Toute l'actualité du football Vaudois

Iassogna
Ineos

Tout est consommé pour le BRP et Epalinges

Les deux équipes, qui s'affrontaient dimanche, devaient gagner pour avoir encore une chance de rester en 2e ligue. Elles ont fait match nul et retournent donc toutes deux en 3e ligue. Le dénouement n'est pas inattendu, mais comme dans tout scénario, le coup est rude. Il faut maintenant reconstruire.

2e ligue - 1 juin 2016

Les deux équipes, qui s'affrontaient dimanche, devaient gagner pour avoir encore une chance de rester en 2e ligue. Elles ont fait match nul et retournent donc toutes deux en 3e ligue. Le dénouement n'est pas inattendu, mais comme dans tout scénario, le coup est rude. Il faut maintenant reconstruire.

Aubonne (12e) étant en train de perdre face à Pied du Jura, l’espoir restait bien vivant pour Epalinges (13e) et Bursins-Rolle-Perroy (14e) samedi. Si l’une des deux équipes s’imposait, elle continuerait de mettre la pression sur les Aubonnois, revenant à trois points avec encore un match à jouer (et un meilleur classement fair-play). Tout était donc encore jouable, mais… les deux équipes ont réussi à se neutraliser, coulant toutes les deux en 3e ligue! Evidemment, elles n’allaient pas se faire de cadeaux et ont tout donné jusqu’à la fin des arrêts de jeu, sans succès. Les voilà toutes deux reléguées.

Le BRP aura tenu trois ans en 2e ligue

Voir le BRP et Epalinges tomber n’est pas une surprise, malheureusement. Bien sûr, une relégation fait toujours mal, mais le dénouement apparaissait presque inéluctable pour les deux formations. Bursins était déjà relégable à Noël, et le départ de Pierre-Albert Chapuisat n’a pas amélioré la situation sur le plan comptable. Le président Daniel Rezzonico a toujours été clair: pas question de mettre le club en danger en engageant des renforts n’entrant pas dans la philosophie du BRP. Les joueurs de la Côte ont donc coulé avec leurs armes, luttant jusqu’au bout, Ils y ont cru, ils n’ont rien lâché, mais ils partaient de trop loin. Douze mois après le départ de Jean-Paul Lamon, qui s’en était allé sur un miracle, celui du sauvetage à la dernière seconde de la dernière journée, le BRP retourne donc en 3e ligue, trois ans exactement après sa promotion.

Epalinges a changé de président, d’entraîneur et de joueurs cet hiver

Epalinges? On le sait, tout a changé cet hiver à la Croix-Blanche, où le président, l’entraîneur et tous les joueurs sont partis. Luigi Saporito est arrivé un peu en catastrophe, allant chercher des joueurs dans les catégories inférieures. Comme attendu, cela n’a pas suffi et Epalinges, d’ailleurs, a marqué son premier point du deuxième tour… ce samedi face au BRP. Sincèrement, cela semblait impossible. Même si Luigi Saporito y croyait sincèrement, sa mission était impossible: il fallait non seulement trouver de la cohésion, mais aussi composer avec des joueurs dont la grande majorité n’avait jamais joué en 2e ligue. Epalinges est donc logiquement relégué, deux ans après être monté.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes finissent ce samedi à 19h. Epalinges s’en va à Aubonne, tandis que le BRP accueillera Crans.

FC Epalinges – FC Bursins-Rolle-Perroy 1-1 (1-1)

Buts: 8e Muzeyi 1-0; 68e Pereira 1-1.

Epalinges: Bonal; Calame, Ismajli, Pajaziti, Mukundi; Allouche, De Francesco (55e Buzangu), Muzeyi (77e Terfaia), Tshitenga; Luzemo, Malvaso.

Entraîneur: Luigi Saporito.

BRP: Wimmer; Moget, G. Gaberel, Almeida, Pinto; Almeida, Gonçalves (77e Harbi), Vitor Pereira; Colsa; Auf der Maur (61e Sarrasin), Sow (61e Ameti)

Entraîneur: Stéphane Kernen et Nedzat Sadiku.

Terrain de la Croix-Blanche, Epalinges.

C-BRP
C-Epalinges
AA nos partenaires
Iassogna
Ineos

À lire également