Toute l'actualité du football Vaudois

Il y avait un coup à jouer, Le Mont a sombré

Hélios Sessolo et Le Mont ont bien joué en première période face à Wohlen dimanche, mais ont craqué après la pause. 0-3!

Football d'élite - 24 juillet 2016

Hélios Sessolo et Le Mont ont bien joué en première période face à Wohlen dimanche, mais ont craqué après la pause. 0-3!

«Il faudra construire sur ce qu’on a produit en 1ère mi-temps, parce que, pour le reste, il n’y a rien à retenir». Fâché, Fabrizio Zambrella? Déçu, surtout, de la tournure des événements, qui a laissé les 650 spectateurs du Stade Sous-Ville sans voix et clairement sur leur faim (sauf les supporters argoviens ayant fait le déplacement, bien sûr). Et si le score final de cette rencontre face à Wohlen (0-3) est sévère pour ce FC Le Mont, il est surtout le reflet d’une seconde période où les hommes de John Dragani se sont montrés méconnaissables. Une frappe somptueuse tombée de nulle part à la 50e, un exploit solitaire puis un centre millimétré 13 minutes plus tard et toutes les promesses entrevues en première mi-temps étaient réduites en fumée, à peine ressorti des vestiaires. Dommage, Wohlen n’avait rien d’un ogre, et il y avait amplement moyen de réussir sa rentrée!

Une première période riche en enseignements

Si cette défaite ne souffre d’absolument aucune contestation, les 45 minutes initiales ont été un bon moyen de se faire une première opinion sur ce FC Le Mont version 2016/2017. Solides défensivement et bien organisés sur le rectangle vert de Baulmes qu’ils commencent à bien connaître, les Lausannois ont alterné bon et moins bon, en disposant toujours d’une certaine marge d’erreur, si bien qu’on imaginait très mal les hommes de l’ex-coach du LS, Martin Rueda, prendre le dessus sur une charnière centrale composée de Fabio Carvalho (lire son interview d’après-match ici) et Bertrand N’Dzomo, en l’absence de François Marque et d’Ibrahim Tall.

Pour tout dire, on voyait mal comment Wohlen allait venir tromper Zivko Kostadinovic, pas vraiment fautif sur les trois ballons qu’il a dû aller rechercher dans ses filets aujourd’hui. On aurait, à l’inverse, bien imaginé que Luis Pimenta ou Patrick Bengondo profitent des quelques ballons chauds traînant aux abords ou, plus directement, au milieu de la surface. En vain, puisque si Le Mont a manqué d’à peu près tout en seconde période, il a surtout manqué de percussion offensive et de possession dans les derniers mètres avant ça.

Fc Le Mont vs Fc Wohlen 0-3

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Hélios Sessolo aurait pu ouvrir le score

À vrai dire, la seule frappe cadrée des Vaudois avant le thé a été l’œuvre d’Hélios Sessolo. Un coup-franc direct à la 40e, qui obligeait le dernier rempart du FCW à une jolie claquette. Si l’ouverture du score à ce moment-là du match n’aurait rien eu du scandale, elle aurait surtout été méritée pour l’ancien joueur du LS, qui a été très bon avant la pause. Chaque mouvement dangereux était obligatoirement emmené par le milieu gauche, qui a su parfaitement se rendre disponible, créer de l’espace et faire profiter ses coéquipiers de sa justesse et de son aisance technique. La seule ombre au tableau? Ses multiples coups de pied de coin, preuve de la légère domination vaudoise en première mi-temps, qu’il a, le plus souvent, envoyé directement dans les gants du portier adverse.

À droite et dans la même position, Ridge Mobulu avait une place importante dans l’échiquier de John Dragani et on attendait beaucoup de sa performance. Sans avoir déçu, l’Aiglon n’a pas, non plus, totalement séduit. À l’image des siens, il a alterné bons et mauvais choix, prouvant qu’il possède beaucoup de potentiel, mais souvent approximatif et un peu en retard. Disons que, pour un match de reprise, Ridge Mobulu a plutôt envoyé un signal positif mais il devra hausser son niveau de jeu ces prochaines semaines pour se montrer décisif.

Un gros potentiel défensif

Dès lors, après une première période des plus fermées, la première équipe à marquer allait forcément s’ouvrir une voie royale vers la victoire. Et, force est d’admettre que, si l’on ne savait pas vraiment quoi attendre de cette formation grandement transformée durant le mercato, il y avait de quoi être confiant, au moins dans la perspective du match nul. Au rayon des anciens joueurs du FC Lausanne Sport, si Hélios Sessolo a fait forte impression, son compère côté gauche, David Marazzi, a parfaitement exécuté ce qu’il avait à faire, effectuant même un ou deux tacles glissés aussi tranchant que décisif. Toujours en défense, Fabio Carvalho, dans l’axe, et Jetmir Krasniqi, à droite, ont tout aussi bien tenu leur place. S’il y a bien une satisfaction à retenir de ce match, ce sont les 45 premières minutes de l’arrière-garde vaudoise, d’un hermétisme complet.

Fc Le Mont vs Fc Wohlen 0-3

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Tout a craqué après le 0-1

Offensivement, par contre, Le Mont a dû s’en remettre exclusivement à ses milieux de couloir  pour créer le danger, Fabian Stoller et Fabrizio Zambrella s’étant plutôt employés à soutenir leurs défenseurs, et Luis Pimenta ainsi que Patrick Bengondo ayant montré quelques signes de faiblesse dans les duels et au moment de conserver la balle dans les derniers mètres du terrain. Si bien que lorsque le bloc défensif a craqué, au retour des vestiaires, les joueurs de John Dragani se sont retrouvés bien empruntés au moment de faire le jeu et de combler l’écart, voire même carrément désorganisés. David Marazzi, malgré toutes ses qualités, s’est retrouvé un peu juste physiquement, Hélios Sessolo est rentré dans le rang, et toute l’équipe en a, fatalement, souffert.

Soigner les balles arrêtées, à tout prix

Il a fallu attendre le dernier quart d’heure pour que Le Mont réagisse et se montre, enfin, dangereux à nouveau. Car si l’équipe n’a pas brillé, elle s’est montrée très (trop?) disciplinée. Une vertu qui pourrait lui servir tout au long du championnat, à condition de profiter des occasions que l’indiscipline adverse peut lui permettre de s’octroyer en contrepartie. Aujourd’hui, Wohlen a été solide, sans doute, mais s’est montré tout sauf serein, particulièrement durant des dernières minutes où les hommes de Martin Rueda ont enchaîné les cartons jaunes et les fautes aux abords de la surface. Une aubaine qui aurait dû être exploitée par les locaux, mais tant David Marazzi qu’Hélios Sessolo, aux corners, que ce dernier et Santiago Feuillassier, aux coups-franc, n’ont su placer leurs coups de patte pour donner un peu d’allure au score.

Ajoutez à ça le nombre de coups de coin mal frappés alors que le score était encore de 0-0 et vous obtenez un FC Le Mont au potentiel certain, capable d’inquiéter ses adversaires, mais qui n’était peut-être pas encore tout à fait prêt. C’est bien normal, avec autant de joueurs d’horizons différents, qui doivent apprendre à se connaître, à évoluer ensemble à ce niveau et trouver des automatismes entre eux. Dommage, cependant, que cette défaite inaugurale intervienne contre le FC Wohlen, un club dans la liste des potentiels adversaires pour le maintien.

Un compte-rendu de Florian Vaney

Fc Le Mont vs Fc Wohlen 0-3

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Le plan-fixe

Stade Sous-Ville, 650 spectateurs. Arbitrage de M. Dudic.

Le Mont-sur-Lausanne

0

Kostadinovic;
Krasniqi, Ndzomo, Fabio Carvalho, Marazzi;
Mobulu (65e Feuillassier), Stoller (73e Savic), Zambrella, Sessolo;
Bengondo (84e Khelifi), Pimenta.
Entraîneur: John Dragani

Wohlen

3

50e Dangubic 0-1

63e Abegglen 0-2

90e Lotti 0-3

Kiassumbua;
Schmid, Hajrovic, Stahel, Kamber;
Giampa, Muslin;
Castroman (79e Minkwitz), Schultz, Abegglen (86e Lotti);
Dangubic (77e Foschini).
Entraîneur: Martin Rueda

À lire également