Toute l'actualité du football Vaudois

L’invincible Bex tombe au Censuy

Renens est allé chercher sa qualification pour les demi-finales de la Coupe vaudois aux tirs au but (1-1, 5-4 tab), face à de valeureux Béllerins. Les Renanais affronteront Pully pour une place en finale.

Coupe vaudoise - 12 avril 2017

(Oneclick-photo.ch)

Renens est allé chercher sa qualification pour les demi-finales de la Coupe vaudois aux tirs au but (1-1, 5-4 tab), face à de valeureux Béllerins. Les Renanais affronteront Pully pour une place en finale.

Quel match haletant! Il aura fallu attendre la fatidique séance des tirs au but pour départager le FC Renens et le FC Bex dans le cadre des quarts de finale de la Coupe vaudoise. Les 200 spectateurs présents mercredi soir au Stade du Censuy se sont régalés devant le spectacle offert par les deux équipes. Après 90 minutes de haute voltige, le tableau du score affichait 1-1. C’est depuis le point des onze mètres que le FCR est allé décrocher sa qualification pour les demi-finales.

Une belle ambiance au Censuy

Pour l’événement, le club recevant a mis les petits plats dans les grands. Apéritif offert et stands de nourriture et de boissons ayant tourné à plein régime, le monde a fait le déplacement et les visages étaient tout sourire avant la rencontre. Malgré une tension palpable, les supporters renanais croyaient à un exploit qui allait se confirmer dans la soirée.

Les Renanais sont très bien entrés dans le match

Le FC Renens, actuel 2e du groupe 3 de 3e ligue, avait l’occasion de prouver sa valeur et ses ambitions face à une équipe de Bex qui survole son groupe en 2e ligue. Les dix premières minutes ont été, d’ailleurs, été à l’avantage des locaux, qui ont mis toutes leurs tripes dans la bataille. Avec un pressing très haut et une intensité de tous les instants, ils ont posé de sérieux problèmes à la troupe entraînée par Mouloud Mekaoui. «On a eu un grand adversaire en face de nous ce soir. Cela faisait longtemps que mes joueurs n’avaient été bousculés de la sorte», confiait le technicien du FC Bex.

Le FC Bex marque dès sa première occasion

Malgré la domination renanaise, le FC Bex a montré pourquoi il était leader de son groupe en championnat. Sur une contre-attaque éclair, Besart Tafaj délivrait une magnifique passe en profondeur pour Altin Jusufi, qui croisait son tir dans le petit filet de la cage gardée par Hüseyin Kilinc (9e). Une occasion, un but: le FC Bex venait de donner une leçon de réalisme à son adversaire. Ce but a permis au FC Bex de reprendre le contrôle de la partie pendant une vingtaine de minutes.

Renens a des ressources

Malgré le score, les Renanais ont montré qu’ils avaient la qualité pour évoluer un échelon au-dessus de leur ligue actuelle. Mickaël Biron a été étincelant tout au long de la partie. Sa vitesse impressionnante, sa qualité technique et son déploiement ont posé de gros problèmes au milieu de terrain bleu et blanc. Obligés de commettre des fautes, les Béllerins ont été une première fois inquiété sur coup de pied arrêté, sauvé par la latte suite à une tête de Mihailo Bogicevic. La révolte avait sonné, et c’est logiquement que les Lausannois ont égalisé juste avant la mi-temps par Nemanja Stanojevic, servi magnifiquement par Geoffrey Cadet, auteur d’un match gigantesque sur son côté gauche.

L’arbitre a fait ce qu’il a pu

En deuxième mi-temps, l’intensité est encore montée d’un cran, obligeant l’arbitre à avertir plusieurs joueurs des deux côtés. Parfois dépassé par les événements, il a fait tout son possible pour canaliser l’énergie sur le terrain. Pour ce quart de finale, il n’y avait qu’un seul homme en noir et ce n’était malheureusement pas assez. Le poids de la rencontre méritait un trio arbitral, qui aurait sans doute permis d’élever encore un peu, si c’était possible, le niveau de jeu proposé par les acteurs de ce match.

Hüseyin Kilinc s’enterpose devant Michaël Mbo, le FCR célèbre

Le FC Bex aurait pu tuer le match à deux reprises s’il avait fait preuve d’un brin de lucidité supplémentaire, mais les deux ballons ont filé à quelques centimètres des poteaux adverses. Score de parité à la fin du match, ce sont les penaltys qui ont départagé les deux équipes. Après neuf tentatives réussies, Hüseyin Kilinc stoppait l’essai du grand Michaël Mbo, propulsant son équipe en demies devant une foule en délire.

Un compte-rendu rédigé par Yves Feijoo

Le plan-fixe

Censuy

FC Renens

1

45e Stanojevic 1-1

Hü. Kilinc;
Ha. Kilinc, Cadet, Bogicevic, Stanojevic (71e Becirovic), Mayila;
Montano, Biron, Yattara (85e Semedo);
Özdemir, Mujcinovic.
Entraîneur: Edin Becirovic.

FC Bex

1

9e Jusufi 0-1

Mauclet;
Sauthier (91e Mvamba), Dema, Husejinovic, Ayina;
Mavuemba, B. Tafaj, Rama (91e A. Tafaj), Ukhadja;
Mbo, Jusufi (75e Ben Brahim).
Entraîneur: Mouloud Mekaoui.

C-Renens
C-Bex
AA nos partenaires
Cobat-logo

À lire également