Toute l'actualité du football Vaudois

Malley accède à l’échelon supérieur

Porto Lausanne a connu sa deuxième défaite du tour de promotion contre l’équipe de Malley. Cette dernière est déjà promue, tandis que l’équipe lusitanienne reste en 3e ligue.

3e ligue - 13 juin 2017

(Image d'illustration: Yves Feijo)

Porto Lausanne a connu sa deuxième défaite du tour de promotion contre l’équipe de Malley. Cette dernière est déjà promue, tandis que l’équipe lusitanienne reste en 3e ligue.

Sans réelle surprise l’ES FC Malley est promu en 2e ligue. Ultras-favoris après sa saison exceptionnelle – une défaite et une victoire en coupe – les Lausannois ont montré de la force de caractère durant ces finales de promotion. Après un succès étriqué 3-2 contre Ollon (3-0 à la 80e), Malley a dû puiser dans ressources mentales pour venir à bout du FC Porto Lausanne hier soir (2-1).

Après quinze minutes de jeu, Malley aurait dû passer en tête au score d’affichage. Que nenni ! La maladresse avec un penalty à côté et les prouesses du gardien adverse ont retardé l’échéance. Et quand on ne marque pas, on peut se faire surprendre. Et cela s’est confirmé. Après un cafouillage, Bamenga a inscrit un but de la tête. Mais cette force de caractère qui caractérise le club depuis le début de la saison a repris le dessus. Malgré plusieurs frayeurs, les Lausannois ont tenu leur os et marqué à deux reprises (38e et 68e) pour assurer les trois points.

« Saison parfaite »

L’entraîneur-joueur et capitaine de l’Etoile, Toumi Trabelsi,   avait évidemment le sourire à la fin de la rencontre. « Nous avons montré toute la saison que nous méritions notre première place. L’équipe gagne la Coupe vaudoise et est promue en 2e ligue. Pour nous, c’est la saison parfaite sur tous les points. Que cela soit lors de la finale contre Pully, où nous remontons un déficit de 2 buts ou aujourd’hui (ndlr : hier), nous sommes revenus grâce à notre force mentale. »

Le risque de prendre la grosse tête était réel après une telle saison. Malley avait les raisons de l’avoir avec une seule défaite durant toute la saison. Comment a-t-elle été gérée. « On me traite de vieil emmerdeur dans le vestiaire, rigole le coach. J’ai 37 ans. J’ai vécu de nombreuses situations dans le football. Avec le staff, nous avons fait en sorte d’être derrière les joueurs et bien leur expliquer que rien n’était acquis. »

« C’est frustrant »

Du côté de Porto, c’est la douche froide : 2 matches, o point. Résultat des courses, l’équipe reste en 3e ligue une saison de plus. Pour Marcio Azevedo, ce n’est pas hier qu’ils ont raté le coche mais samedi dernier contre le FC Gingins. « J’estime qu’on a été volé. Effectivement, nous avons perdu, mais l’arbitre accorde un penalty plus que généreux à notre adversaire. Ce dernier, nous coute au minimum le point du match nul. C’est frustrant. »

Concernant le match contre Malley, l’entraineur lusitanien était fier de ses joueurs. « Nous avons tenu tête à l’une des meilleures équipes de 3e ligue. Mes joueurs étaient bien en place sur le terrain et ont montré de l’envie. Il nous a manqués de la chance pour être encore en course pour la 2e ligue. » A la 45e minute le match aurait effectivement pu basculer. Mouhamed Diop a envoyé sa tête sur la latte. Le score aurait été de 2-1 pour Porto à la pause…

Un léger suspense persiste

Ollon et Gingins, également membre du groupe 1 de promotion, se sont quittés sur un match nul 1-1. Les Ginginois portent désormais leur total à 4 points. Ils ont dorénavant trois points d’avance sur leur adversaire du jour. Le suspense reste entier vu qu’Ollon a un meilleur classement Fair-Play (46 contre 49 pour Gingins). Mais, Ollon devra se défaire de Porto. Tandis que Gingins s’en ira affronter Malley tout auréolé de sa promotion.

Article rédigé par Jeremy Damon

 

 

C-Porto
C-Malley
AA nos partenaires

À lire également