Toute l'actualité du football Vaudois

Vevey n’est vraiment pas là pour rigoler

Les Veveysans, à dix pendant 80 minutes, ont obtenu un très bon nul (2-2) face à Yverdon. La saison est lancée!

1re ligue - 6 août 2016

Les Veveysans, à dix pendant 80 minutes, ont obtenu un très bon nul (2-2) face à Yverdon. La saison est lancée!

Stefano Protopapa contrôlant un ballon hors des limites du terrain pour le rendre le plus rapidement possible à son vis-à-vis, Kevin Rubangura se hâtant d’aller botter le corner de la dernière chance, alors que le score était de 2-2 et que le VS était à 10 depuis la 15e. Ce samedi après-midi, le Vevey Sports 1899 a livré une grande performance face à Yverdon, et l’attitude de ses joueurs alors que Lianel Lauper venait de remettre les compteurs à zéro (83e) en dit long sur la mentalité et la qualité de cette équipe.

Non, ce VS n’a rien du néo-promu standard qui, au choix, a soit changé la moitié de son contingent pour satisfaire aux exigences du niveau supérieur, soit se voit condamner à lutter inexorablement pour le maintien, voire les deux en même temps. Et s’il est bien trop tôt pour spéculer sur la place qu’occupera cette équipe au mois de juin prochain, celle-ci a, en tout cas, levé une grande partie des incertitudes qui planaient encore au-dessus de sa tête avant ce match. En battant Yverdon, Mickael Castejon et ses coéquipiers auraient envoyé un signal fort aux 13 autres équipes du groupe 1 de 1re ligue. En perdant deux points à dix minutes du terme, après avoir été contraints de composer sans Juan Rodriguez, expulsé, durant une heure vingt (!), pas sûr que le signal soit plus faible…

Juan Rodriguez voit rouge après… 13 minutes

En fait, si on ne savait pas encore trop dans quelle case ranger ce Vevey Sports version 2016/2017, on a très vite reçu un élément de réponse. Un contrôle de la semelle d’Isa Ebibi et une frappe enchaînée qui terminait juste en-dessus, suivi d’un enchaînement d’Ayoub Rachane dont le tir ne trouvait pas, non plus, grâce auprès de Ludovic Zwahlen et la direction était donnée. Vevey avait clairement pris le jeu à son compte et enflammé le début de match. La plus grande chance d’Yverdon Sport ce samedi? Ce carton rouge décerné à Juan Rodriguez après seulement 13 minutes de jeu, sans l’ombre d’une hésitation pour l’arbitre de la rencontre. Un duel qui paraissait anodin, une main qui volait, semble-t-il, un peu trop haut et qui a fini sa course sur la nuque de Florian Gudit, et il n’en fallait pas plus pour que le match, à peine commencé, prenne un virage à la corde et une toute autre tournure. Sans ce fait de jeu, on se demande comment les visiteurs auraient véritablement pu mettre les deux pieds dans la partie.

 

Fc Vevey Sports 1899 vs Fc Yverdon Sport 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Alex Gauthier confirme en match officiel

Dès lors, et assez logiquement, Yverdon a pris le jeu à son compte, profitant de la désorganisation dans la maison adverse, à la suite de l’expulsion, et des espaces laissés dans l’entre-jeu, pour se projeter rapidement vers l’avant. Là où Vevey avait flanché, Yverdon n’a pas tremblé, puisqu’il n’a fallu que quatre minutes à 11 contre 10 pour qu’Alex Gauthier trouve le cadre, d’une jolie frappe ras-de-terre à 20 mètres, sans doute un brin écrasée tout de même, sur la première occasion nette de son équipe. Il ne lui a donc pas fallu bien longtemps pour confirmer tout le bien qu’on pensait de lui et de son arrivée dans le Nord vaudois, lui qui avait déjà été très bon en matches de préparation.

YS avait moyen d’emballer le match

Une poignée de secondes plus tard, Isaac Bamele avait même le but du K.O au bout de la chaussure. Mais l’ailier droit manquait l’immanquable, seul devant les filets, le ballon à un mètre du sol, alors que Mickael Castejon était battu. Le quart du match n’était pas atteint que l’on pensait déjà qu’Yverdon, à l’instar de Nyon trois jours auparavant face à Bavois, allait souhaiter la bienvenue à sa manière au néo-promu et que la fin d’après-midi allait devenir longue, très longue, pour les 550 spectateurs de Copet.
Fc Vevey Sports 1899 vs Fc Yverdon Sport 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Ange Nsilu a déjà trouvé ses marques à Vevey

Sauf qu’il n’a fallu aux locaux qu’une quinzaine de minutes pour digérer le coup, laisser passer l’orage et se réorganiser avec un homme de moins sur le terrain. Finis les longues balles et les dégagements à la va-vite, revoilà le fringant Vevey Sports, fort dans les duels et développant son jeu tout en technicité et en verticalité. Difficile de départager les deux formations à ce moment-là du match? C’est vrai, mais les hommes du président William Von Stockalper évoluaient toujours en infériorité numérique… Et c’est même tout à fait logiquement qu’est tombée l’égalisation, suite à une double occasion d’Ange Nsilu. Celui-ci manquait son face à face avec Ludovic Zwahlen? Peu importe, en une fraction de seconde, l’ex-attaquant d’Azzurri en avait fait de l’histoire ancienne, s’était replacé et pouvait reprendre victorieusement, de la tête, une offrande venue de la droite. En 30 secondes, Ange Nsilu était passé des larmes au rire, et permettait à ses nouvelles couleurs de retourner aux vestiaires avec une égalisation totalement méritée.

Yverdon n’est pas encore à son plein potentiel

Relativement empruntés en première mi-temps, particulièrement en phase offensive, les Nord-vaudois l’ont été tout autant après le thé. Surprenant de voir cet ambitieux groupe peiner de la sorte face au néo-promu, qui plus est à 11 contre 10? Disons que ce n’est qu’une demi-surprise, à peine. D’une part, Vevey, on l’a dit, n’ayant rien du néo-promu luttant pour garder sa place en 1re ligue et alignant un onze de base à faire pâlir bon nombre d’entraîneurs à ce niveau. Et d’autre part, Yverdon se trouve encore en phase de rodage, après un été des plus mouvementés au niveau des transferts. YS a fait le tri et s’est attaché les services de renforts ayant largement les capacités de permettre au club de regarder vers le haut. Désormais, et ce n’est un scoop pour personne, ce groupe va avoir besoin de quelques matches pour qu’il puisse trouver ses automatismes et tourner à son plein potentiel. Une fois que celui-ci sera atteint, nul doute qu’Yverdon sera en mesure de montrer tout autre chose que ce samedi.
Fc Vevey Sports 1899 vs Fc Yverdon Sport 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Un bon point de part et d’autre? Pas vraiment…

Malgré tout, les Yverdonnois pourront garder un petit goût d’inachevé après ce match. Si la meilleure équipe sur le terrain s’est bel et bien nommée Vevey Sports, de par son envie, sa détermination et l’impression générale qu’il a laissé, les Verts ont clairement manqué de repartir à la maison avec les trois points.

Si Isaac Bamele avait pu tuer le match à la suite de l’ouverture du score, que dire de Quentin Rushenguziminega, dans une position encore plus aisée que son coéquipier avant lui, qui ne parvenait pas à cadrer son envoi à quelques foulées, seulement, de Mickael Castejon? Ou encore de Gilberto Reis, qui avait fait tout juste avec l’appui d’Alex Gauthier, sans aucun doute l’un des meilleures Yverdonnois aujourd’hui, mais qui envoyait sa frappe sur le poteau extérieur, dans un angle, certes, très fermé?

Oui, Yverdon a souffert. Oui, Yverdon a encore du pain sur la planche, et, oui, Yverdon a arraché un bon point compte tenu de la physionomie du match. Avec un peu plus de réussite, toutefois, la victoire était pourtant à portée de main.

Vevey extrêmement solide à tous les étages

Toutefois, si les visiteurs se sont cassés les dents dans les derniers mètres, le mérite en revient, avant tout, à l’arrière-garde adverse, dont la performance est à souligner en gras. Difficile de blâmer la charnière centrale sur le 2-2, tout rageant puisse-t-il être pour les locaux, tant ceux-ci ont donné pendant 90 minutes en devant compenser l’absence de Juan Rodriguez.

Preuve de son aisance dans les duels, Henrique De Amorim s’est même offert le but de tous les espoirs pour Vevey, en inscrivant le 2-1 (68e), d’un coup de tête supersonique sous la barre, à la réception d’un coup-franc du magicien Ayoub Rachane, qu’on ne présente plus, et qui a, une nouvelle fois, illuminé la partie par un ou deux de ses coups de pattes dont lui seul a le secret. Il aurait mérité un but, il devra se contenter d’un assist, mais, à l’image de la totalité de ses coéquipiers, il peut être fier de ce qu’a montré son équipe.

Et lorsqu’on sait que le VS a dû composer sans N’diassé N’diaye et Moustapha Dabo, deux hommes d’expérience et titulaires très probables, on se dit qu’il faudra vraiment suivre de très près les exploits du talentueux Stefano Protopapa et de ses coéquipiers dans les semaines à venir et durant toute la saison.

Un compte-rendu de Florian Vaney

 

Fc Vevey Sports 1899 vs Fc Yverdon Sport 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Le plan-fixe

Stade de Copet, 550 spectateurs.

FC Vevey Sports 1899

2

41e Nsilu 1-1

68e Henrique 2-1

Castejon;
Ciavardini, Henrique, Lovato, Baluzeyi;
Rachane, Morina, Ebibi (64e Nkufo);
Rodriguez, Protopapa (86e Rubangura);
Nsilu (86e Cando).
Entraîneur: Hervé Bochud.
14e, expulsion de Juan Rodriguez (voie de fait).

Yverdon Sport

2

18e Gauthier 0-1

83e Lauper 2-2

Zwahlen;
Reis, Rossé, Chappuis, Cazzaniga;
Gudit, Ruchat, De Coulon (74e Lauper);
Bamele (62e Challandes), Rushenguziminega, Gauthier.
Entraîneur: Philippe Perret.

Veneta-bannière

À lire également