Toute l'actualité du football Vaudois

José Luis Estevez et Crissier peuvent remercier Claudio Gentile

Si Crissier est venu chercher un très bon point à Prilly dimanche matin (1-1), il le doit au but de Mattias Musco, bien sûr, mais aussi et peut-être surtout à une performance magnifique de son gardien Claudio Gentile, lequel disputait... son premier match de la saison. L'ancien portier de Xamax et de l'OM a absolument tout sorti, sauf une reprise à bout portant d'Edin Becirovic.

2e ligue - 4 octobre 2015

Si Crissier est venu chercher un très bon point à Prilly dimanche matin (1-1), il le doit au but de Mattias Musco, bien sûr, mais aussi et peut-être surtout à une performance magnifique de son gardien Claudio Gentile, lequel disputait... son premier match de la saison. L'ancien portier de Xamax et de l'OM a absolument tout sorti, sauf une reprise à bout portant d'Edin Becirovic.

« Claudio, c’est la classe. Sa seule présence rend tout le monde meilleur, au-delà de ce qu’il apporte sur le terrain. Il replace tout le monde, il donne confiance. » José Luis Estevez ne peut plus s’arrêter de parler lorsqu’on lui demande de commenter la performance de son gardien Claudio Gentile, dimanche matin à Prilly. L’entraîneur du FC Crissier sait ce qu’il doit à son portier de 35 ans, toujours aussi fort et toujours aussi expressif. Passer une mi-temps derrière ses buts est en effet une expérience à faire pour se rendre compte concrètement du rôle d’un gardien de but, qui ne consiste pas uniquement à arrêter des ballons, loin de là. L’ancien gardien de Xamax, d’Yverdon, du Mont et de l’OM (on en oublie volontairement pour que la liste ne soit pas trop longue) harcèle ses défenseurs, leur crie dessus, les encourage, les replace et, ainsi, s’évite des situations chaudes. « Bien placer sa défense est plus important que de réaliser des arrêts décisifs », nous a-t-il dit un soir, lui qui applique ce précepte en permanence à chaque fois qu’il joue.

Deux fois, Claudio Gentile a dévié une frappe cadrée sur son poteau

Dimanche matin, il a repris place dans les buts de Crissier pour la première fois depuis les finales. Edgardo Estay, le titulaire habituel, est blessé et Gentile a surmonté son aversion du dimanche matin pour venir défier le FC Prilly, cador de 2e ligue. Le résultat? Un très bon match nul 1-1, quelques solides aboyées et, pour ce qui est des arrêts, car ils comptent quand même aussi, deux déviations magnifiques sur des frappes de Sergio Fernandes et Edin Becirovic en première période. Les deux fois, les tirs des attaquants du FC Prilly prenaient la direction de ses buts et les deux fois, ils ont fini sur le poteau, après une intervention décisive de Gentile. Intraitable. Il a fini par prendre un but, à la 69e, sur une reprise à bout portant d’Edin Becirovic. Prilly a construit une magnifique action, avec un changement de jeu de Renato Virgilio Santos, un centre au cordeau de Sergio Fernandes et une finition d’Edin Becirovic à bout portant. Le coup parfait. Et il fallait bien cela pour tromper Claudio Gentile ce dimanche.

Un très bon match de 2e ligue

Même sans le patron de sa défense, Dimitri Jaunin, Prilly s’est montré solide derrière, mais a manqué d’un peu de justesse et de volume de jeu dans la construction. Sans Léonard Loba, la vie est moins facile au milieu, c’est une certitude, et on n’a pas vu le meilleur Prilly dans ce derby de l’Ouest lausannois. Le match, pourtant, a été très plaisant. Sous un joli soleil, devant 200 personnes, les deux équipes ont fait plaisir au public, qui a vu un vrai bon match de 2e ligue, avec des joueurs ayant évolué au niveau supérieur et d’autres qui n’aspirent qu’à le faire plus tard dans leur carrière. Prilly a donc frappé deux fois sur le poteau, on l’a dit, et Ricardo Marques a raté le but vide à le 44e, son coup de tête passant à côté alors qu’il était absolument seul au deuxième poteau. Prilly aurait donc largement pu mener à la pause, mais s’est retrouvé…. derrière au score! La faute à qui? A Mattias Musco! L’ancien joueur d’Ecublens s’est échappé côté droit à la 30e et a pu placer son ballon entre les jambes de Benjamin Bühler, sorti devant lui. 0-1, score à la mi-temps.

Edin Becirovic a eu l’occasion du 2-1

Après les quinze minutes de break, Prilly a encore élevé un peu son niveau de jeu et s’est montré encore plus menaçant pour la défense du FC Crissier. Les visiteurs ont bien tenu, c’est vrai, mais Prilly était un petit cran en-dessus. Becirovic a fini par égaliser au terme de l’action magistrale dont on a déjà parlé et le buteur bosnien aurait même pu inscrire le 2-1 s’il n’avait pas perdu son face à face avec Claudio Gentile à la 74e. Le gardien de Crissier était parti sur sa droite et Becirovic a tenté de le tromper au premier poteau, mais Gentile a pu garder sa main ferme et dévier l’envoi du buteur en série prilliéran. 1-1, score final, malgré une belle opportunité pour Toni Jankuloski, plein axe, qui a hésité entre tirer et passer et a été repris in extremis par la défense du FCC. La dernière occasion de la partie a pourtant été pour Crissier, le coup de tête de Mervan Hoxha passant à quelques centimètres du poteau de Benjiam Bühler dans les arrêts de jeu… Prilly a eu très chaud sur ce coup-là, mais a donc gardé ce point au chaud, qui lui permet de rester en position de finaliste pour l’instant. Mais attention! Vallorbe-Ballaigues est menaçant, Concordia aussi et, cela tombe bien, le prochain match pour Damien Vaucher et ses coéquipiers aura justement lieu au Bois-Gentil. Cela s’appelle un gros test, un de plus.

Crissier se dirige vers une place en milieu de tableau

Crissier a donc remporté un bon point et prend encore un peu plus ses distances avec la barre. Sincèrement, on peine à croire que le néo-promu risque quelque chose cette saison dans ce groupe 2 où il n’y aura qu’un relégué. Claudio Gentile ne sera pas là à tous les matches, c’est sûr, mais le FCC a déjà prouvé qu’il pouvait prendre des points sans lui. Il y a tellement de qualités individuelles dans ce groupe qu’il est impossible de l’imaginer finir en bas. Crissier, on est en certain, finira en milieu de classement. Plutôt vers le haut (entre 5 et 7) si la présence aux entraînements et le sérieux est bon et plutôt vers le bas (entre 8 et 1o) dans le cas inverse.

Il a dit à Footvaud.ch

Claude Vergères, entraîneur du FC Prilly

On a peut-être plus d’occasions qu’eux, mais on peut aussi perdre, donc on va se contenter de ce point. Si c’est un bon résultat? Regardez les réactions à la fin: une équipe est déçue et l’autre est contente, donc je crois que cela répond à votre question (sourire). On perd deux points, mais en même temps, je le répète, Crissier n’a rien volé. Le but qu’on marque est vraiment magnifique, c’est rare de voir une aussi belle action collective à ce niveau. Depuis le début de la saison, il nous manque peut-être quelques nuités pour être où l’on veut se trouver. On va continuer à travailler et on va préparer le match à Concordia samedi prochain.

José Luis Estevez, entraîneur du FC Crissier

On a été servis par une grande performance de notre gardien, c’est vrai, mais je suis content de mon équipe dans l’ensemble. Prilly a été un peu meilleur que nous sur l’ensemble du match et on peut dire qu’on s’en sort bien avec ce point, mais on a eu les occasions de gagner aussi. Vous avez vu comme moi la tête de Mervan Hoxha à la 93e… S’il marque là, on repart avec les trois points, mais on ne va pas se plaindre avec le résultat qu’on a fait. Mes nombreux changements par rapport au match face à Vallorbe? Pas le choix! C’est difficile à ce niveau-là cette saison, je ne peux jamais aligner deux fois la même équipe. Forcément, c’est pénalisant.

Les hommes du match

Renato Virgilio Santos a réalisé une très belle entrée en deuxième période. Très actif sur son côté droit, il a mis le feu dans la défense de Crissier et amené l’action de l’égalisation. Volontaire, déterminé et combatif. Très bon match également de Sébastien Chappuis sur son côté droit. Il n’est pas le latéral le plus technique de 2e ligue, mais ça ne l’empêche pas d’être performant grâce à sa constance et à sa mentalité exemplaire. Il donne toujours tout. Le vrai joueur d’équipe comme tous les entraîneurs les aiment. Sinon, gros match de la charnière centrale Damien Vaucher-Junior Montano.

Du côté de Crissier, gros match de la charnière centrale Jose « Nene » Rodrigues et Mervan Hoxha. Les deux hommes avaient du boulot face à Edin Becirovic, mais ils s’en sont très bien sortis dans l’ensemble. Avec ces deux joueurs-là, Crissier a une charnière centrale de haut niveau. On a tout dit sur Claudio Gentile, qui est bien évidemment le grand monsieur de cette rencontre.

Les prochains rendez-vous

Gros match pour Prilly le samedi 10 octobre à 17h, sur le terrain du FC Concordia, au Bois-Gentil. Le lendemain, à 14h, Crissier recevra Grandson au Centre sportif de la Ruayre. Coup d’envoi à 14h.

FC Prilly – FC Crissier 1-1 (0-1)

Buts: 30e Musco 0-1; 69e Becirovic 1-1.

Arbitres: M.Feim Kastrati, assisté de M. Adem Cehic et de M. Idriz Shala.

Prilly: Bühler; Chappuis, Vaucher, Junior Montano, Joao Simoes; Hoti, Y. Nicolas; Ricardo Marques (46e Renato Santos), Jankuloski, Sergio Fernandes; Becirovic.

Entraîneur: Claude Vergères

Crissier: Gentile; Aguirre, M. Hoxha, J. Rodrigues, Paulo Rebelo (76e I. Hoxha); Ratti, I. Rodriguez (76e Glorioso); Joao Loureiro, Demircan, Musco. Basha (82e Janakov).

Entraîneur: José Luis Estevez

Centre sportif de la Fleur-de-Lys.

Monti

À lire également