Toute l'actualité du football Vaudois

Et en plus, Champvent enchaine maintenant

Hasta Siempre! Quatre jours après avoir battu le FC Orbe dans le match de l'année pour le maintien, les Chanvannois se sont imposés dimanche face au FC Grandson-Tuileries (4-2). Menés au score par un FCGT emmené par un grand Renato Provenzano, les hommes de Florian Simonin ont renversé la situation grâce à un doublé d'Albino Bencivenga, sur penalty les deux fois. Ils enchaînent deux victoires d'affilée pour la première fois de la saison et sont définitivement sauvés de la relégation.

2e ligue - 8 mai 2016

Hasta Siempre! Quatre jours après avoir battu le FC Orbe dans le match de l'année pour le maintien, les Chanvannois se sont imposés dimanche face au FC Grandson-Tuileries (4-2). Menés au score par un FCGT emmené par un grand Renato Provenzano, les hommes de Florian Simonin ont renversé la situation grâce à un doublé d'Albino Bencivenga, sur penalty les deux fois. Ils enchaînent deux victoires d'affilée pour la première fois de la saison et sont définitivement sauvés de la relégation.

Cette fois, c’est fait. Champvent, qui compte onze points d’avance sur le FC Orbe (quatre matches à jouer pour les Urbigènes), ne coulera pas en 3e ligue. Les Chanvannais ont parfaitement négocié la semaine la plus importante de leur saison, battant le FCO mardi (lire ici) et s’imposant ce dimanche face à Grandson (4-2). Un double succès qui arrive au meilleur moment, puisqu’il s’agit tout simplement de la première fois de la saison que les Chanvannais enchaînent deux succès consécutifs! Qui plus est, les deux fois en reversant une situation compromise, puisque tant face à Orbe que face à Grandson, les hommes de Florian Simonin se sont retrouvés menés au score avant de se révolter.

Orbe est désormais relégué à 99%

C’est désormais quasiment officiel et cela ne fait bien évidemment pas plaisir de l’écrire, mais le FC Orbe jouera en 3e ligue dans quelques semaines. Les Urbigènes se sont bien battus sous la direction de Bruno Gomes, mais n’auront finalement pas réussi leur pari. Le tournant de la saison? La défaite à la maison face à Crissier, sans aucun doute. Depuis là, Orbe a plongé, pas forcément psychologiquement, mais sur le plan des résultats. La tâche qui incombe désormais à Bruno Gomes est de garder tout le monde, ou le plus possible, et de réaliser une belle saison de 3e ligue, avec la promotion au bout. Fin de la belle aventure pour le FC Orbe, donc.

Champvent a retrouvé la confiance et la réussite

Le FC Champvent a donc de quoi sourire, lui qui a assuré son maintien. Facile? Pas vraiment, non, et l’inquiétude a été réelle au Battoir, ce printemps, tant la dynamique du club semblait mauvaise. En panne de confiance, le FCC? Oui, complètement, mais l’état d’esprit a complètement changé, en plus du retour de la réussite, cette précieuse alliée, et les maux du début de saison semblent désormais faire partie de l’histoire ancienne. Le Champvent que l’on a vu ce dimanche est conquérant, tourné vers l’avant, et a profité de la timidité d’un FC Grandson-Tuileries incapable de conserver les trois points de la victoire.

Grandson a-t-il du caractère?

Ce derby du nord était intéressant à suivre pour plusieurs raisons. Déjà, parce que le FCGT est toujours dans la course aux finales, n’étant absolument pas largué. Oui, Grandson est moins performant ce printemps qu’à l’automne, c’est indéniable, mais enfin, rien n’est encore joué. On avait à coeur de voir si cette équipe avait du caractère et, aussi, on voulait voir ce FC Champvent de Florian Simonin. En plus dans le magnifique décor chanvannais, avec l’intensité d’un derby, un dimanche après-midi sous le soleil, ce match avait quand même quelques atouts à faire valoir à l’heure du choix.

Renato Provenzano s’en va tout seul inscrire le 0-1

Grandson a frappé en premier, par l’intermédiaire d’un superbe but de son meneur de jeu Renato Provenzano. « Rex » a tout fait tout seul à la 12e, de fort belle manière, dribblant trois joueurs avant d’ajuster un plomb en pleine lucarne de Kris Abatantuono, qui n’y pouvait absolument rien sur ce coup-là. Quel but! Grandson avait pris l’avantage dans ce derby et allait le conserver jusqu’à la 43e, moment que choisit Simon Schmidli pour déborder côté droit et servir Axel Poncet, qui pouvait égaliser de près. 5e but de la saison déjà pour ce junior du club, auteur d’une première saison prometteuse dans l’élite du football vaudois. 1-1 à la pause et bientôt 1-2, dès la 49e, par l’intermédiaire de Renato Provenzano, encore lui. Sa reprise, puissante à ras de terre, ne pouvait qu’être accompagnée dans les filets par Kris Abatantuono, le nouveau titulaire du poste au FCC.

Le talent de Renato Provenzano était une promesse, il est devenu une certitude

16e but de la saison pour le Grandsonnois! 6e au total de ce classement spécifique en 2e ligue, il est le premier milieu de terrain de la liste, tous ceux qui le précèdent étant de purs attaquants ou ailiers (Edin Becirovic, Julien Jemmely, Lorenzo Mancuso, Cristovao Da Luz et Charly Nolot). Saison magnifique, donc, pour « RP10 », l’un des facteurs du fait que le FCGT est toujours en lice pour les finales. On savait qu’il était fort, mais disons que son talent était une promesse. Il est désormais une certitude.

Un doublé d’Albino Bencivenga, sur penalty

Un autre dont le talent est une certitude, mais depuis le siècle dernier (vraiment), s’appelle Albino Bencivenga. Celui qui a marqué mardi son 300e but sous le maillot chanvannais (oui, 300), a renversé la situation en douze minutes, choisissant à chaque fois le côté gauche de Nicolas Jaccard pour marquer ses deux penaltys. La première fois, « Jaks » a bien flairé le coup, mais n’a pas pu toucher le ballon. La seconde fois, il a plongé de l’autre côté et les deux fois, Albino Bencivenga a marqué, faisant passer le score de 1-2 à 3-2 et inscrivant les numéros 301 et 302 de sa légende personnelle au Battoir. En passant, on va appuyer la pétition lancée par le FCC de rebaptiser son lieu de vie. Le Battoir a une symbolique, bien sûr, mais le Stade Albino-Bencivenga, voilà qui aurait de l’allure, non? La modestie du meilleur joueur de l’histoire du FCC en souffrira évidemment, mais l’idée est lancée.

Marco Galati conclut un contre magnifique et assomme le FCGT

Après ce doublé de onze mètres de son éternel cador, Champvent a subi les assauts de Grandsonnois désireux de sauver au moins un point. Kris Abatantuono commençait à engueuler sa défense et son milieu de terrain, coupables d’un peu trop de laxisme à son goût, mais le FCC a pu clore l’affaire en contre, Jason Brunet lançant Raphaël Vanotti sur le côté droit. L’ailier, si rapide, déposait tout le monde et offrait un caviar à Marco Galati, seul devant le but vide. 4-2, score final, et le mythique « Hasta Siempre », celui du maintien en 2e ligue, pouvait retenir au Battoir (pas encore renommé).

Grandson a encore toutes les cartes en main

Cette défaite, une mauvaise opération pour Grandson (3e)? Peut-être sur le plan psychologique, oui, parce que sur le plan comptable, tout est encore jouable. Prilly (2e), Concordia (4e) et Pully (5e) n’ont en effet pas réussi à gagner ce week-end et le statu quo est donc de mise, ou quasiment, derrière le FC Vallorbe-Ballaigues qui peut déjà préparer les finales. Tout est encore jouable dans les prochaines semaines et le Prilly-Concordia de ce mardi soir promet beaucoup. Et ensuite? Grandson doit encore jouer contre Pully et Concordia…. Autant dire que oui, ces prochaines semaines s’annoncent passionnantes pour connaître l’identité du deuxième finaliste.

Les hommes du match

Quelle activité de Raphaël Vanotti! Déjà très bon mardi face à Orbe, il a confirmé ce dimanche, en percutant énormément sur son côté, dans son style si caractéristique. Il est rapide, il ne réfléchit pas quand il déborde et il va jusqu’au bout de ses actions, comme sur le penalty du 2-2. Et en plus, il s’est montré altruiste, offrant le 4-2 sur un plateau à Marco Galati. Grazie, signor Vanotti! Gros match à mi-terrain de Jason Brunet, là aussi dans son style inimitable. Le roquet du FCC a plongé dans les mollets de tous ses adversaires, ne les lâchant pas jusqu’à épuisement complet (le sien et celui de l’adversaire). La preuve qu’il était bien dans son match? Il a pris un carton, pour l’ensemble de son oeuvre. Il y a deux façons de passer un mauvais dimanche après-midi: devoir changer un pneu sous la pluie ou devoir passer 90 minutes avec Jason Brunet au marquage. Personnellement, on choisit le premier supplice, de loin pas aussi pénible que le second. On a bien aimé aussi le match de Steven Bonzon, impeccable en défense centrale avec le King, Sébastien Bardet.

Du côté de Grandson, Renato Provenzano a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui. Un but splendide, un autre pas mal, et une belle prestation d’ensemble pour « RP10 », fin technicien et joueur d’avenir. Sinon? Grégoire Roulet, intéressant sur son côté droit. L’ancien joueur du FC Ependes est complet et a régulièrement amené le danger par ses montées, sans trop de réussite dans le dernier geste malheureusement. L’avant-centre Mathias Freymond a été plutôt bon jusqu’à sa sortie en début de deuxième période.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent ce mardi, comme tout le monde en 2e ligue. A 20h, le FCGT accueille Crissier. Egalement à 20h, Assens reçoit Champvent.

FC Champvent – FC Grandson-Tuileries 4-2 (1-1)

Buts: 12e Provenzano 0-1 43e Poncet 1-1; 49e Provenzano 1-2; 58e pen. et 70e pen. Bencivenga 3-2; 88e Galati 4-2.

Arbitres: M. Luca D’Angelo, assisté de M. Alexandre Paulo Da Palma et de M. Giuseppe Locchiatto.

Champvent: Abatantuono; Schmidli, Bonzon, Bardet, Falcon (71e Fressineau); Vanotti, Brunet, Zaidi (50e Clément), Poncet; Galati, Bencivenga (76e Besson).

Entraîneur: Florian Simonin.

FCGT: Jaccard; Roulet, Da Silva, Scalia, Andelic; Huguenin; Pointet (82e Dylan Varela), Provenzano (79e Gudit), Fantoli, Joao Monteiro; Freymond (51e Hostettler).

Entraîneur:  Carlos Rangel.

Terrain du Battoir.

À lire également