Toute l'actualité du football Vaudois

Donneloye remporte le match de l’année

Les Oies ont obtenu leur troisième victoire consécutive, en battant Chavannes-le-Chêne (2-1) devant plus de 200 spectateurs dimanche. Le derby est donc à eux pour les six prochains mois et cela a son importance dans cette région du Nord vaudois. Chavannes passera l'hiver sous la barre.

3e ligue - 9 novembre 2014

Les Oies ont obtenu leur troisième victoire consécutive, en battant Chavannes-le-Chêne (2-1) devant plus de 200 spectateurs dimanche. Le derby est donc à eux pour les six prochains mois et cela a son importance dans cette région du Nord vaudois. Chavannes passera l'hiver sous la barre.

Ce derby-là est un peu spécial. Certes, il n’a plus la saveur des grandes années, mais quand même, il s’agit toujours du match à ne pas perdre dans le Nord vaudois. Le derby en question? Donneloye-Chavannes-le-Chêne. Les deux équipes ne s’étaient plus affrontées depuis la dernière promotion en 2e ligue du FCD, à l’été 2012, et les retrouvailles étaient attendues, d’autant que les deux formations ont un urgent besoin de points, ayant toutes deux raté leur début de saison. L’affluence? Un peu plus de 200 personnes, en ce dimanche après-midi de novembre. Moins que dans les belles années, mais quand même.

Troisième victoire consécutive pour Donneloye

Le FC Donneloye, qui accueillait ce derby du premier tour, avait des ambitions en début de saison, espérant bien remonter immédiatement en 2e ligue. Les départs n’ont pas été nombreux suite à la relégation, l’ambition étant bien de terminer dans les deux premiers. Hélas pour les Oies, le début de saison a été compliqué, David Tenthorey et ses joueurs n’arrivant jamais à sortir de la zone de relégation. Mais tout a changé il y a deux semaines, grâce à une victoire sur le FC Ecublens, autre relégué de 2e ligue. Le FCD est ensuite allé gagner à Cheseaux, avant de recevoir Chavannes-le-Chêne ce dimanche. L’occasion était donc belle de continuer la série victorieuse, et de terminer la première partie de l’année sur une note positive. Cela a été chose faite.

Le but de la victoire pour Jimmy Sesa

Le score? 2-1 pour Hervé Vallotton et ses coéquipiers, qui ont pourtant encaissé l’ouverture du score à la 21e. Fabrice Durussel a en effet permis aux Verts de mener 0-1, mais les Oies sont revenues à 1-1 à la 40e grâce à Raphaël Vanotti. La différence? Elle s’est faite à la 69e, Jimmy Sesa inscrivant le but de la victoire pour ses couleurs.

Chavannes-le-Chêne n’a gagné qu’une fois durant ce premier tour

Le FC Chavannes-le-Chêne savait que sa saison serait compliquée, même si les frères Thuillard sont toujours fidèles au rendez-vous. L’équipe de Jean-François Mazzieri peine à recruter, et ne peut évidemment pas s’appuyer sur un énorme bassin de population. Les joueurs de talent existent, ils ont d’ailleurs permis au club d’En Grassy de rester à ce niveau depuis la promotion de 2007. Chavannes est toujours capable d’exploits, mais n’aura remporté qu’une victoire lors de ce premier tour, à domicile face à Turc Lausanne (12e et dernier). Les Verts sont donc avant-derniers, à trois points du Stade Payerne II, à 4 de Cheseaux et à 6 de Granges-Marnand, les trois équipes qu’elle peut espérer rattraper. Il faudra de toute façon bien aller en chercher une pour espérer rester une saison de plus en 3e ligue… et continuer à faire vivre ces derbys.

Le derby du 6 juin 2015 pourrait être décisif

Les deux équipes ont d’ailleurs déjà dans un coin de la tête la date du samedi 6 juin 2015. Pourquoi? Parce qu’il s’agira du match retour et, pas du tout accessoirement, de la dernière journée de championnat. Et comme Donneloye ne cache pas ses ambitions de remontée, même avec 8 points (au minimum) de retard sur les places de finalistes, et que Chavannes-le-Chêne devra sans doute se battre jusqu’au bout pour se sauver, ce derby pourrait bien être décisif pour une des deux équipes. Voire les deux…

Il a dit à Footvaud.ch

David Tenthorey, entraîneur du FC Donneloye

Vous connaissez le dicton? Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne! Bon, j’exagère un peu, parce qu’on a quand même joué, et plutôt bien, je pense. Sincèrement, je pense que cette victoire est méritée, même si on a eu très chaud sur la fin, avec cette superbe frappe d’un joueur de Chavannes qui est déviée par Dimitri Durussel… qui jouait à Donneloye l’an dernier! On l’a remercié comme il fallait (rires)! Plus sérieusement, nous avons eu les meilleures occasions et le score me semble logique. Si le match a été engagé? Il y avait de la tension à cause du score, mais rien de bien grave, au contraire. La partie a été très correcte, avec un seul carton jaune, pour nous d’ailleurs. Non, vraiment, on m’avait dit qu’il y aurait des morts pendant ce derby, mais je n’ai rien vu de tel (rires). Ces trois points nous font du bien, il s’agit de notre troisième victoire consécutive, donc on peut dire qu’on finit bien. La relégation a été dure à encaisser et il y avait des choses à assainir. Donneloye est dans le dur depuis trois ou quatre ans, en jouant toujours le bas du tableau, donc retrouver une mentalité de gagneur tout de suite n’est pas facile. Là, on est bien mieux qu’en début de championnat, on finit avec seize points. Il faudra être très fort pour espérer revenir dans la course aux finales, mais qui sait? Jorat-Mézières, pour moi, est au dessus. C’est la meilleure équipe du groupe. Haute-Broye? Contre nous, ils ne m’ont pas impressionné, mais ils sont solides et ils ont de l’avance. De toute façon, il n’y a pas de miracle, il faudra bien rattraper une de ces deux équipes pour jouer les finales, mais j’ai envie de dire que tout est largement possible. Le match de Coupe contre Pully la semaine prochaine? On s’avance confiants. Si on venait de perdre trois matches et qu’il fallait s’entraîner encore une semaine dans le froid, je vous dirais peut-être autre chose, mais là, on est sur une bonne dynamique. On va jouer pour gagner, et on se réjouit d’être à dimanche!

À lire également