Toute l'actualité du football Vaudois

La reprise des extrêmes du FC Gland

Jamel Kaissi et ses hommes sont prêts à recevoir Pied du Jura, dimanche à 14h. Le club d'En Bord n'a pas le droit à l'erreur s'il entend s'éviter un premier mois de compétition délicat.

2e ligue - 1 mars 2017

(Oneclick-photo.ch)

Jamel Kaissi et ses hommes sont prêts à recevoir Pied du Jura, dimanche à 14h. Le club d'En Bord n'a pas le droit à l'erreur s'il entend s'éviter un premier mois de compétition délicat.

La reprise du championnat du FC Gland s’apparente fortement à un parcours piégeux. Les hommes de Jamel Kaissi affrontent, dans l’ordre, Pied du Jura (14e), Donneloye (15e), puis Grandson-Tuileries (2e) et Amical Saint-Prex (1er). Soit les deux formations les plus mal classées à l’issue du premier tour, puis les deux meilleures. Si les places provisoires perdent de leur valeur dans un groupe aussi serré que le premier de 2e ligue? C’est vrai, et on a assez répété, à l’automne, que Pied du Jura n’avait rien d’une équipe qui devrait se battre pour le maintien. La troupe de Johann Späni joue bien au ballon et n’a pas forcément eu toute la réussite possible au premier tour. Quant aux Oies, elles devront d’entrée frapper fort si elles entendent éviter d’être condamnées à la relégation avant l’heure. Toujours est-il que Gland serait bien inspiré de prendre quelques points durant ces deux rencontres initiales, histoire d’arriver dans les meilleures conditions pour faire tomber les deux finalistes actuels ou, au moins, d’éviter de se retrouver dans une situation compromettante avant d’attaquer la dernière ligne droite de la saison.

Les installations d’En bord, un vrai plus en hiver

«Ce que je peux vous dire, rassure Kamel Kaissi, c’est qu’on a pu s’entraîner dans de bonnes conditions. Notre préparation s’est bien passée, contrairement, malheureusement, à celles de beaucoup d’autres clubs dans la région. On se sent prêt pour reprendre la compétition.» Sur ce plan-là, le FCG prend déjà un net avantage sur son premier adversaire. Là où Pied du Jura n’a quasiment pas pu toucher l’herbe de l’hiver, les installations d’En Bord ont permis à leurs pensionnaires de se préparer dans les meilleures dispositions. Et ça, forcément, ça va compter dimanche, sur les coups de 14h à Gland.

Tidiany Kone et Cristovao Da Luz, deux renforts bienvenus

Ce qui pourrait, également, compter, ce sont les arrivées de Tidiany Kone et de Cristovao Da Luz, de Forward-Morges. Même s’ils étaient partis pour rester au Parc des Sports, les deux hommes ont, finalement, quand même fait les frais de la nouvelle politique morgienne. Sébastien Boillat, le président, aurait aimé pouvoir compter sur ses deux cadres ce printemps, mais a bien compris qu’il ne pourrait pas les retenir. C’est donc sur la Côte que le milieu défensif et l’ailier termineront la saison. Deux renforts d’expérience bienvenus au sein d’une équipe qui a très clairement mis le cap sur l’intégration de ses jeunes depuis une année et demie.

Marco dos Santos était tout proche de Genolier-Begnins

Ils étaient huit à avoir fait le saut des A inter à la première équipe durant l’été. «Ces huit-là, explique Jamel Kaissi, ce sont maintenant des joueurs confirmés. Ils représentent de véritables atouts pour nous.» La preuve que l’intégration des jeunes se passe bien à Gland? Quatre nouveaux juniors ont encore été promus à la «I» cet hiver. Le modèle fonctionne et commence à porter ses fruits. À l’été 2015, Marco dos Santos, notamment, suivait la même trajectoire et intégrait l’équipe fanion. Le jeune homme était, d’ailleurs, courtisé par Genolier-Begnins cet hiver, sans que cela ne se fasse, en fin de compte. «Je lui ai dit que c’était peut-être encore un petit peu tôt et que, pour se progression personnelle, finir la saison chez nous était sans doute le choix le plus sage. À ce rythme, dans six mois, il sera sans doute prêt à franchir le cap», commente l’entraîneur du FCG.

Encadrer et faire jouer les jeunes

Le technicien ne s’en cache pas, c’est aussi un soulagement pour le club de pouvoir garder son attaquant de soutien, Gland ayant déjà perdu Tarik Barnoussi et Daniel Randrianantenaina durant la trêve. «Avec les arrivées de Tidiany et de Cristovao, on a simplement cherché à compenser ces deux départs, on ne souhaitait pas faire plus. L’objectif, c’est de mettre les jeunes en avant, alors si, en plus de pouvoir les faire jouer, on parvient à les encadrer avec des joueurs de la trempe de ces deux-là, c’est idéal pour tout le monde», se réjouit Jamel Kaissi.

La progression est au rendez-vous

«Ce qui est flagrant, poursuit-il, c’est la courbe de progression de nos joueurs durant la premier tour. Si l’on regarde bien, nos résultats suivent exactement les progrès réalisés tout au long de l’automne. Des débuts compliqués puis des performances toujours plus probantes. Cela a de quoi nous permet d’être optimiste pour les trois mois à venir.» La jeunesse du FC Gland poursuivra-t-elle sur sa lancée ce printemps? Pas impossible du tout. Le club d’En Bord semble avoir trouvé le moyen de mettre en valeur ses jeunes tout en obtenant des résultats. Mais, pour cela, il ne faudra pas passer à côté d’une reprise périlleuse, dans un groupe où personne n’a le moindre point à abandonner en chemin.

 

Un article rédigé par Florian Vaney

C-Gland

À lire également