Toute l'actualité du football Vaudois

Echichens fait tout juste

L'équipe d'Alain Gendron, que tout le monde voyait souffrir en début de championnat, est deuxième après 8 journées! La belle victoire face à Thierrens dimanche (3-1) est venu confirmer cette réussite.

2e ligue inter - 3 octobre 2016

L'équipe d'Alain Gendron, que tout le monde voyait souffrir en début de championnat, est deuxième après 8 journées! La belle victoire face à Thierrens dimanche (3-1) est venu confirmer cette réussite.

Quel club vaudois peut dire qu’il a autant avancé qu’Echichens depuis trois ans? Vallorbe-Ballaigues, peut-être, qui est monté de 3e ligue en 2e ligue inter et joue le haut du tableau. Mais Val-Bal, ce n’est faire injure à personne que de le dire, en est là grâce au travail extraordinaire de Jean-Yves Bonnard. S’il part, et tout le monde en est conscient à Vallorbe, le club continuera d’exister, mais il ne sera plus en 2e ligue inter. Il y a Genolier-Begnins aussi, qui est aujourd’hui en 2e ligue inter, mais GB partait de plus haut qu’Echichens il y a trois ans. Ses structures étaient déjà en place, son équipe aussi. Alors, pour concurrencer Echichens au titre de « meilleur club vaudois des trois dernières années », il ne reste finalement que Le Mont et Vevey, lesquels ont tous deux obtenu deux promotions.

Un début de saison éblouissant

Voilà, assez parlé des autres, retour à ce FC Echichens vraiment étonnant. En début de saison, tout le monde (nous y compris, évidemment) pensions que la saison serait compliquée pour le FCE. Avec une relégation au bout? Personne n’osait en parler, bien sûr, mais le mot était dans toutes les têtes. C’était sûr, Echichens allait devoir lutter avec cette fameuse barre. La situation après huit journées? Echichens est deuxième et compte 16 points! 5 victoires, 1 nul et 2 défaites, voilà le bilan, qui n’a pas à être tempéré par un quelconque calendrier favorable: le FCE a joué La Tour/Le Pâquier (1er), Le Locle (4e), Portalban (5e), Dardania (6e), Richemond (9e), Thierrens (11e), Farvagny (12e) et Colombier (13e). Un calendrier équilibré, donc, même s’il est à relever que cinq de ces huit matches ont eu lieu à domicile, où le FCE est invaincu depuis mai 2016.

 

Fc Echichens vs Fc Thierrens 3-1

Toutes les images de ce match en cliquant sur ce lien

 

Cinq victoires en cinq matches à la maison

Alors, c’est sûr, Echichens mérite complètement ce qui lui arrive, surtout au Grand-Record où il compte cinq victoires en cinq matches! Le bilan est plus contrasté à l’extérieur (1 nul et 2 défaites) et Alain Gendron sait donc sur quel point il doit insister. Cela concerne uniquement le quotidien, parce que pour ce qui est de la vision à long terme, le président Manuel Choffat et son comité savent exactement où ils vont. Malgré les départs de cet été, le calme a régné à Echichens, où il a simplement été question de rajeunir l’effectif. « J’avais une priorité », concède pourtant le président. Elle concerne le très bon Ali Ramdan. « Que ce soit dans le jeu ou dans le comportement, il est très important. Je voulais qu’il reste et j’étais prêt à faire un effort pour ça », explique le boss du Grand-Record. Malgré des offres de Forward Morges, de La Chaux-de-Fonds et de Vallorbe-Ballaigues, l’attaquant a décidé de rester à Echichens. « Et ça, c’était important. Parce qu’avec le départ de Fabrice De Benedictis et de Mirsad Sakiri, si Ali était parti en plus, on aurait vraiment souffert », continue Manuel Choffat.

Vitor Da Silva, prêté par Servette, est étincelant

Ali Ramdan est donc resté et des jeunes sont arrivés. La clé du succès sportif d’Echichens est là: ils se sont imposés tout de suite, à commencer par l’incroyable Vitor Da Silva. « Il est fort », sourit Alain Gendron, qui souligne que son club a, là encore, bien travaillé. Prêté par Servette, ce très jeune talent fait les trajets jusqu’à Echichens pour s’entraîner et pour jouer, sans que cela coûte autre chose au FCE que son abonnement de train. « Beaucoup de clubs le voulaient à Genève, mais notre réputation, justifiée, de faire jouer les jeunes nous a servi. On a été approchés et on lui a dit que chez nous, il aurait du temps de jeu en 2e ligue inter », commente Manuel Choffat. Et le jeune homme rend cette confiance, en étant l’un des grands artisans du très bon début de championnat de son équipe. Dimanche, face à Thierrens (3-1), il a offert le 1-1 à Ali Ramdan, avant de provoquer le penalty du 2-1. « On espère que cela pourra donner des idées à d’autres », souffle Alain Gendron, toujours désireux d’accueillir de bons joueurs dans son effectif. Quand en plus ils sont gratuits, cela ne peut que plaire à un club comme Echichens qui n’est, de très loin, pas le plus riche de la division.

 

Fc Echichens vs Fc Thierrens 3-1

Toutes les images de ce match en cliquant sur ce lien

 

Des jeunes qui font la différence

Un autre jeune performant s’appelle Vittorio Boffa. « Il est formé chez nous », rappelle Manuel Choffat. Le rappel est salutaire, car après avoir quitté Foot Région Morges, le jeune talent s’en est allé à Renens (alors en 2e ligue inter), avant de partir pour le secteur de formation du FC Sion, puis à Echallens. Souvent, il a brillé par à-coups, mais il commence seulement maintenant à se montrer régulier. « Il faut qu’il continue à progresser, en gardant les pieds sur terre », explique le président, qui sait mieux que quiconque que ce jeune homme très doué peut avoir tendance à s’enflammer. Mais les qualités, il les a. Et largement. Tout comme d’autres jeunes qui faisaient déjà partie de l’effectif, comme Samuel et Davy Cardoso ou les nouveaux venus de Foot Région Morges, Cédric Borges et Léonard Derungs. Bref, on l’a compris, Echichens est jeune, ambitieux et doué.

Il manque peut-être un peu de caractère dans les moments difficiles

Et comme les anciens tiennent la baraque (Olivier D’Andrea aux buts, Luc Rapin, Joël Reinhard, Lucien Gfeller…), Echichens forme un collectif soudé et difficile à prendre en défaut. Gaëtan Girardet est en train de prendre une dimension supplémentaire au milieu et, en fait, il ne manque peut-être qu’une chose à Echichens: un peu de caractère lorsque les choses tournent mal. Lorsque tout va bien, c’est facile. Mais lorsque cela commence à chauffer, comme à Dardania la semaine dernière, il manque peut-être de « gueules » dans cette équipe, de joueurs capables de rassurer tout le monde. C’est normal, quelque part, l’équipe est dans l’ensemble très jeune, mais ce leadership dans les moments difficiles manque peut-être un peu.

 

Fc Echichens vs Fc Thierrens 3-1

Toutes les images de ce match en cliquant sur ce lien

 

Garder les talents, surtout

Ce n’est pas si grave et Echichens peut vivre sans, d’ailleurs. Parce que pour ce qui est du terrain, cette équipe a tout et ce n’était pas forcément très attendu au début de saison, on l’a dit. Parfois, on voit venir les équipes de loin, mais ce FC Echichens-là, aussi fort et aussi brillant, on ne l’avait pas anticipé. Tant mieux pour les Bleu-Blanc, qui ont encore de belles choses à vivre cette saison, si l’équipe parvient à rester la même. « Forcément, le problème est là. Les performances de nos jeunes passeraient peut-être inaperçues en bas de classement. Là, elles sont exposées », grince Manuel Choffat. C’est vrai, il serait dommage que des départs interviennent déjà dès cet hiver, car cette équipe-là a encore des choses à montrer.

Ali Ramdan n’a pas osé tenter la Panenka

En tout cas, dimanche face à Thierrens, le récital a été complet malgré une entame de match très compliquée. « On n’y a pas été pendant 20 minutes », approuvé Alain Gendron. Ensuite? Une merveille de but d’Ali Ramdan (contrôle orienté et finition parfaite) pour le 1-1 et le penalty de Gaëtan Girardet pour le 2-1, juste avant la pause. Srdjan Aksic, de près à la suite d’une belle action de Cédric Borges, a inscrit le 3-1, juste avant un penalty obtenu (et raté) par Ali Ramdan. Thierry Curty savait que le buteur français aimait les Panenka et lui l’a glissé à l’oreille juste avant le tir. « Alors, tu vas faire une Panenka? », lui a dit le gardien de Thierrens. Déstabilisé, Ramdan, qui avait bel et bien l’intention de faire ce geste, a alors changé d’avis au dernier moment et tiré du plat du pied à ras de terre, exactement là où l’attendait Curty. Bien joué de la part du gardien sur ce coup-là, mais cela n’a rien changé à l’affaire: au final, c’est bien Echichens qui a eu les trois points. Comme toujours au Grand-Record cette saison.

 

Fc Echichens vs Fc Thierrens 3-1

Toutes les images de ce match en cliquant sur ce lien

Le plan-fixe

Terrain du Grand-Record

FC Echichens

3

21e Ramdan 1-1

44e Girardet, pen. 2-1

75e Aksic 3-1

D'Andrea;
Rapin, Gfeller, Reinhard, S. Cardoso;
Vitor Da Silva, Girardet, Boffa (80e Ticon), Allouchi (23e Aksic);
D. Cardoso (60e Borges), Ramdan.
Entraîneur: Alain Gendron

FC Thierrens

1

12e Freymond 0-1

Curty;
Meylan, Pasche (88e Vaucher), Burdet;
Braun, Gurtner, Aymon (78e Sinanaj), Freymond (71e Zé);
Pineda;
Demiri, Longo.
Entraîneur: Luc Lenoir

À lire également