Toute l'actualité du football Vaudois

Granges-Marnand sauve un point pour la première de Csaba Vigh

Le fameux entraîneur hongrois est arrivé cet hiver pour succéder à Luis Azpilicueta à la tête du club broyard. Pour ses débuts, vendredi face à Chavannes-le-Chêne, il a longtemps cru à la défaite jusqu'à ce que Benoît Steiner ne place une volée parfaite dans les arrêts de jeu pour le 1-1. Rageant pour les visiteurs, qui auraient mérité mieux.

3e ligue - 20 mars 2015

Le fameux entraîneur hongrois est arrivé cet hiver pour succéder à Luis Azpilicueta à la tête du club broyard. Pour ses débuts, vendredi face à Chavannes-le-Chêne, il a longtemps cru à la défaite jusqu'à ce que Benoît Steiner ne place une volée parfaite dans les arrêts de jeu pour le 1-1. Rageant pour les visiteurs, qui auraient mérité mieux.

Le savent-ils seulement, les joueurs du FC Granges-Marnand, que leur nouvel entraîneur a disputé la Coupe d’Europe face au Napoli de Diego Maradona? Le 3 octobre 1990, Csaba Vigh était en effet entré à la 75e et n’avait pu empêcher l’élimination d’Ujpest, alors champion national. Un énorme souvenir, forcément, pour le Hongrois, footballeur très élégant arrivé en Suisse en 1991, à l’ES Malley. Pas sûr cependant qu’il place le match de vendredi entre son FC Granges-Marnand et Chavannes-le-Chêne à la même hauteur, même s’il pourra désormais dire qu’il aura affronté dans sa carrière un Maradona et trois Thuillard.

Luis Azpilicueta a décidé de partir de lui-même

Car oui, Csaba Vigh est le nouvel entraîneur du FC Granges-Marnand et on doit avouer que l’on a découvert ça vendredi. On pensait voir Luis Azpilicueta, mais l’historique entraîneur broyard a de lui-même demandé à être démis de ses fonctions en fin d’année. Le comité s’est donc tourné vers le Hongrois, qui a immédiatement accepté. Portalban-Gletterens (2e ligue inter), son ancien club, avait décidé de tout changer cet hiver, dont son entraîneur.

« J’étais sur le marché, Granges-Marnand m’a appelé, j’ai dit oui », explique-t-il. Simple comme une passe du plat du pied. Etonnant de voir un entraîneur comme lui en 3e ligue, non? « Non, pas du tout. Le niveau, c’est quelque chose, mais le plaisir en est une autre. Ici, je peux faire progresser les jeunes. S’ils sont à l’écoute? Oui, tout va bien. Enfin, quand je dis tout va bien, c’est à part le terrain… »

Granges-Marnand arrache le nul dans les arrêts de jeu

Csaba Vigh est en effet un esthète du jeu et, en vérité, le terrain de Granges-Marnand est, disons, compliqué. Pour développer du beau football, il est recommandé de passer par les airs et on va être honnête d’entrée: on n’a pas vu un grand match vendredi. Du combat, ça oui, et à volonté. Les deux équipes ont montré un coeur énorme et ont prouvé qu’elles voulaient s’en sortir. Le score final? 1-1, mais Chavannes-le-Chêne aurait sans doute mérité mieux que ce point, arraché au courage dans les arrêts de jeu par Granges-Marnand.

Les éternelles valeurs du FC Chavannes-le-Chêne: on aime

« C’est rageant! On a fait ce qu’il fallait, mais comme au premier tour, on se fait rejoindre dans les arrêts de jeu », pestait Jean-François Mazzieri, déçu par l’épilogue de ce match bien maîtrisé par les siens. L’entraîneur du FC Chavannes-le-Chêne a de quoi être satisfait de ses troupes, qui ont tout donné et ont montré un beau visage. On ne pourra jamais reprocher à un joueur de Chavannes de ne pas assez se battre et ces valeurs-là sont toujours présentes. Tant mieux, elles font partie du football vaudois. Chaque ballon était disputé, chaque duel engagé et chaque tacle appuyé. L’envie? Elle était là et Chavannes, sur ce que l’on a vu vendredi, peut se sauver.

Nicolas Thuillard, coup-franc dévié: 0-1!

« Mais bien sûr qu’on peut! Simplement, il faut qu’on réduise nos occasions! Les années précédentes, on n’en avait pas forcément plus, mais on les mettait au fond. Ce soir, c’est comme au premier tour: on perd des points bêtement alors qu’on peut tuer le match. » Gilles Thuillard fait notamment référence à l’énorme occasion que son frère Claude-Pascal a eue à la 77e. L’avant-centre des visiteurs s’est mis sur son pied gauche, mais n’a pu frapper comme il le désirait. Grégory Cachin, très bon durant les 90 minutes, a pu se saisir du ballon et garder intactes les chances des siens. Granges-Marnand, mené 0-1 dès l’heure de jeu en raison d’un puissant coup-franc de Nicolas Thuillard, dévié hors de portée de Cachin, n’a pas montré grand-chose, mais est revenu dès le début des arrêts de jeu. Comme au match aller.

Le geste parfait de Benoît Steiner pour le 1-1

Lors de la toute première journée de la saison, Chavannes menait 2-1 avant que Valentin Gander n’envoie un plomb de 25 mètres pour le 2-2 (89e). Vendredi, c’est Benoît Steiner, entré en jeu peu avant, qui réussissait le geste parfait d’une admirable demi-volée hors de portée de Cleeve Hoeltschi. « J’étais à peine trop court. D’une pointure… », grinçait le gardien tsavannais.

Les dernières minutes d’arrêts de jeu seront épiques, avec les deux entraîneurs, Jean-François Mazzieri et Csaba Vigh, demandant tour à tour à l’arbitre d’arrêter le match, suivant qui avait la possession. Les deux hommes, très fair-play, en ont rigolé, mais M. Bruno Teixeira avait décidé que les arrêts de jeu dureraient six minutes en raison de nombreuses interruptions. Au final, malgré une dernière poussée des visiteurs, ce match nul était plutôt perçu comme un soulagement pour Granges-Marnand. « Oui, parce qu’on les laisser à six points », admettait Csaba Vigh.

Chavannes a eu les meilleures occasions

Bonne affaire, donc, pour Granges, surtout vu le déroulement de la partie. Les meilleures occasions (dont une immense pour Jimmy Streit à la 24e, sauvetage sur la ligne d’un défenseur broyard) ont été pour Chavannes, qui a raté l’occasion d’engranger sa deuxième victoire de la saison. Les Nord-vaudois restent sous la barre et pourraient même se retrouver derniers dimanche soir. Pas de quoi s’affoler encore et on leur fait confiance pour garder leur mentalité de guerriers jusqu’au bout.

Csaba Vigh: « Je pense que je vais jouer de temps en temps »

Du côté de Granges-Marnand, l’essentiel était de ne pas perdre et il a été atteint. Rien à redire sur l’état d’esprit des Broyards, concernés et disciplinés. Mais alors, quel déchet sur coup de pied arrêté! « On va devoir les travailler cette semaine », faisait remarquer un joueur, mi-amusé et mi-consterné par ce qu’il voyait. Cette équipe, cependant, est intéressante par sa volonté et son jeu collectif ou personne ne cherche à trop en faire. Granges-Marnand est jeune, homogène et déterminé. Sur le long terme, cela paie  et cela leur permettra de faire des points.

Et si vraiment ils venaient à manquer de qualité technique, ils pourront toujours se tourner vers leur entraîneur, lequel a posé son passeport au club et était… sur la feuille de match vendredi! « Oui, je pense que je vais jouer de temps en temps », souriait-il. A 47 ans, on est convaincu que s’il entre, il est capable de faire des différences. On exagère? Pas sûr. Pas sûr du tout, même…

Les hommes du match

Du côté de Granges-Marnand, gros match de Grégory Cachin dans les buts. Serein dans ses prises de balle, il a fait un match très propre et ne peut évidemment rien sur le 0-1, un coup-franc dévié qui l’a pris à contre-pied. Ricardo Varela s’est fait l’auteur d’une entrée très dynamique et a créé beaucoup de danger dans la défense tsavannaise.

A Chavannes, gros match de Nicolas Thuillard, comme toujours. Le défenseur central est spécialement fort, ce n’est pas une surprise, et en plus il marque. Un leader, un vrai, qui assume toujours et a un sens du placement admirable. Enfin, on mettra en avant la performance de Dimitri Durussel. Titularisé comme milieu axial, son meilleur poste à notre avis, il a beaucoup travaillé et été parfait techniquement. Quand il est en confiance et bien dans sa tête, il est un très bon joueur de 3e ligue.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent dimanche prochain, le 29. Chavannes accueillera le solide leader, l’AS Haute-Broye, à 15h en Grassy. A 15h45, Savigny-Forel (7e) recevra Granges-Marnand au Terrain Saint-Amour.

FC Granges-Marnand – FC Chavannes-le-Chêne 1-1 (0-0)

Buts: 56e N. Thuillard 0-1; 90e Steiner 1-1.

Arbitre: M. Bruno Teixeira

Granges-Marnand: Cachin; Monney, Aeby, Fragnière, Gander; Mahon (33e Varela), Pasche, Chuard, Sequeira (78e Steiner); Estoppey (55e C. Martin), K. Rapin.

Entraîneur: Csaba Vigh.

Chavannes: Hoeltschi; Gerber (78e Vulliemin), N. Thuillard, Ji. Streit, Curchod; Chassot (80e Noël), D. Durussel, F. Durussel (68e Jo. Streit), G. Thuillard; E. Durussel, C.-P. Thuillard.

Entraîneur: Jean-François Mazzieri.

Place des Sports, Granges-Marnand.

À lire également