Toute l'actualité du football Vaudois

Köniz était tout seul sur le terrain

Absents dans l'état d'esprit et l'envie, les Lausannois ont été éjectés de la Coupe de Suisse par des Bernois qui en voulaient plus.

Coupe suisse - 16 septembre 2016

(Daniel Christen/EQ Images)

Absents dans l'état d'esprit et l'envie, les Lausannois ont été éjectés de la Coupe de Suisse par des Bernois qui en voulaient plus.

Le match avait commencé depuis deux minutes lorsque les supporters lausannois ont fait leur apparition dans la jolie petite tribune en bois du Liebefeld. Les spectateurs bernois ne pouvaient pas les rater, puisque le joyeux cortège a fait beaucoup de bruit et est vraiment passé devant tout le monde, comme l’on passerait devant les premiers rangs au cinéma alors que le film vient de commencer. De très bonne humeur, très bruyants, les fans du LS ont chanté (ou hurlé pour certains) un très peu prémonitoire: « Cette Coupe, on va la gagner, la ramener à Lausanne, la ramener à la Pontaise ». 90 minutes plus tard, Köniz (Promotion League) avait balayé le Lausanne-Sport (Super League) sur le score de 3-1, sans que cela soit le moins du monde un scandale. L’équipe qui en voulait le plus a gagné, c’est tout.

Beaucoup de questions, peu de réponses

Jamais, et on insiste sur le jamais, on n’avait vu Fabio Celestini aussi déçu et interloqué après une partie. Comment son équipe a-t-elle pu passer à côté d’un match comme celui-ci? Pour une fois, le technicien du LS n’avait pas la réponse. Alors que ses joueurs sortaient tête basse du vestiaire et s’en allaient manger les pâtes servies par le dévoué Yéyé Purro, le boss de la Pontaise se posait d’ailleurs beaucoup de questions dont il n’avait pas encore les réponses. Ce qui est sûr, c’est que son équipe n’a rien montré, que ce soit dans le jeu ou dans l’envie. « La chance de jouer une compétition comme celle-là, je crois qu’on ne l’a pas bien comprise », pestait le boss du LS.

Mylord Kasai a fait très mal au LS

Un qui a bien compris la vitrine que représentait ce match s’appelle Mylord Kasai. Laissé libre par le LS cet été, l’attaquant de 24 ans a mis le feu dans la défense vaudoise à chaque occasion, faisant parler sa puissance. Auteur de 11 buts en 1re ligue avec Team Vaud M21 en 2015/2016, le grand attaquant n’est pas le plus technique, mais vendredi, il a montré pourquoi il avait un certain potentiel. Il a été bon, très actif dans les duels. Le jeu de Köniz, fait de longs ballons, est taillé pour lui. Disons-le clairement: il a fait très mal au LS, inscrivant notamment le 1-0 (6e) après un très bon travail de Cristian Miani, l’autre homme fort des Bernois ce vendredi. A noter que Köniz a fait entrer un autre joueur bien connu des défenseurs de 1re ligue vaudoise en la personne d’Alix Bahlouli, lequel a fait son apparition pour la dernière demi-heure.

Beaucoup de nouveaux joueurs

Comme la saison dernière en 16e face à GC, Köniz s’est donc offert une équipe de Super League, en toute logique. Lausanne va devoir se reconcentrer sur le championnat, dès mercredi face à Bâle. Ce sera avec une toute autre équipe, car Fabio Celestini avait donné sa chance à de nombreux joueurs lors de ce match à Köniz. Et il est juste de dire que tous ne l’ont pas saisie… En laissant Pak, Nicolas Gétaz, Francesco Margiotta, Samuele Campo, Elton Monteiro et Olivier Custodio (légèrement blessé) en tribunes, l’entraîneur du LS a clairement fait tourner. « Oui, mais l’équipe qui était sur le terrain était expérimentée! De ce point de vue-là, c’est peut-être même l’équipe la plus capée depuis que je suis arrivé à Lausanne. Il y avait sur le terrain des joueurs qui ont du vécu, qui savaient comment appréhender ce match. Ou qui auraient dû… », continue Fabio Celestini, extrêmement déçu. Face à Bâle dans six jours, ce sera une autre équipe et une autre attitude. Parce que sinon, il y aura de quoi être vraiment inquiet.

Le plan-fixe

Liebefeld, Köniz

FC Köniz

3

6e Kasai 1-0

25e Miani 2-0

87e Acosta 3-1

Keller;
Stauffiger, Briner, Rizzo, Ledesma;
Miani (65e Bahlouli), Naili, Schubert, Acosta;
Osmani (70e Herensperger), Kasai.
Entraîneur: Rolf Rotzetter.

Lausanne-Sport

1

45e Esnaider 3-1

Da Silva;
Diniz, Manière, Blanco (64e Kololli);
Lotomba, Araz (51e Tejeda), Pasche (51e Dominguez), Margairaz, Frascatore;
Esnaider, Torres.
Entraîneur: Fabio Celestini.

À lire également