Toute l'actualité du football Vaudois

Changement de cap à Forward Morges

Cristovao Da Luz (à droite) est un des rares rescapés du chantier effectué par Forward cet hiver. Les Morgiens, par franchement convaincus par la voie qu'ils suivaient, ont en tête un projet sur le long terme visant à mettre en avant les juniors du club.

2e ligue - 9 février 2017

(Oneclick-photo.ch)

Cristovao Da Luz (à droite) est un des rares rescapés du chantier effectué par Forward cet hiver. Les Morgiens, par franchement convaincus par la voie qu'ils suivaient, ont en tête un projet sur le long terme visant à mettre en avant les juniors du club.

«On est bien conscient que ça va faire beaucoup parler et qu’on va nous attendre au tournant. C’est le jeu et on l’assume», débute Sébastien Boillat, le président de Forward Morges. Ça? Le nouveau projet du club, visant à se reconstruire depuis la base de la pyramide. «L’idée germait dans notre tête depuis bien deux ans (date à laquelle Forward s’était séparé de la filière de Foot Région Morges). Et puis, il faut le dire, la première équipe était vieillissante et sur le déclin». Exit, donc, Paulo Diogo, qui n’aura passé que six mois à la tête de la «I» et à qui il aura été reproché le manque de résultats (les Rouges et Blancs sont huitièmes, à quatre points du premier relégable en ayant joué une partie de plus) ainsi que la grande majorité des joueurs qui composaient l’effectif morgien cet automne. Place au renouveau!

Vagner Gomes débarque de Dardania

Le remplaçant de l’ancien joueur du Lausanne-Sport sur le banc de Forward? Un autre ex-lausannois, figure désormais bien connue dans le canton: Vagner Gomes. «J’avais besoin de ralentir un peu le rythme, explique celui qui sera assisté par Damien Berger (arrivé de la «II» de Lonay) et Grujica Maric (Gimel-Bière). À Dardania, la charge de travail était énorme. Trois entraînements par semaine, un match le week-end qui pouvait se jouer au Locle… Cela faisait beaucoup. J’ai une famille, une petite fille de deux ans, c’est une période importante dans ma vie personnelle, je veux pouvoir être là pour elle».

«Vagui» devra trouver une certaine stabilité à Morges

Outre des raisons personnelles, «Vagui» évoque aussi un intérêt tout particulier pour le nouveau projet de Forward, lorsqu’il s’agit d’expliquer son départ de Dardania Lausanne: «Les mots du président m’ont immédiatement convaincu, admet-il. Il y a un projet, sur le long terme, dans lequel je trouve ma place et où on fait la part belle aux jeunes du club. C’est parfait!». Reste à voir si Vagner Gomes deviendra, effectivement, le coach auquel on associera le renouveau de Forward Morges. Partout où il est passé en tant qu’entraîneur principal, l’homme a laissé un plutôt bon souvenir au niveau sportif, amenant le LUC-Dorigny, alors grand rival de ses nouvelles couleurs, aux portes des finales de promotion (manquées pour deux petits points) ainsi qu’en finale de la Coupe Vaudoise, la saison dernière, et laissant Dardania à seulement quatre points de la tête de 2e ligue inter cet hiver. Cependant, ces deux aventures n’ont duré respectivement que douze et six mois, alors que toutes deux semblaient faites pour durer. Alors, le Portugais d’origine va-t-il enfin trouver une certaine stabilité au Parc des Sports?

Sébastien Boillat: «L’important, c’est l’état du club, en partant des juniors»

C’est en tout cas ce qu’espère Sébastien Boillat, qui n’a pas, pour autant, fait de «Vagui» la condition de réussite absolue du nouveau projet du club: «Les choses sont très claires. Vagner devra s’investir dans le première équipe, mais également auprès des juniors. Le lien doit être fait en permanence entre la «I» et les jeunes. Le comité déjà en place ne bouge pas, mais il est complété. Damien Berger, qui coachera également l’équipe fanion, devient mon vice-président. Jérome Barrier, en plus d’être joueur à la première, prend place en tant que responsable technique et Raphaël Cand, qui possède une grande expérience dans le domaine, reste au club en tant que responsable de nos plus jeunes juniors. Notre printemps en 2e ligue? On va faire comme d’habitude, prendre match après match, mais ce n’est pas ce qui compte. Ce qui est important, aujourd’hui, c’est l’état du club, en partant des juniors jusqu’à notre première équipe».

La «II» à Forward, c’est pour cet été!

Une des premières idées du club dans cette optique? La création d’une deuxième équipe. «On ne peut malheureusement pas le faire un cours de saison, soupire Sébastien Boillat. Mais dès que l’occasion nous en sera donnée, à savoir cet été, la «II» de Forward sera créée et débutera en 5e ligue. Cela permettra à nos juniors en fin de formation de rester au club et, également, d’accueillir certains joueurs de la «I», étant donné que l’effectif de ce second tour est plutôt pléthorique. Avec des joueurs de cette qualité, celle-ci ne devrait pas avoir trop de peine à monter quelques échelons rapidement».

Vingt renforts sont arrivées, six, seulement, sont restés

«Effectif pléthorique», le mot est lancé par le président. 26, c’est le nombre de joueurs qui composent actuellement l’équipe fanion, «et la porte n’est pas encore totalement fermée», précise le boss de Forward. Parmi eux, seuls six étaient déjà présents cet automne: Cristovao Da Luz, Tidiany Kone, Pascal Gamba, Fatih Yaman, Lirim Hasani et Salim Karib. «Je tiens à préciser que nous n’avons mis personne dehors, annonce Sébastien Boillat. On est très heureux de pouvoir garder ces six-là, qui sont restés parce qu’ils s’identifient au club et à notre projet. Les joueurs qui sont partis? Ce n’était tout simplement plus le cas. Le projet ne leur parlait pas, les nouvelles modalités qu’on imposait non plus, ils ont fait leur choix et on ne les a pas retenu».

Jérome Barrier et Karim Diarra, de vieilles connaissances

Vingt nouveaux noms sont donc venus se greffer au contingent morgien. Parmi eux? Jérôme Barrier, Nélson Borges Da Costa, Valon Hysenaj ou encore Karim Diarra. Des joueurs qu’on aurait, forcément, tendance à rattacher à l’arrivée de Vagner Gomes: «C’est vrai, certains de nos renforts hivernaux ont évolué avec Vagner ces dernières saisons. Mais pas d’amalgame, ce n’est pas lui qui les a amené à Morges, se défend Sébastien Boillat. Ce sont simplement des joueurs qui ont adhéré à la nouvelle direction dans laquelle on est tourné. Et, fatalement, un effet domino s’est créé une fois que les premiers avaient manifesté leur envie de nous rejoindre».

Forward ne manquera pas d’expérience

C’est donc avec une équipe drastiquement remaniée que Forward Morges se présentera au mois de mars pour la reprise du championnat. La valeur de ce groupe? Difficile de juger, sans oublier que les Morgiens ont quand même perdu bon nombre de joueurs de grandes qualités dans l’aventure (la plupart en partance pour Dardania Lausanne). Malgré tout, l’arrivée de joueurs de la trempe d’Afid Abelmalek, d’Ulrich Kutika ou de Bionic Laba-luyeye, en plus des quatre précédemment cités, donnent une certaine allure à l’effectif rouge et blanc version 2017. «On a bâti un groupe homogène, composé de très bons éléments et d’expérience. Une chose est sûre, on est impatient de reprendre la compétition, d’une part, et de voir où ce nouveau projet nous mène, de l’autre», conclut un président visiblement réjoui par la tournure des événements.

 

Un article rédigé par Florian Vaney

À lire également