Toute l'actualité du football Vaudois

Le Mont a enfin fait parler la poudre

Avec quatre points gagnés en deux matches dont une victoire à la maison face à Chiasso ce week-end (2-1), Hélios Sessolo et ses coéquipiers ont parfaitement lancé leur second tour. Surtout, les Montains ont retrouvé l'efficacité qui leur faisait cruellement défaut jusqu'ici.

Football d'élite - 12 février 2017

(Oneclick-photo.ch)

Avec quatre points gagnés en deux matches dont une victoire à la maison face à Chiasso ce week-end (2-1), Hélios Sessolo et ses coéquipiers ont parfaitement lancé leur second tour. Surtout, les Montains ont retrouvé l'efficacité qui leur faisait cruellement défaut jusqu'ici.

Voilà près de six mois que le FC Le Mont n’avait plus fait trembler les filets à deux reprises lors du même match de championnat, neuf si l’on prend en compte uniquement les rencontres à domicile (défaite 2-4 face à Neuchâtel Xamax le… 27 mai dernier). Si les Montains ont fait des folies durant la trêve pour rectifier le tir? Cédric Mora, l’entraîneur-assistant, l’avouait en début de semaine (lire ici), cela n’a jamais effleuré l’esprit du staff, lui qui a clairement préféré miser sur ses propres atouts offensifs. Et dimanche, face à Chiasso, ce sont ces mêmes atouts offensifs, en qui le club a renouvelé sa confiance cette hiver, qui ont permis au Mont d’engranger sa première victoire de l’année.

Hélios Sessolo et Ridge Mobulu, encore eux

C’était, d’ailleurs, déjà face aux Tessinois que les pensionnaires du Stade Sous-Ville avaient inscrit deux réussites durant la même partie pour la dernière fois, le 21 août, lors de la cinquième ronde de l’exercice. Les buteurs à l’époque? Ridge Mobulu en début de match, puis Hélios Sessolo juste après la pause. Les deux mêmes qui ont fait la différence ce dimanche, dans le désordre.

Des Vaudois bien plus adroits devant le but

Disons-le clairement, c’est au bénéfice de beaucoup plus d’adresse dans le dernier geste que les Vaudois ont forcé la décision. Les visiteurs ont manqué deux montagnes devant Anthony Favre en tout début de rencontre et cela aurait pu coûter très cher à des Montains un peu déboussolés à ce moment-là de la rencontre. La suite? Les débats se sont un peu tassés, on n’a plus revu Chiasso et Ibrahim Tall et ses coéquipiers ont fait tout juste là où leurs adversaires ont manqué le coche.

 

Si Hélios Sessolo devient décisif, en plus du reste…

Tout juste? Oui, absolument, on insiste. Mais il est correct d’admettre que Le Mont a également reçu un petit coup de pouce du destin, voire même plutôt deux, en fait. En clair? Hélios Sessolo s’est vu hériter d’un ballon un peu chanceux juste avant la mi-temps. Là où l’effort et le centre d’Hervé Epitaux étaient parfaitement sentis, le contrôle de Sergio Cortelezzi, lui, demeurait un peu plus aléatoire, au point que le cuir, un peu par hasard, s’est retrouvé dans les pieds du vif Hélios, dont le geste pour se retourner et le mettre au fond ne devait rien à personne. Voilà pour le 1-0.

Deux grosses occasions, deux buts!

Pour le 2-0 (68e)? «Disons que j’ai peut-être volé le centre destiné à Sergio, c’est vrai, je l’avoue», rigole Ridge Mobulu, buteur sur ce coup-là et qui a, effectivement, intercepté un nouveau très bon travail de Sessolo, qui avait levé la tête et aperçu Sergio Cortelezzi esseulé dans la surface. Entre l’auteur de l’ouverture du score et l’Italien, il y avait, cependant, une forêt de jambes, tant vaudoises que tessinoises. Les deux de l’Aiglon furent les plus réactives et le petit frère de Mobulu M’Futi s’est retrouvé seul, a pu tout tranquillement ouvrir son pied et tromper le dernier rempart adverse. Deux grosses occasions, deux buts et un FC Le Mont 100% réaliste. De très bonne augure pour le second tour, même si les Montains n’ont pas complètement rassuré sur le plan offensif ce dimanche.

Ridge Mobulu: «On a beaucoup travaillé devant les buts»

Inutile de dire qu’on préfère amplement voir la troupe de John Dragani concrétiser ses rares opportunités, comme ce fût le cas face à Chiasso, plutôt que l’observer systématiquement sécher à la finition malgré des occasions à foison, à l’instar des mois de novembre et décembre vécus récemment. «Ça fait vraiment du bien de retrouver le chemin des filets, admet, soulagé, Ridge Mobulu, qui a inscrit sa quatrième réussite de l’exercice (sur les quatorze du Mont cette saison). Et je ne parle pas seulement pour moi, mais pour l’ensemble de l’équipe. On a connu des derniers mois compliqués sur le plan offensif. Cela faisait longtemps qu’on attendait de marquer à Baulmes. Derrière, ils font le boulot, on doit aussi pouvoir se montrer digne de notre rang aux avant-postes. On a beaucoup travaillé devant les buts durant la préparation. Le mot d’ordre, c’était ça, et on y a focalisé toute notre attention. Cela semble déjà aller mieux».

Le Mont est prêt pour le test du Brügglifeld

Le premier véritable test interviendra samedi prochain, 17h45, à Aarau. Les Montains restent sur un résultat nul et vierge à domicile face aux Argoviens. L’occasion rêvée d’évaluer les progrès effectués devant les buts durant l’hiver avec, en ligne de mire, la quatrième place au classement de leur futur adversaire.

 

Un compte-rendu de Florian Vaney

Le plan-fixe

Stade Sous-Ville, 600 spectateurs. Arbitrage de M. Tschudi.

FC Le Mont

2

43e Sessolo

68e Mobulu

Favre;
Epitaux, Rogulj, Tall, Titie;
N'Dzomo;
Mobulu (72e Cabral), Zambrella, Sessolo, Marazzi (90e Simonyan);
Cortelezzi (79e Bengondo).
Entraîneur: John Dragani.

FC Chiasso

1

82e Bnou Marzouk

Bellante;
Urtic (79e Gui), Ivic, Cinquini, Belometti;
V. Simic, Palma (71e Abedini), Said Mhando, Padula (67e Ramadani);
Mujic, Bnou Marzouk.
Entraîneur: Giuseppe Scienza.

À lire également