’avantage psychologique, surtout que les Corbeaux restaient sur sept points en trois matches.

David Huguenin, l’artificier

Mais ce que l’on n’a pas dit, c’est qu’Antonij Jovanovski a dû sortir en cours de première période. Chavornay a un gardien remplaçant, François Campiche, lequel fait aussi office d’entraîneur-adjoint de Xavier Silva. Après avoir passé la première demi-heure à faire la touche côté opposé, le brave numéro 2 a dû entrer en jeu, dans un contexte pas franchement favorable. Et c’est lui qui porte malheureusement la responsabilité du 3-2, lui qui est sorti loin de ses buts et a touché le ballon du bras. Et comme il a accompli cette faute à 30 mètres de son but, légèrement sur sa gauche, il a offert un bon coup-franc à l’artificier David Huguenin. L’appointé a réglé la mire de son canon et envoyé un boulet sous la latte, plein centre, que François Campiche n’a pu qu’essayer de détourner en vain. Bien joué David Huguenin, lui qui revient en forme après s’être un peu éloigné du football. Un joueur de sa qualité doit évidemment être titulaire avec la première équipe, mais il veut simplement retrouver un peu de plaisir avec la II, ce qui lui a plutôt bien réussi ce dimanche. Son but, en tout cas, a donné la victoire à son équipe.

Une équipe de clubistes

Ce FC Grandson-Tuileries II est à mi-chemin entre l’équipe de copains et la réserve de la première équipe. Des joueurs comme Romain Marendaz, Ricardo Pinto Moreira, Gökhan Sengül, Filipe Ramos De Jesus et Christian Mastino sont tous des clubistes, qui n’ont plus forcément envie de faire les efforts nécessaires pour jouer les premiers rôles en 2e ligue, raison pour laquelle ils brillent avec la II, qui cherche simplement à faire un joli championnat. La promotion est impossible (un club ne peut pas avoir deux équipes en 2e ligue) et la relégation n’est pas un sujet de discussion. Grandson II cherche à se faire plaisir, sous la direction d’un entraîneur vraiment compétent. Daniel Costescu connaît le football et, surtout, il s’intègre parfaitement dans la logique « amateur mais compétiteur » du FC Grandson-Tuileries. Cela faisait longtemps que Carlos Rangel cherchait pour la II un entraîneur partageant sa philosophie. Il l’a trouvé et, déjà, le Roumain se profile comme le successeur idéal du Colombien. Ces deux hommes-là, nés sur un continent différent, parlent le même langage.

Chavornay reçoit Baulmes vendredi et ce sera chaud

Du côté de Chavornay, la déception était grande, mais cette équipe est sur le bon chemin et ne doit rien changer. On l’a écrit après la victoire à Yverdon (lire ici) et on l’écrit encore ici: cette équipe a une excellente mentalité et ce constat-là mérite d’être relayé. Pas de souci, les points vont venir. Même s’il faudrait qu’ils viennent assez vite, la faute à un début de championnat raté sur le plan comptable. Vendredi, Chavornay (11e) reçoit Baulmes (12e). Et les deux relégables auront la même envie: passer Noël au dessus de la barre. Ce ne sera le cas que pour un des deux. Ou, au pire, aucun des deux.

Le plan-fixe

Le Pécos

FC Grandson-Tuileries II

4

9e Mastino 1-0

20e Carrasco 2-1

77e Huguenin 3-2

90e Costescu 4-2

Ellis;
Ramos, Marendaz, Chapuis, Sengül;
Mastino, Huguenin, Moreira, Tenka;
Barra, Carrasco.
Sont entrés en jeu: Jeanmonod, Campanile, Tito et De Brito.
Entraîneur-joueur: Daniel Costescu

FC Chavornay

2

11e Pereira 1-1

68e Lima 2-2

Jovanovski;
Milton, Ait Dani, Minger, Gonçalves;
Lima, Mendes, Mazreku, Pereira;
Ristic, Casetllanos.
Sont entrés en jeu: Campiche (gardien) et Bulambo.
Entraîneur: Xavier Silva

À lire également