Toute l'actualité du football Vaudois

LUC-Dorigny a perdu ses premiers points de la saison

Les joueurs de Vagner Gomes (à droite) avaient remporté leurs sept premiers matches. Leur série victorieuse s'est donc arrêtée mardi soir, dans le match à rejouer face à Montreux, lequel s'est terminé sur le score de 2 à 2 et s'est déroulé dans un excellent état d'esprit malgré l'expulsion très contestable de Jérôme Martin à l'heure de jeu. Sacha Luwawa a inscrit un doublé, Michael Custodio et Karim Dafir ont répliqué pour les visiteurs.

2e ligue - 5 octobre 2015

Les joueurs de Vagner Gomes (à droite) avaient remporté leurs sept premiers matches. Leur série victorieuse s'est donc arrêtée mardi soir, dans le match à rejouer face à Montreux, lequel s'est terminé sur le score de 2 à 2 et s'est déroulé dans un excellent état d'esprit malgré l'expulsion très contestable de Jérôme Martin à l'heure de jeu. Sacha Luwawa a inscrit un doublé, Michael Custodio et Karim Dafir ont répliqué pour les visiteurs.

Ce match à rejouer entre LUC-Dorigny et Montreux, deux cadors du groupe 1 de 2e ligue, était forcément très attendu, suite aux incidents d’il y a dix jours. Saïd Moatameni, présent ce mercredi à Dorigny, y avait été victime d’une fracture de la jambe, laquelle avait conduit à l’interruption du match. Heureusement, ce match s’est déroulé dans un état d’esprit parfait, les deux équipes faisant honneur au football, sous les yeux de plusieurs pontes de l’ACVF, dont le président Gérard Vontobel. Au final, les deux équipes se sont séparées sur un match nul 2-2 assez logique, même si le LUC a été la meilleure équipe sur le terrain. Disons qu’aux points, une victoire des hommes de Vagner Gomes n’aurait pas été imméritée, même si Montreux a bien réagi après une première période largement en-dedans. Ce partage des points représente donc une légère déception pour le LUC, qui égare ses premiers points de la saison, puisque les Universitaires avaient remporté leurs sept premiers matches.

Deux équipes en forme et ambitieuses

Les deux équipes arrivaient en forme et s’étaient d’ailleurs imposées sur le même score samedi: 3-0. Le MS avait battu Genolier-Begnins, ce qui n’est pas rien, tandis que le LUC était allé gagner à Bursins-Rolle-Perroy, une équipe en difficulté en ce début de saison. Le rapport de force semblait égal entre deux équipes qui se voient bien disputer les finales dans huit mois, mais le synthétique de Dorigny pouvait donner un avantage aux maîtres des lieux, forcément plus habitués à jouer dessus que le MS. Petite différence, par contre, dans la composition d’équipe. Là où Daniel De Nardis et Cédric Faivre, les deux entraîneurs montreusiens, avaient décidé de reconduire exactement la même équipe que samedi, Vagner Gomes avait opté pour deux changements avec les titularisations de Jérôme Barrier et de Daniel Nida-Nida.

La bonne première mi-temps du LUC

C’est d’ailleurs le LUC qui dominait la première période, faisant mieux circuler le ballon que son adversaire, un brin timide. La plus belle occasion a pourtant été pour les visiteurs, à la 15e minute, lorsque Micky Custodio a pu décaler Eric Rameau, mais l’avant-centre du MS a perdu son duel face à Michael Abrial, bien sorti. Montreux avait laissé passer sa chance et c’est assez logiquement que le LUC pouvait ouvrir le score à la demi-heure, Nelson Borges décalant parfaitement Sacha Luwawa sur sa droite. L’avant-centre du LUC ne se faisait pas prier pour ajuster Adriano Fernandes d’un tir croisé à ras de terre parfait. 1-0 à la pause, rien à dire!

Montreux revient bien de la pause

Daniel De Nardis et Cédric Faivre ont mis les choses au point à la pause et, pour les joueurs de Montreux qui n’avaient pas encore bien compris qu’ils étaient en dessous lors de cette première période, leur président Alain Baré s’est chargé de le leur expliquer avant de retourner sur le terrain. Montreux est revenu bien meilleur sur le terrain, avec un esprit plus conquérant, et cela s’est vu tout de suite, y compris au tableau d’affichage. La preuve? Cinq minutes après la pause, Karim Dafir pouvait déborder côté droit et offrir le 1-1 à Micky Custodio, seul devant le but vide. Le MS égalisait donc sur sa première occasion de la deuxième période et ce choc au sommet s’apprêtait vraiment à décoller.

L’expulsion très contestable de Jérôme Martin

Le LUC, d’ailleurs, reprenait l’avantage peu après grâce à un but qui ressemblait beaucoup à celui du MS quelques minutes plus tôt. Igor Kuntuala, entré en jeu peu avant, s’échappait sur le côté droit et centrait pour Luwawa, qui trompait Fernandes de près. Bien joué là aussi et belle action collectives des Lausannois, qui menaient donc 2-1 à la 70e.

Hélas, c’est là qu’est apparu un fait de jeu contestable, le seul de la soirée. M. Michael Sachot, l’expérimenté arbitre de la rencontre, avait réalisé un sans-faute jusque-là, mais il faut bien dire que sa décision d’expulser Jérôme Martin à la 74e était contestable. Le Français avait pris un carton jaune à la 49e minute pour réclamations et, c’est vrai, l’ancien joueur du Mont aime bien parler à l’arbitre. A la 74e minute, alors que le LUC mène 2-1, le ballon sort des limites du terrain et c’est à lui, Jérôme Martin, de le remettre en jeu. M. Sachot lui demande de se dépêcher, et son entraîneur Vagner Gomes va chercher le ballon. Quand il revient l’amener à son joueur, celui-ci se voit infliger un deuxième jaune, synonyme de rouge. Sincèrement, cette décision nous semble extrêmement sévère, sachant que, déjà, ce n’est pas lui qui est allé chercher le ballon et qu’ensuite, le LUC ne cherchait pas à perdre du temps depuis plusieurs minutes. On peine à suivre M. Sachot sur ce coup-là même si on veut bien croire qu’il a été énervé par les réclamations de Jérôme Martin plus tôt dans le match. Bref, expulsion ultra-sévère à notre sens.

Karim Dafir égalise tout seul

Montreux n’a pas vraiment profité de cette supériorité numérique, déjouant plus qu’autre chose. Il y a eu plus de pression, c’est sûr, mais pas vraiment plus d’occasions et le 2-2 de Karim Dafir, à la 84e, tenait plus de l’exploit individuel que d’une vraie action collective aboutie. Le Marocain a pris tout le monde de vitesse et dribblé Michael Abrial pour marquer dans le but vide. Bien joué de sa part sur cette action, qui offrait un point à son équipe, laquelle s’est même retrouvée à 11 contre 9 dans les toutes dernières minutes suite à la sortie sur blessure d’Igor Kuntuala, sévèrement taclé par Thierry Ebe. L’ailier du LUC boîtait bien bas et a dû être porté hors du terrain. Le diagnostic pourrait être assez grave et Ebe, qui en était conscient, s’en sortait bien avec un carton jaune.

Montreux a bien failli perdre à 11 contre 9!

Avec deux hommes de plus, le MS a plus été mis en difficulté qu’autre chose en fin de partie et il s’en est fallu de peu que Novica Milenovic, surtout, et Christophe Meoli, entré à la pause, ne marquent le 3-2 dans les arrêts de jeu. Le LUC aurait pu ainsi arracher une victoire étonnante avec deux hommes de moins et Montreux s’en sortait presque bien avec ce 2-2 final.

Le LUC avait craqué à ce moment-là la saison dernière

Le LUC perd donc ses premiers points de la saison, mais n’en fera pas une maladie, lui qui conserve bien sûr sa place de leader. Vagner Gomes ne s’imaginait pas gagner tous ses matches jusqu’à Noël et rester invaincu lui va très bien. Par contre, il doit montrer que son équipe a progressé par rapport à l’an dernier, y compris psychologiquement. Où l’on veut en venir? La saison dernière, le LUC avait commencé par cinq victoires en cinq matches, avant un nul à domicile face à Echichens. Ensuite? Une lente, mais réelle, descente, jusqu’à la non-participation aux finales. Cette fois, le LUC a gagné ses sept premiers matches et compte six points d’avance sur Genolier-Begnins, actuel troisième. C’est déjà une marge, c’est vrai, et on sent cette équipe plus mature que l’an dernier. Le LUC a des leaders qu’ils n’avait pas, comme Jérôme Martin, Michael Abrial ou Valon Hysenaj, mais on sait aussi que cet équilibre-là peut être fragile. Alors, cette année-là sera-t-elle la bonne? Pas impossible, mais on demande encore à voir. « La clé du succès, ce sera de gagner contre les équipes du bas et de ne pas perdre contre celles du haut », estime Vagner Gomes. A confirmer donc dimanche à Aubonne.

Montreux pas aussi bon que face à Genolier-Begnins

Montreux (2e), de son côté, se satisfera de ce point pris à  l’extérieur, chez un concurrent direct justement, mais on doit bien avouer qu’on n’a pas vu mercredi l’équipe qui nous a enchanté samedi soir face à Genolier-Begnins. Le contexte était différent, bien sûr, sur un synthétique difficile à apprivoiser, mais Montreux, c’est sûr, n’a pas réalisé une grande prestation à Dorigny, surtout en première période. La réaction a cependant été réelle et il y a un esprit dans cette équipe qui peut nous faire croire que les finales sont un objectif réalisable. Il faudra montrer plus, quand même, que face au LUC, et on regrette quand même ce manque de prises de risques en fin de match, à 2-2, alors que le MS jouait avec deux hommes de plus.

Les hommes du match

Gros match de Sacha Luwawa, auteur d’un doublé et d’une prestation très aboutie à la pointe de l’attaque des Lausannois. Il a été bien servi les deux fois, c’est vrai, mais il a eu le mérite de bien finir les actions et s’est montré très disponible en pointe. On a bien aimé aussi Christopher Oliveira Teixeira en défense centrale. L’ancien défenseur de Renens et d’Azzurri est solide, toujours bien placé et fort dans les duels. C’est un peu une révélation pour nous, car on avoue humblement qu’on le connaissait mal, mais on le trouve très bon depuis le début de la saison.

Du côté du MS, Karim Dafir mérite une mention pour sa deuxième période, couronnée d’un but et d’un assist. Après son impressionnant slalom face à Genolier-Begnins samedi, il a marqué un nouveau but en solitaire et est donc dans la lignée de ses dernières belles prestations. Il est encore un peu sur courant alternatif, mais ce joueur-là a un fort potentiel, qui ne demande qu’à exploser. Et s’il était une des bonnes surprises de la saison en 2e ligue? Nelson Oliveira a été bon à mi-terrain, mais, paradoxalement, surtout en première période quand son équipe patinait un peu. Belle prestation de sa part, il a beaucoup couru et aidé Montreux à rester dans le match quand c’était compliqué.

Les prochains rendez-vous

Le LUC joue dimanche, à 15h, à Aubonne. De son côté, Montreux sera à Vidy, à 15h30, pour y défier Stade-Lausanne-Ouchy II.

AF LUC-Dorigny – FC Montreux-Sports 2-2 (1-0)

Buts: 35e Luwawa 1-0; 51e Custodio 1-1; 70e Luwawa 2-1; 84e Dafir 2-2.

Arbitres: M. Michael Sachot, assisté de M. Cvijan Abadzic et de M. Nicolas Hofmann

LUC: Abrial; Mafuala, Oliveira, Nida Nida, Amaral; Barrier (55e Kuntuala), Makonda, Hugo Lima, Martin; Nelson Da Costa (46e Meoli), Luwawa (75e Milenovic).

Entraîneur: Vagner Gomes

Montreux: Adriano Fernandes; Mustafa (67e Provenzano), Cheminade, Mammone, Ebe; Clerget (46e Aker), Ndebele, Nelson Oliveira (82e Vuichoud), Dafir; Rameau, Custodio.

Entraîneurs: Cédric Faivre et Daniel de Nardis.

Centre sportif de Dorigny. 74e, expulsion de Jérôme Martin (deuxième avertissement).

Monti

À lire également