Toute l'actualité du football Vaudois

Orbe-Signal
Orbe-Devillard

Marcos Carballo et Concordia accrochés à Orbe

L'entraîneur du club lausannois avait décidé de faire tourner mercredi soir au Puisoir, ne gardant que quatre titulaires par rapport au dernier match à Vallorbe. Le résultat? Plus que mitigé, puisque Concordia est reparti avec un 0-0 assez flatteur. Orbe, convaincant, a eu les occasions pour s'imposer face au finaliste de la saison dernière, qui voit désormais arriver les gros rendez-vous: Prilly, Grandson et Montreux à la suite!

2e ligue - 7 octobre 2015

L'entraîneur du club lausannois avait décidé de faire tourner mercredi soir au Puisoir, ne gardant que quatre titulaires par rapport au dernier match à Vallorbe. Le résultat? Plus que mitigé, puisque Concordia est reparti avec un 0-0 assez flatteur. Orbe, convaincant, a eu les occasions pour s'imposer face au finaliste de la saison dernière, qui voit désormais arriver les gros rendez-vous: Prilly, Grandson et Montreux à la suite!

Le FC Orbe, qui a un grand besoin de points, a bien réagi mercredi soir au Puisoir après la claque infligée par le FC Bavois II (0-6) le week-end dernier. Les Urbigènes, solidaires et compacts, ont obtenu un point face à Concordia (0-0) et auraient même pu l’emporter si leur attaquant Mataku Monoke avait fait preuve de plus de réalisme devant les buts, lui qui a notamment ajusté la transversale des buts de Pablo Soutullo en première période. Dommage pour le FCO, légèrement meilleur que Concordia en ce mercredi soir, mais qui devra se contenter d’un point qui ne le fait pas vraiment avancer au classement. Toujours derniers, les hommes de Mario Astolfi ont certes doublé leur capital de points, passant d’un à deux, mais le total reste maigre après huit journées. Pourtant, cette performance encourageante face à une bonne équipe du groupe doit les pousser à croire à un possible maintien.

Marcos Carballo avait largement fait tourner

Si Orbe, animé d’un bon état d’esprit, a obtenu ce match nul, c’est aussi, il faut le dire clairement, parce que Concordia est venu avec une équipe fortement remaniée. Marcos Carballo a été prévoyant et a planifié la suite des opérations, puisque son équipe jouera face à Prilly (3e) ce samedi, avant d’aller à Grandson (1er) une semaine plus tard. Ensuite? Un match de Coupe à Montreux (2e du groupe 1) le mercredi d’après! Autant dire que l’enchaînement s’annonce infernal et que, ce mercredi, l’entraîneur de Concordia avait décidé d’offrir du temps de jeu à ses joueurs d’habitude moins utilisés. « Par rapport au dernier match à Vallorbe, il y a quatre jours, seuls quatre joueurs étaient les mêmes au coup d’envoi: le gardien Pablo Soutullo, Tiago Agostinho, David Reis Teixeira et Junior Lomena. Ce n’était absolument pas un manque de respect pour Orbe, mais je voulais offrir leur chance à ceux qui jouaient moins », explique l’entraîneur de Concordia. Atef Ammari, tout juste revenu d’Aigle (2e ligue inter) a d’ailleurs disputé son premier match avec le club lausannois cette saison, lui qui en a été le meilleur buteur en 2014/2015.

« J’avais envie de donner sa chance à chacun »

Le résultat? Plus que mitigé. Ce Concordia bis n’a pas été bon et, disons-le clairement, aurait pu repartir du Puisoir avec une défaite sans que cela soit un scandale. « J’en prends une part de responsabilité, c’est sûr. Avec le recul, j’ai peut-être changé trop de joueurs, mais ce choix, je l’assume. On a un gros contingent et j’avais envie de donner sa chance à chacun, comme je vous l’ai dit. Mais encore faut-il que les joueurs qui sont sur le terrain quand elle arrive la saisissent! Oui, je suis déçu de certains, bien sûr, mais le premier responsable, c’est moi. J’ai des joueurs de qualité, je le sais, et je pensais qu’ils me montreraient plus de choses que ce que j’ai vu ce soir. Il y avait quand même une bonne équipe sur le terrain, regardez les noms! Après, il y a une chose qui m’étonne et je tiens à le souligner, c’est le fait que trois joueurs seulement aient les bonnes chaussures aux pieds », fulmine Marcos Carballo.

Huit titulaires mal équipés

En clair? Huit titulaires de Concordia étaient chaussés de « multis » mercredi soir, sur un terrain très bon mais très glissant. De quo faire enrager leur entraîneur, qui est pourtant resté très calme (comme toujours) au moment d’exprimer clairement ce qui l’avait dérangé: « Franchement, c’est inadmissible. Ils n’avaient même pas pris les inter… Je ne sais pas pourquoi, peut-être que c’est plus joli de jouer en multis, qu’ils sont plus confortables, mais c’est impossible de changer de direction, de rester stable sur ses appuis. Forcément, à Lausanne, on a des synthétiques, mais le football, c’est surtout des terrains en herbe! Ce soir, j’avais huit titulaires et trois remplaçants qui n’étaient pas équipés pour jouer un match de football. Alors, comme je vous l’ai dit, je prends une partie de la responsabilité de ce match nul, mais je ne peux pas être responsable de l’équipement de chaque joueur. Cela, ils doivent l’assumer. »

Mario Astolfi: « Les gars ont pris leurs responsabilités »

Sujet clos, donc, mais les joueurs de Concordia auront sans doute retenu la leçon. Finaliste la saison dernière, le club lausannois n’a de marge sur personne dans ce groupe 2 et peut tout à fait trébucher sur le terrain d’une équipe bien en place et solidaire. Le FC Orbe, mercredi, était cette équipe et cela a réjoui Mario Astolfi. « Les gars ont pris leurs responsabilités ce soir, après leur prestation de dimanche, que je préfère ne pas qualifier. Tout est une question d’état d’esprit, de présence aux entraînements, de motivation et d’implication. Encore ce soir, j’ai vu des choses qui m’ont déplu dans l’attitude, mais ma foi, il faut s’adapter… On n’a pas le choix! Alors, je prends ce qu’il y a de bon à prendre et on grappille des points, petit à petit. On verra où on est à Noël. De toute façon, c’est toujours un nouveau championnat qui commence après la trêve. Il faudrait juste ne pas être trop décroché, mais cela, ce sont les joueurs qui vont le décider. » Orbe, aujourd’hui, est dernier avec trois points de retard sur Champvent et Bosna et cinq sur Lutry. Le seul club à être relégué en 3e ligue à l’été 2016 se trouve sans doute parmi ces quatre équipes.

Marcos Carballo note quand même une progression

Concordia est lui plutôt concerné par l’autre partie du classement et, à ce titre, Marcos Carballo a quand même noté un point encourageant ce mercredi: « L’an dernier, on a eu une sale série où on a perdu plusieurs fois de suite des rencontres qui auraient pu se terminer par des matches nuls. Aujourd’hui, on est assez matures pour ramener un point, alors je peux dire qu’on a progressé sur ce point précis. Mais c’est sûr que j’attends une réaction dès samedi face à Prilly. » Et là, c’est sûr, il ne fera pas de cadeau dans la composition d’équipe.

Les prochains rendez-vous

Le FC Orbe a congé ce week-end et retrouvera les terrains le dimanche 18 octobre à 14h30 à Lutry. De son côté, Concordia reçoit Prilly ce samedi à 17h au Bois-Gentil pour un très joli choc de haut de tableau.

FC Orbe – Concordia Lausanne 0-0

Arbitres: M. Feim Kastrati, assisté de M. Michael Schiliro et de M. Alexandre Chevalley.

Orbe: Abatantuono; Sylejmani, Boudjeriou, Ibrahimovic, Di Biase; Sadir, Abetel, Cuviello (78e Ievoli);  Ismail, Monoke (74e Mpika), Edgar Alves (90e Ameti).

Entraîneur: Mario Astolfi

Concordia: Soutullo; Moraga (46e Brugnoni), Tiago Agostinho, Sejdija, David Reis Teixeira; Recordon, E. Carro; Uwimana (58e Tabin), Lomena (66e Gehri), Owona Mbarga; Ammari.

Entraîneur: Marcos Carballo

Le Puisoir.

Monti

À lire également