Toute l'actualité du football Vaudois

Elmedin Hasanovic et La Sarraz-Eclépens sont prêts

Le capitaine du FC La Sarraz-Eclépens a écourté ses vacances et défiera Schaffhouse dimanche à 15h30. En route pour l'exploit?

Coupe suisse - 13 août 2016

Le capitaine du FC La Sarraz-Eclépens a écourté ses vacances et défiera Schaffhouse dimanche à 15h30. En route pour l'exploit?

« Attention, les gars, il y a un journaliste, parlez pas trop forts! » Jean-Philippe Karlen nous a vu arriver de loin, vendredi soir, alors que le FC La Sarraz-Eclépens était en train de mettre en place son dispositif pour les corners défensifs. L’entraîneur et David Geijo, son adjoint et directeur sportif, ont passé plusieurs heures à étudier le jeu du FC Schaffhouse et notamment sa force sur coup de pied arrêté. « Quand le tireur lève un bras, il le joue comme ça, attention! », a crié « Charly », avant de préciser que tout serait écrit sur de grands tableaux le jour du match. Corner long, corner jour, corner joué à deux ou même à trois: tout a été décortiqué. De quoi faire sourire Aleksandar Bozic pendant l’exercice: « Si on prend deux buts sur corners dimanche, ce sera mieux d’éviter l’entraînement la semaine prochaine… »

Cédric Mora et Le Mont solidaires

Si Faruk Gül, l’ailier schaffhousois, joue et qu’il obtient un penalty, les joueurs du FC La Sarraz-Eclépens ne pourront pas non plus dire qu’ils n’ont pas été prévenus: Jean-Philippe Karlen leur a joué la scène en direct, s’écroulant dans les seize mètres après avoir été touché par Drenor Osmani. « C’est ça qu’il va faire dimanche, Gül, les gars! », s’est excité l’entraîneur des Sarrazins, à fond dans son rôle. Ce qui est sûr, c’est que lui au moins a parfaitement préparé son 32e de finale de Coupe de Suisse, dimanche à 15h30. « J’ai aussi reçu l’aide de Cédric Mora, que je remercie. Il m’a donné son rapport complet sur Schaffhouse, que Le Mont vient de battre. » Sympa de  la part de l’entraîneur adjoint du FC Le Mont, solidaire.

Tout le monde a bien travaillé

La Sarraz est donc fin prêt sur le terrain, mais aussi en dehors. Le président Pierre-Alain Porchet et son fidèle vice-président Jean-Jacques Borgeaud sont venus, accompagnés du non moins fidèle Patrick Henchoz, pour tout préparer. Les cantines sont prêts, les tables aussi, même si « JJB » ne s’attend pas forcément à la grande foule dimanche. « Il y a beaucoup d’autres matches et Schaffhouse, ce n’est pas le LS. Mais on a quand même préparé une jolie fête. On a invité tous nos sponsors, les gens qui nous soutiennent toute l’année. Eux seront là et c’est le plus important pour nous. Mais on espère avoir le plus de monde possible bien sûr! », explique le numéro 2 du club d’En Gravey.

Elmedin Hasanovic y croit

Néo-promu en 1re ligue, le FC La Sarraz-Eclépens a une chance ce dimanche, c’est sûr, même si la tâche ne sera pas facile. Le capitaine Elmedin Hasanovic, en tout cas, y croit: « Ils ont deux bras, deux jambes, hein… Je suis très content de jouer ce match. Même si Schaffhouse n’a aucun grand nom dans son effectif, c’est une équipe de Challenge League et je n’ai jamais joué contre une équipe de ce niveau. Il faut rester humble et se réjouir de ce tirage, je pense. Vous savez, dans notre équipe, il y a beaucoup de joueurs qui n’ont jamais joué un match de 1re ligue, comme moi. Alors, affronter une Challenge League une fois, c’est un moment très sympa. »

« Je n’ai pas mal pris ce qu’il a dit, parce que c’est la vérité »

Elmedin Hasanovic et « Misko » Bozic ont raté le match à Lancy en ouverture du championnat, ce qui leur a valu une petite pique de leur entraîneur (lire ici). Comment les deux hommes l’ont-ils pris? « J’ai envoyé l’article à Misko dès qu’il est sorti. Je sais que les vacances, c’est un sujet qui rend fou notre coach, donc on ne le chambre pas trop à ce sujet. Je n’ai pas mal pris ce qu’il dit, parce que c’est la vérité, tout simplement. J’étais en vacances pour le premier match, je suis capitaine de cette équipe… Bien sûr que j’avais des remords, mais on est à un niveau amateur, on ne fait pas toujours comme on veut. On fait partie d’une équipe, on a des obligations par rapport à celle-ci et j’en suis conscient, mais on doit aussi s’arranger par rapport au boulot. Là, j’avoue, j’ai pensé qu’on recommençait plus tard le championnat, j’ai été surpris. Voilà, je n’ai pas été étonné en lisant le commentaire de Charly dans votre article, parce que je sais comme il est et je sais qu’il a raison. Mais il sait aussi qu’on fait des efforts. J’avais deux semaines de vacances cet été: la première j’étais en vacances avec Misko en Serbie et la deuxième je vais la passer ici, parce qu’on a décidé de rentrer tous les deux pour ce match de Coupe. On devait rentrer la semaine prochaine, mardi ou mercredi, mais on a pris le vol de jeudi d’avant. On a fait des efforts et le coach le sait aussi », a souri le capitaine.

Brühl est encore dans toutes les mémoires

Sera-t-il titulaire ce dimanche? Seul Jean-Philippe Karlen le sait, mais le coach a toujours dit que ce match devait aussi être une récompense pour les anciens, ceux qui se sont qualifiés. Misko Bozic et Elmedin Hasanovic étaient des piliers de La Sarraz la saison dernière, donc ils ont une chance de débuter, même en n’ayant disputé que l’entraînement du vendredi. A voir ce dimanche.

Ce qui est sûr, c’est qu’Elmedin Hasanovic donnera tout, comme d’habitude, lui qui a encore le souvenir de Brühl en travers de la gorge: « On avait passé le premier tour à Saxon et gagné le droit d’avoir un gros à la maison en 16es. Résultat, on tire Brühl, en Promotion League… On était déçus, mais on est tout prêts de les sortir. Et on se fait poignarder en toute fin de match, alors qu’on avait eu une occasion de fou à la 89e! Ca, je peux vous dire, je ne l’ai pas oublié. » On s’en rappelle aussi: Veselin Georgiev s’était retrouvé seul face au but grand ouvert, côté talus, à cinq mètres des cages. Il avait envoyé son ballon quelque part entre Orny et Eclépens et cette blessure-là est toujours ouverte du côté de La Sarraz. Le Bulgare sait ce qu’il a à faire s’il a un ballon face au but schaffhousois à la 89e cette fois…

À lire également