Toute l'actualité du football Vaudois

Cobat-Bannière

Non, personne ne fera de cadeau à Renens

Chavornay s'est bien battu, mais a fini par s'incliner (1-2) sur sa pelouse vendredi. Renens ne va pas s'amuser en 3e ligue cette saison.

3e ligue - 10 septembre 2016

Chavornay s'est bien battu, mais a fini par s'incliner (1-2) sur sa pelouse vendredi. Renens ne va pas s'amuser en 3e ligue cette saison.

On s’est bien gardé de l’écrire, même après le carton effectué par Renens face à Prilly le week-end dernier (8-0). Non, Renens ne va pas aux devants d’une saison toute faite, avec vingt points d’avance sur son premier poursuivant au mois de mai et une promotion tranquille en 2e ligue. Avec, notamment, Junior Montano, Dadie Mayila et Toni Jankuloski, les pensionnaires du Censuy ont une équipe hors-normes pour la 3e ligue, mais ils devront s’entendre, se battre et faire face à bon nombre d’adversaires tenaces. Orbe en a été un lors du premier match, Yverdon Sport II et Champagne le seront, sans doute, tout autant ces prochaines semaines, et Chavornay, bien que dernier à l’heure actuelle, en ne s’inclinant que 1-2 ce vendredi soir, a démontré pourquoi ce championnat risque d’être rempli de pièges pour Edin Becirovic et ses coéquipiers.

Chavornay n’a pas grand-chose d’une lanterne rouge

Car oui, même en s’étant incliné 8-0 face à Champagne en ouverture de saison, même en n’ayant pas encore récolté le moindre point dans cet exercice, Chavornay Sports a été à la hauteur de la réception du FCR. Ce n’est clairement pas une équipe qui stagne à zéro point qui a mis les pieds et évolué en rouge sur le gazon de Courtes-Raies vendredi. Oui, Renens a eu les meilleures occasions, comme ce fut le cas à Orbe et comme cela le sera encore très souvent cette saison, mais les hommes de Xavier Silva ont eu le mérite de s’accrocher, de ne pas lâcher, et comme Renens n’est jamais parvenu à se mettre définitivement à l’abri, les Corbeaux ont été récompensés en toute fin de match en inscrivant le 1-2 par Alexandar Ristic. Suffisant pour faire trembler les Lausannois? Pas vraiment, puisqu’il ne restait plus que quelques secondes à jouer. Mais de quoi s’offrir un brin d’espoir mérité après une très jolie performance d’ensemble.

 

Fc Chavornay Sports vs Fc Renens 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Tout le monde attend Renens de pied ferme

Et c’est aussi là que commencent les problèmes pour le FCR, comme l’a remarqué Edin Becirovic «Ils nous attendaient, ils nous sont rentrés dedans, ont parfois haché le jeu et nous ont bien marqué. Même s’ils n’ont pas été très dangereux, ils nous ont quand même passablement gêné. On sait qu’il s’agit d’une façon de jouer et d’une attitude qu’on va souvent retrouver cette saison, notre tâche ne sera pas facile». De là à dire que Chavornay a pu éviter tous les débordements dans sa défense? De loin pas, non, et l’entraîneur-joueur ainsi que ses camarades auraient pu en enfiler bien plus que deux. Mais tout de même, le job défensif effectué par les locaux est à saluer, tant dans leur sérénité que dans la façon de marquer un Edin Becirovic qui n’a pas pu se créer tant d’espaces que ça pour un joueur de sa trempe. D’autant plus que le meilleur buteur du dernier championnat de 2e ligue était, à notre sens, hors-jeu au départ de l’action sur le 0-1.

Un moral encore instable

Un fait de jeu anodin? Peut-être, et Renens aurait sans doute trouvé la faille d’une autre manière si son buteur n’avait pas ouvert la marque à la 43e. Mais il faut bien reconnaître que l’armada du FCR n’est pas encore totalement en confiance et que ce but lui a fait beaucoup de bien. Lorsque tout va bien, les Lausannois déroulent, alignent les buts et se font plaisir, comme ça a été le cas face à Prilly II. Et parfois, lorsque les choses ne tournent pas aussi bien, ceux-ci tapent du pied, lèvent les yeux au ciel, s’impatientent… comme cela a pu être le cas face à Chavornay. C’est bien normal, ce groupe est formé de jeunes du club qui ont de l’orgueil et de joueurs ayant démontré avoir le niveau pour jouer plus haut. Alors, forcément, il y a des personnalités, de l’ego, certaines frustrations, et Edin Becirovic va devoir gérer tout ça et faire de cette équipe un groupe uni.

 

Fc Chavornay Sports vs Fc Renens 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

«Je veux des gars prêts à me suivre»

Lorsque l’on demande au principal concerné ce qui n’est pas encore parfait au sein de ses nouvelles couleurs, la réponse ne tarde pas à arriver: «À mon sens, la différence entre un match comme ce soir et celui contre Prilly vient en grande partie de l’agressivité. Aujourd’hui, on s’est laissé faire, bousculer, on n’a pas voulu se faire mal. Ce n’est pas ce que je demande. Je veux des gens prêts à me suivre. Si les gars ne savent pas jusqu’où je peux aller, ils vont vite le découvrir, tout ce que je veux c’est qu’ils me suivent. C’est le principal point qu’on a encore à améliorer», explique celui qui n’a pas hésité à faire sortir Kemo Mujcinovic avant la mi-temps, qu’il a, probablement, jugé un peu trop mou et pas assez impliqué dans le jeu. En tout cas, Becirovic est déjà à l’aise à Renens, sur le banc, où il n’hésite pas à prendre des décisions fortes, comme sur le terrain, où il a déjà planté sept fois en quatre matches.

Éviter d’imiter Champagne la saison dernière

Le chemin du FCR vers une promotion, à laquelle il peut plus que légitimement prétendre, n’est donc pas tout tracé. Avec neuf points en quatre parties, les pensionnaires du Censuy alternent le très bon et le mitigé, mais semblent, néanmoins, avoir lancé la machine et être en route pour taper très fort dans ce groupe 3. La dernière fois qu’on a tenu un tel discours pour une formation de 3e ligue? Probablement la saison dernière, pour le FC Champagne Sports. Le résultat? L’équipe du Nord-vaudois avait, finalement, accédé aux finales de justesse, avant de passer à côté de son tour de promotion et de devoir remettre le couvert au même niveau, cette saison. Nul doute, cependant, que Renens a toutes les armes en main pour éviter une telle désillusion cette année. Il ne reste plus qu’à s’en servir efficacement.

Un compte-rendu de Florian Vaney

 

Fc Chavornay Sports vs Fc Renens 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Le plan-fixe

Le Verneret.

FC Chavornay Sports

1

88e Ristic 1-2

Jovanovski;
Lima, Leuba, Da Mota, De Matos;
Abetel, Pereira Milton, Pereira Micael;
Castellanos, Ristic, Sulejmani.
Sont entrés en jeu: Mazreku et Mendes.
Entraîneur: Xavier Silva

FC Renens

2

43e Ed. Becirovic 0-1

68e Mehmedovic 0-2

H. Kilinc;
Music, Mayila, Cadet, Bogicevic;
Montano, Marques, Em. Becirovic;
Yattara, Ed. Becirovic, Mujcinovic;
Sont entrés en jeu: Gavrilovic, Veillard, M. Kilinc, Mehmedovic, Özdemir et Monteiro.
Entraîneurs: Edin Becirovic et Paulo Vieira.

À lire également