Toute l'actualité du football Vaudois

Vevey mise sur la qualité

Pas de révolution au VS cet été: deux recrues sont annoncées pour l'instant, dont le centre-avant Ange Nsilu.

1re ligue - 3 juillet 2016

Pas de révolution au VS cet été: deux recrues sont annoncées pour l'instant, dont le centre-avant Ange Nsilu.

Lors des derniers mercatos, il a souvent été question du VS 1899 dans les discussions autour des terrains. Vevey est clairement une puissance montante dans le canton et signer à Copet est devenu attractif, ce qui n’était évidemment pas le cas il y a une dizaine d’années. William von Stockalper et son staff ont pu engager de nombreux joueurs ces dernières années, le plus spectaculaire étant N’Diasse N’Diaye, alors capitaine du Mont en Challenge League. Que ce soit sur le plan sportif, financier ou des infrastructures, Vevey est devenu une bonne adresse.

Vevey manquait de stabilité

Pourtant, quelque chose chagrinait le président ces dernières années: le fait de devoir changer trop souvent de joueurs. Vevey manquait de stabilité, s’est trompé quelques fois dans le choix de ses récrues et l’amalgame n’a pas toujours bien pris. Cela n’a pas empêché de monter en 2e ligue inter, puis en 1re ligue, le tout relativement rapidement, mais disons que tout n’était pas parfait. Globalement, la mission a été réussie et le VS est monté de 2e inter en 1re ligue en trois ans, ce qui a semblé long aux yeux de certains, mais ne l’était pas forcément. Oui, c’est vrai, Azzurri est monté en douze mois. Mais Stade-Lausanne-Ouchy a mis dix ans… Bref, on dira que le VS était dans la moyenne, mais au prix de nombreux changements.

80% de l’effectif reste à Copet

Il y a eu d’abord le départ des joueurs ayant fait monter le club de 2e ligue en 2e ligue inter. Tous n’étaient pas désirés, mais le club, à ce moment, a perdu une partie de son identité de la Riviera, ce qui était assumé. Le VS voulait une autre mentalité, voir autre chose. C’était en 2014 et deux ans plus tard, la montée en 1re ligue était une réalité. Mais là, désormais, c’est clair: le VS 1899 mise sur la stabilité, comme le confirme William von Stockalper. « Selon  nos planifications durant la trêve hivernale et les nombreux changements intervenus, le but était quoiqu’il arrive (promotion en 1re ligue ou non), de maintenir le 80% de l’effectif pour la prochaine saison », explique le président.

Un contingent déjà de niveau supérieur

Des paroles fortes et claires, qui ont été suivies d’effet. « On veut clairement bénéficier au maximum des automatismes déjà créés, en renforçant quelques postes clés », continue l’homme fort de Copet. Il faut dire que le contingent du VS a déjà fière allure. « C’est vrai.  Mis à part des jeunes joueurs comme Stefano Protopapa et ceux issus du VS, il faut dire que tous ont déjà au minimum évolué en 1re ligue et au-dessus bien sûr », explique le président. Vrai, bien sûr.

Rien ne va changer derrière

Ainsi, en ce qui concerne les gardiens, le VS va partir avec Mickaël Castejon et Carlos Moreira, qui se sont disputés le poste ce printemps, Castejon jouant logiquement plus de matches. L’ancien portier d’Auxerre, avec son expérience et son talent, est bien sûr l’un des meilleurs gardiens du canton et le VS dispose d’une valeur sûre pour attaquer la nouvelle saison de 1re ligue. En défense aussi, William von Stockalper ne veut pas changer grand-chose. Avec Marlon Baluzeyi, Mattia Lovato, Henrique De Amorim, Thomas Pavlik et les autres, sans oublier bien sûr l’immense N’Diasse N’Diaye, le VS est armé pour régater. Ces deux secteurs-là sont ainsi amenés à ne pas bouger, ou très peu.

Shqiprim Morina, le premier renfort

Le constat a donc été fait de renforcer le milieu de terrain et l’attaque. « Du talent, on a en a. Quand on parle de Lirijdon Morina, d’Ayoub Rachane, Isa Ebibi, Stéphan Cando, Stefano Protopapa, Yannick Nkufo et Aboubacar Dia… », sourit William von Stockalper, conscient qu’il n’a pas grand-chose à envier aux autres équipes de 1re ligue dans ce secteur. « Par contre, il manque clairement un joueur polyvalent et athlétique dans ce secteur », estime le président. Décision a donc été prise de cibler un joueur de ce profil et le choix s’est porté sur Shqiprim Morina, laissé libre par Yverdon Sport. A 22 ans, l’ancien milieu de terrain du Stade Nyonnais et de Köniz rêve encore d’une carrière professionnelle, mais doit désormais se dépêcher. Du talent, il en a plein les pattes. Du caractère aussi. S’il donne tout, s’il s’investit à fond, alors il sera un renfort terrible pour le VS. Son potentiel, les suiveurs du football romand le savent bien, est immense. A 19 ans, déjà, il dominait le milieu de terrain de Promotion League avec le Stade Nyonnais et était suivi par tout le monde. Il peut encore y arriver, peut-être, mais il n’a plus de temps à perdre. A lui de faire une grosse saison avec le VS, un club où il aura tout ce dont il rêve: un beau stade, un encadrement de qualité et des conditions d’entraînement quasiment professionnelles.

Fc Stade Lausanne Ouchy vs Fc Yverdon Sport 0-3

Shqiprim Morina

Ange Nsilu, un homme qui marque

Voilà donc l’identité du premier renfort du VS. Le deuxième? Ange Nsilu! Le Havrais, aujourd’hui âgé de 30 ans, s’est fait connaître en Suisse avec le FC Le Mont, cassant tout avec le club du Châtaignier depuis son arrivée en 2008. Avec 12 buts en 14 matches de 1re ligue, il a gagné son transfert à Washington DC, revenant ensuite au Mont, en 1re ligue, où il a inscrit… 46 buts en 62 matches de 1re ligue entre 2011 et 2013! En Promotion League, son total a été de 15 réussites en 27 matches, avec la promotion au bout. Hélas, Le Mont l’a laissé libre en Challenge League et il a rejoint Yverdon Sport, où il n’a pas pu s’intégrer comme il le désirait. Son passage au Stade Municipal reste d’ailleurs pour l’instant le seul échec de sa carrière de buteur en Suisse, puisqu’il a parfaitement su rebondir à Azzurri au deuxième tour. Au total, il finit sa saison 2015/2016 avec 10 buts en championnat, un bilan qui ne peut satisfaire cet attaquant assoiffé de buts.

Moustapha Dabo va enfin pouvoir jouer

Le Franco-Congolais s’est donc engagé avec le VS et cela ravit son nouveau président, heureux de poser avec lui. « On pourra associer Ange et Moustapha Dabo, qui revient de blessure », se réjouit William von Stockalper. Dabo avait déjà signé en hiver, mais s’était très gravement blessé lors d’un match de préparation. « Il n’a encore jamais évolué en compétition officielle sous le maillot du VS, donc je le considère comme un vrai renfort », sourit le président. « On tient là un duo de choc pour faire trembler les filets adverses, et je n’oublie pas le jeune Andi Ukmata derrière. Il aura faim de temps de jeu et de ballons », continue le boss du VS. Avec ces trois hommes-là, Vevey semble paré en pointe.

Des joueurs en test dès le 11 juillet

Voilà donc le recrutement de Vevey bouclé… pour l’instant. On le voit, le VS a préféré la qualité à la quantité et cela va évidemment lui faire gagner du temps en préparation. « On aura un contingent de 25 joueurs et ce qui me réjouit, c’est qu’aucun départ de nos titulaires ou cadres n’est prévu. Après, on connaît le monde du football, mais je suis très confiant et très satisfait de pouvoir garder tout le monde », continue William von Stockalper. En ce qui concerne les départs, l’attaquant Shkelzen Jahaj (fin de contrat) s’en va. Nasuf Demiri sera prêté et le troisième gardien David Karaqi ne fait plus non plus partie du contingent. A noter qu’il y aura quelques joueurs en test dès le 11 juillet, date de reprise des entraînements. « Je n’exclus bien sûr pas encore un ou deux transferts », termine le président.

À lire également