Toute l'actualité du football Vaudois

Les étoiles de la saison 2013-2014

Sans trop de surprise, le Stade Payerne succède à Azzurri 90 et au FC Le Mont à notre palmarès. Avec deux promotions et une victoire en Coupe vaudoise, le club broyard a fait fort. Découvrez notre classement complet.

Sans trop de surprise, le Stade Payerne succède à Azzurri 90 et au FC Le Mont à notre palmarès. Avec deux promotions et une victoire en Coupe vaudoise, le club broyard a fait fort. Découvrez notre classement complet.

L’ACVF a sa « Nuit du Football », dont notre compte-rendu est disponible ici. La Région Nord vaudois élit ses « Briscars ». Pour la deuxième année consécutive, notre site internet décerne, lui, ses « Etoiles de la saison ». L’an dernier, Azzurri 90 LS et Le Mont avaient remporté notre classement des clubs vaudois, ayant tous deux réussi le tour de force incroyable de faire monter leurs trois équipes d’actifs!

Et cette année? Voici notre choix, forcément contestable et discutable. Toutes les équipes ayant obtenu une promotion ont leur place dans ce classement, qui se base aussi sur les résultats des deuxièmes et troisièmes équipes, bien sûr, mais aussi sur les performances globales.

Six étoiles

Stade Payerne

Comment faire mieux? La I est promue en 2e ligue inter (lire ici) et a gagné la Coupe vaudoise (lire ici). La II monte en 3e ligue (lire ici). En étant un peu de mauvaise foi, on pourrait reprocher à Stade Payerne de ne pas avoir réussi à faire monter sa III, qui a raté les finales de peu, mais le club broyard nous répondrait, avec raison, que le Stade Payerne Azzurri, sa troisième équipe donc, a un comité à part et s’autogère. Le bilan est donc parfait pour le club de Jean-Luc Rapin, qui s’en va non pas sur une victoire, mais sur un triomphe. Nul doute qu’il viendra encore assister à quelques matches, dont celui de Coupe de Suisse face aux Lucernois de Schötz (1re ligue Classic).

Cinq étoiles

FC Grandson-Tuileries

Saison mitigée pour la I (2e ligue), qui espérait mieux que le milieu de classement, mais finit toutefois à une jolie 6e place. Sans les blessures de nombreux éléments-clés, une place dans les quatre premiers aurait pu être envisagée. Par contre, la fête a été totale pour la II et la III, toutes deux promues d’une ligue! La deuxième équipe, entraînée par Walter Montagna, a marqué quatre points en finale et obtenu, enfin, sa promotion, après des années d’essai. Et la III, pour sa première année d’existence (lire ici), est montée comme meilleur deuxième. Une saison globalement très réussie pour le FC Grandson-Tuileries.

Quatre étoiles

Le Mont-sur-Lausanne

On passera en vitesse sur la relégation de la II en 4e ligue, une saison après être montée. La III a, elle, obtenu tranquillement son maintien en 4e ligue, mais l’exploit de l’année dans le football vaudois est bien sûr à mettre au crédit de la première équipe du Mont. Obtenir la promotion en Challenge League en étant néo-promu (lire ici), obtenir la licence en quelques mois, et aller défier Bâle en 1/4 de la Coupe de Suisse (lire ici) après avoir démembré le leader de Challenge League (Wil) et une très bonne équipe de Super League (YB) sur le même score de 4-1 (lire ici), voilà qui mérite bien quatre étoiles dans notre classement.

Trois étoiles

Stade-Lausanne-Ouchy

La III a terminé en quatrième position en 5e ligue, tandis que la II a été reléguée en 3e ligue, douze mois après sa promotion. Rien de bien glorieux, mais le parcours de sa première équipe en championnat de 2e ligue inter, ponctuée d’une promotion ultra-méritée (lire ici), fait apparaître le club de Vidy en bonne place dans notre classement. Le match de Coupe de Suisse face à Zurich (défaite à la dernière minute 2-3, lire ici) a marqué les esprits, tout comme la qualité de jeu déployée par les hommes d’Andrea Binotto.

Team Vaud M21

Tout comme Stade-Lausanne-Ouchy, la promotion en 1re ligue Classic est plus que méritée. Les joueurs d’Alexandre Comisetti ont remporté leurs 11 premiers matches du deuxième tour, dont le duel face à La Chaux-de-Fonds (lire ici). Leur entraîneur s’en est allé en ayant réussi sa mission: amener la relève vaudoise à un niveau plus en rapport avec l’objectif de former des jeunes joueurs de qualité, que ce soit pour le LS, Le Mont ou les autres clubs partenaires de la structure.

FC Chêne Aubonne

La II a obtenu la quatrième place en 5e ligue, et connaît sa mission de 2015: monter d’un cran, afin de réduire l’écart avec la I. L’équipe de Giovanni Vavassori (lire ici) a, en effet, obtenu une promotion surprise en 2e ligue, l’année de son centenaire. En allant s’imposer à la dernière minute du dernier match des finales sur le terrain de Porto Lausanne (penalty de Rafael Teixeira à la 94e!), Aubonne a explosé de joie et fêté une montée inattendue, mais accueilie avec un immense plaisir.

FC Bottens

Saison très réussie pour le club du Gros-de-Vaud! La I, entraînée par Alexandre Guignard, est montée pour la première fois de son histoire en 2e ligue au terme d’une saison parfaite, terminée en apothéose pendant les finales (lire ici). La II, elle, termine à un honorable 3e rang en 5e ligue, derrière deux monstres (Iliria Payerne II et Yverdon Sport II).

FC Montreux-Sports

L’équipe de Cédric Faivre était l’une des favorites du championnat de 2e ligue et a assumé son rôle jusqu’au bout, sans se cacher. Les Montreusiens ont tremblé jusqu’au bout, en finale face à Pully, mais ont tenu bon (lire ici). Retour immédiat en 2e ligue inter pour la I! La réserve, elle, s’est maintenue tranquillement en 3e ligue, avec énormément de jeunes joueurs.

CS Ollon

Le club avait deux priorités cette saison: le maintien en 3e ligue pour la I et la promotion de 5e en 4e ligue pour la II. Les deux missions ont été brillamment remplies, même s’il a fallu attendre quelques semaines après la fin du championnat pour que la II apprenne sa promotion, suite à des retraits d’équipes en 4e ligue. La I est, elle, passée à deux points des finales en 3e ligue, ce qui aurait été une vraie surprise. Très bon championnat pour les deux équipes de Chablaisiens.

Deux étoiles

Iliria Payerne

La II a été promue en 4e ligue, en terminant, de plus, champion vaudois. Belle performance, et il convient de saluer le joli parcours de la I en 3e ligue. Privée de finale en raison de son absence d’équipe juniors, condition indispensable pour jouer en 2e ligue, l’équipe de Visar Morinaj a montré un joli visage, jouant bien au football. Aura-t-elle autant d’ambitions et de qualité cette saison? On se réjouit de le savoir.

FC Epalinges

Avec 11 points de retard à la trêve, qui pouvait croire que le FC Epalinges disputerait les finales de 3e ligue et les gagnerait (lire ici)? Personne, sauf peut-être Martial Diserens, son président, et Himë Berisha, son entraîneur. L’exploit a été fait et aujourd’hui, Epalinges affirme déjà ses ambitions en 2e ligue. Avec un duo comme ça à sa tête, il y a de quoi être optimiste.

Azzurri 90 LS

Une saison presque réussie! Après la triple promotion de l’an dernier, Azzurri a joué le haut du classement avec ses trois équipes, sans arriver à en faire monter une, mais le coup est passé tout près à chaque fois. La première équipe (1re ligue Classic) a manqué de peu les finales, mais met tout en oeuvre pour faire mieux cette saison. La deuxième équipe a manqué les finales de 3e ligue à cause du fair-play face à Chêne Aubonne et la troisième équipe a atteint les finales de 4e ligue, où elle est tombée face à Ependes et Champvent II. L’année des « presque », donc… Il aurait été fou de fêter une deuxième « triple promotion » consécutive, mais connaissant le président Antonio D’Attoli, sûr qu’il a une idée derrière la tête pour la saison à venir.

Yverdon Sport

L’équipe de Vittorio Bevilacqua a assuré son maintien en 1re ligue Classic et il était difficile d’attendre autre chose. Cette année pourrait être celle d’un peu plus d’ambitions, avec un contingent plus étoffé, une situation financière plus saine et un entraîneur toujours aussi fort. Le retour d’YS dans la cour des grands? Il est trop tôt pour y croire vraiment, mais la chute est bel et bien enrayée. La II a, elle, obtenu une promotion attendue de 5e en 4e ligue, grâce notamment à son attaque de feu. Bienvenue en 4e ligue à Yverdon Sport II.

FC Genolier-Begnins

La I et la III ont terminé en troisième place, respectivement en 2e et en 5e ligue. De bons résultats, mais pas aussi bons que celui de la deuxième équipe, qui remonte immédiatement en 3e ligue. L’équipe entraînée par William Rochat a survolé son championnat et réalisé de belles finales. Les « Cobras » ont fait honneur au maillot jaune et vert. Comme les deux autres équipes d’actifs, mais avec un « truc » en plus: la promotion.

FC Champvent

Le FCC a eu l’immense mérite de redresser la barre avec sa première équipe. Commencer avec trois matches et zéro point et terminer 3e, voilà une belle performance. La première saison de Christian Mischler comme entraîneur à Champvent aura donc été globalement positive. La II a elle aussi un excellent entraîneur en la personne de Kim Castellino. Son équipe lui a offert la montée en 3e ligue au terme de finales bien maîtrisées, à l’image de la saison. Le club se porte tellement bien que son président, Claude Meylan, a officiellement annoncé la création d’une III, qui sera engagée dans le groupe 2 de 5e ligue cette saison.

FC Crans

Le FC Crans II a terminé 2e de son groupe de 5e ligue, mais n’a pu obtenir la promotion. Boveresses était trop fort et les 4 défaites des Corbeaux ne leur ont pas permis de terminer parmi les quatre meilleurs deuxièmes de tous les groupes. La I, par contre, a pleinement réussi son objectif: la montée en 2e ligue. Ajoutez à cela un bon parcours en Coupe vaudoise (quarts de finale) et la saison peut être qualifiée de très réussie pour les hommes de Fernando Gageiro.

Pully Football

La I a cru jusqu’à la dernière minute des finales pouvoir accrocher sa promotion en 2e ligue inter, mais a dû s’avouer vaincue face à Montreux. La II a terminé 6e en 4e ligue, tranquillement, et la bonne nouvelle est venue de la III. L’équipe des « briscards » a obtenu la promotion en 4e ligue. Fort.

FC Turc Lausanne

Promotion en 3e ligue et titre de champion vaudois pour l’équipe de Gökan Savci! Impossible de faire mieux pour Turc, qui retrouve donc un niveau qu’il connaît bien. Et vu la qualité de l’effectif à disposition de l’entraîneur lausannois, et les contacts pris pour la saison à venir, on ne s’inquiète pas trop: Turc ne sera pas un candidat à la relégation.

FC Villeneuve

Villeneuve est de retour en 3e ligue! On passera vite sur la 9e place de la II en 5e ligue pour se concentrer sur la I. Néo-promue en 4e ligue, l’équipe de Stéphane Gerzner a terminé derrière Napoli Vevey en championnat, mais est, elle aussi, montée en 3e ligue au terme de finales spectaculaires. Deux fois 5-0 face à Cheseaux II et Chile IA, et une promotion obtenue après deux journées. Fort.

AS FC Napoli Vevey

Bien joué! Les joueurs de Joao Luis Das Dores ont dû déserter leur terrain de La Veyre pour leur premier match des finales, mais ont assuré, c’est le moins que l’on puisse dire. Après deux matches nuls d’entrée (Puidoux et Ecublens), ils ont battu Grandson et sont la seule équipe des quatre de Vevey à avoir obtenu la promotion nayrs des finales (Bashkimi, Azzurri Riviera et Atlantic sont les malheureux). Cela méritait bien une étoile à notre classement.

FC Ependes

Les Grenouilles sont de retour en 3e ligue! Leur fin de saison a été époustouflante, avec des finales royales: trois victoires et aucun but encaissé! Le FC Ependes a donc obtenu une promotion logique, venue récompenser un groupe où règne une excellente ambiance. La II a terminé à un honorable 4e rang en 5e ligue.

FC Boveresses

Le club des hauts de Lausanne poursuit son travail d’intégration et est monté d’une ligue cette saison. Le FC Boveresses jouera en 4e ligue la saison prochaine, tout en prenant soin de ses équipes féminines et de juniors.

FC Valmont

La I et la IIA ont connu des championnats tranquilles respectivement en 3e et en 4e ligue, mais la IIB a fait fort! Coachée par Emir Omerovic et Patrick Pereira, elle a tout dévasté sur son passage et obtenu la montée immédiate en 4e ligue, un an après sa création.

FC Granges-Marnand

La I a relativement bien digéré sa relégation en 3e ligue, réussissant à obtenir son maintien et stoppant la descente. Mais la vraie bonne nouvelle est venue de la II, qui a brillamment décroché sa promotion en 4e ligue, terminant en tête de son groupe devant un bon FC Nord Gros de Vaud. Le club broyard aura donc une 3e et une 4e ligue l’an prochain. Tant mieux. En attendant mieux? Pas impossible.

FC Nord Gros de Vaud

L’équipe de Pascal Wegmüller, la IA, retrouve la 4e ligue au terme d’une saison magnifique. La promotion a été obtenue en tant que meilleur deuxième, derrière Granges-Marnand II. La IB reste elle en 5e ligue, elle qui a obtenu la 7e place dans le très relevé groupe 1.

FC Cugy

Le FC Cugy revit! Le club a accueilli une équipe bosnienne, qui a réalisé de belles performances sur le terrain et en dehors. La promotion en 4e ligue est venue couronner cette belle année et la cohabitation a été parfaite. Le président Olivier De Vito a tiré un bilan parfait de cette saison. Il peut en être fier, l’entraîneur Ermin Nasic aussi (lire ici).

Etoile Lausanne

Le club lausannois, composé en immense majorité de joueurs nord-africains, a tranquillement obtenu sa promotion en 4e ligue. Avec 60 buts en 18 matches, la moyenne est bonne, voire excellente. Bravo à eux!

Une étoile

FC Stade Nyonnais

Rien de spectaculaire, mais on tient, ici, à mettre en avant le bon parcours du Stade Nyonnais en 1re ligue Promotion. Le maintien n’était pas une formalité, mais il a été acquis en aidant de très jeunes joueurs à se développer et sans jamais trahir une belle volonté de jouer au football. Bernardo Hernandez et son staff ont réalisé un travail remarquable et il faut le souligner ici. La II a, elle, réalisé un championnat tranquille en 2e ligue, en changeant tout ou presque à Noël. Il y a bien eu la polémique avec Genolier-Begnins, mais elle est aujourd’hui oubliée.

FC Bavois

Les trois équipes du FCB ont obtenu leur maintien et cela mérite d’être salué. La III (4e ligue) et la II (2e ligue) étaient attendues à ce niveau, mais la première équipe n’était sûre de rien en 1re ligue Classic. La formation de Bekim Uka a réalisé un très bon début de saison, avant de marquer un peu le pas. Mais les Bavoisans se sont repris au bon moment, remportant les victoires qu’il fallait pour être serein Jean-Michel Viquerat souhaitait absolument éviter la relégation directe, comme lors de la première montée. Il y est arrivé: contrat rempli.

US Terre Sainte

On accorde une étoile à l’USTS pour son double maintien. La I s’est sauvée en 1re ligue Classic et la II en 2e ligue, une année après son accession. La réserve a réalisé une première partie de saison brillante, qui mérite bien d’être soulignée ici. A noter la 9e place de la III, en 4e ligue.

FC Thierrens

5e place en 2e ligue inter avec la I, maintien en 3e ligue avec la II et 9e place en 5e ligue avec la III. Pas un bilan extraordinaire? C’est vrai, mais de quoi mériter une étoile, quand même, pour le FC Thierrens. Car réussir à maintenir ses trois équipes d’actifs sans trembler est tout de même un sacré exploit, d’autant que la II était néo-promue.

FC Vevey Sports 05

La II a joué le haut du tableau en 3e ligue tout la saison, ce qui n’est pas rien, et la I a longtemps rivalisé avec Stade-Lausanne pour la première place en 2e ligue inter. Au final, le VS 05 a craqué face au talent des Stadistes, et sa deuxième partie de saison n’aura pas été à la hauteur de l’épatante première. Vevey visera la montée cette saison. Avec succès?

FC Lutry

La III n’est pas passée loin des finales du tout en 4e ligue. L’équipe de Cédric Sartoretti a été battue par l’intouchable Puidoux-Chexbres et par Cheseaux II, mais peut être fière de ce qu’elle a réalisé. L’autre rayon de soleil de l’année a été amené par la deuxième équipe. L’équipe de Valter Pedro a atteint la finale de la Coupe vaudoise, où elle s’est inclinée face à Payerne (voir ici), et a réalisé un très bon championnat de 3e ligue. Le coup dur est bien évidemment la relégation de la I en 2e ligue régionale.

FC Echichens

7e, 6e et 7e. En apparence, le classement des trois équipes d’actifs du FC Echichens n’a rien d’exceptionnel. Mais c’est oublier un peu vite d’où revient la première équipe, relégable à Noël et irrésistible au deuxième tour. Le club mérite amplement cette mention ici, un tout petit et ridicule hommage en regard de l’excellence de son printemps.

FC Forward Morges

La deuxième équipe finit 8e de 4e ligue, loin des ambitions de départ. Mais Forward mérite tout de même une mention dans ce palmarès de fin de saison grâce au très bon parcours de sa première équipe. Seules deux équipes auront empêché les hommes de Gabet Chapuisat de tout gagner: Montreux et, surtout, le Stade Payerne. Les Montreusiens ont terminé en tête de leur groupe de 2e ligue, et les Payernois ont battu Forward tant en demi-finales de la Coupe vaudoise qu’en finales de promotion. Cruel.

ACS Azzurri Riviera

Les Veveysans ne comptent qu’une équipe d’actifs, mais celle-ci montre du beau football et a bien failli aller jusqu’au bout en 3e ligue. Les finales ont débuté par un bon nul sur le terrain de Bosna Yverdon et le tournant de celles-ci a été la défaite face à Epalinges lors du deuxième match. Avec un nul, Azzurri serait peut-être (sans doute?) en 2e ligue aujourd’hui. On remet ça dans quelques semaines, avec une issue positive?

FC Atlantic Vevey

Quel dommage! Les hommes de Paulo Rodrigues sont passés à une minute de retourner en 2e ligue… Alors qu’ils venaient de perdre sur leur terrain face à Epalinges, il suffisait que Porto tienne le nul face à Aubonne pour qu’ils remontent d’une ligue, mais un penalty à la dernière minute a fait exulter les Aubonnois et fait pleurer les Portugais de Vevey. Tombés jusqu’en 4e ligue, ils espéraient remonter en 2e ligue cette saison. Ce sera pour plus tard. Dans douze mois déjà?

FC Vallorbe-Ballaigues

La deuxième équipe n’a pas eu grand-chose à craindre en 4e ligue (8e rang final), mais la I est passée tout près d’un exploit gigantesque: disputer les finales de 3e ligue. Avec son effectif impressionnant, Jean-Yves Bonnard a, en effet, réussi à gagner ses 11 matches du deuxième tour! Mais ces 33 points n’ont pas été suffisants pour rattraper Bosna ou Porto… Il aurait fallu en faire plus que 13 à l’automne pour y arriver. Mais le FC Val-Bal est l’un des favoris du prochain championnat, sans aucun doute.

FC Amical Saint-Prex

La II a connu un championnat tranquille en 5e ligue (6e place), tandis que la I, néo-promue en 3e ligue, a cru jusqu’au bout à une participation aux finales de promotion. D’abord entraîné par Mario Astolfi, puis par Jordi Peracaula et enfin par Andy Laugeois, Amical est passé par tous les états d’âme cette saison et a raté les finales… au classement fair-play.

FC Cheseaux

La I a connu un championnat assez bizarre en 3e ligue, entre espoirs et désillusions, pour terminer à une décevante neuvième place. La II, entraînée par Jérémy Mallétroit, a, elle surpris tout le monde, y compris à l’interne, en allant disputer les finales de promotion en 4e ligue. Mais là, l’opposition était trop forte. Turc Lausanne et Villeneuve se sont facilement imposés et Cheseaux II repartira en 4e ligue… comme prévu au départ.

Porto Lausanne

La I a échoué en finales de promotion de 3e en 2e ligue, perdant ses trois matches. Pas de quoi faire oublier, pourtant, que l’année 2014 a été exceptionnelle. Les Lausannois de Paulo Vieira n’ont perdu qu’un match avant ces finales, face à Vallorbe. Sinon? Ils ont tout gagné et sont même passés devant Bosna Yverdon pour finir en tête de leur groupe de 3e ligue. Bon championnat également de la II, qui termine 3e en 4e ligue.

FC Echandens

L’équipe entraînée par Fabrizio Colluto a atteint les finales de 4e ligue, mais n’a pas su s’imposer face à Ependes et Champvent II, les deux promus au final. Ils seront passés tout près, comme en futsal, où ils ne se sont inclinés qu’en finale des championnats vaudois de Ligue Nationale C face à un club… genevois (lire ici)!

FC Chile

Grosse déception! Tant Chile IA que Chile IB espéraient monter en 3e ligue, mais seule la IA disputé les finales de promotion. L’équipe d’Erkan Yildiz a cependant chuté face au club-frère de Turc Lausanne et face à Villeneuve. A dans douze mois?

FC Lusitano Lausanne

Petite déception pour les Portugais de Lausanne, qui espéraient retrouver la 3e ligue. Mais leur groupe de finales était compliqué (Stade Payerne II et Genolier-Begnins II, ainsi que Bashkimi Vevey). Ils n’ont pas réussi à monter, malgré une belle victoire face aux Payernois lors du deuxième match. Leur bon championnat (2e derrière Chile IA) ne doit cependant pas être oublié à l’heure du bilan.

FC Puidoux-Chexbres

L’équipe de Fatos Uka était l’une des favorites des finales de 4e ligue et la non-promotion restera une déception. Mais il serait faux d’oublier l’excellente année 2013-2014 et la première place en championnat. Le tournant des finales? Sans doute la défaite à domicile, dans le deuxième match, face à Grandson II. Un mauvais souvenir à oublier, mais qui peut apporter l’expérience nécessaire avant l’année prochaine. Car Puidoux sait que sa place « naturelle » est en 3e ligue et a très envie d’y retourner.

FC Bashkimi Vevey

Les finales de promotion de 4e en 3e ligue, mais pas de montée pour Bashkimi, qui est tombé sur plus fort que lui. Les Veveysans se sont retrouvés dans le même groupe que Payerne II et Genolier-Begnins II. C’était trop pour l’équipe d’Avdula Imeri, qui retentera sans doute sa chance la saison prochaine.

FC Lonay

La III est passée tout près de la promotion de 5e ligue en 4e ligue, échouant de peu derrière Etoile Lausanne. La IA a, elle, fini tout près des finales de 4e ligue, tandis que la IB a réalisé un honorable championnat de 4e ligue, finissant 8e. Il faudra convertir tous ces « presque » en concret la saison prochaine pour le club de Vincent Antonioli. La mission de disputer les finales reviendra à l’expérimenté Serge Limat. Un homme qui a les épaules pour cela, sans aucun doute.

À lire également