Pully et Thierrens ont pris le meilleur – tant à l’aller qu’au retour – sur respectivement Gland et SLO II. Attardons-nous un peu sur les deux néo-promus en 2e ligue inter.

Pully et Thierrens ont accédé à la 2e ligue inter à l’occasion de finales sans trop de suspense sur le terrain, mais avec beaucoup d’incertitudes dans les bureaux.

En effet, l’ACVF a oublié, sans ses modalités des finales de promotion, de préciser qu’en cas d’égalité de points les équipes devaient être départagées par la «différence de buts». Ainsi, les perdants (par 3 buts d’écart) des matchs aller ont estimé que même une victoire avec un seul but d’écart devait donner droit à des prolongations.

Thierrens et Pully avec les Genevois

Mais voilà, les perdants des matchs aller ont aussi perdu les matchs retour. Débat clos pour le plus grand soulagement de l’ACVF et de la Ligue Amateure. Fait assez insolite, les équipes vaudoises de 2e ligue interrégionale, dont Pully et Thierrens, feront presque toutes partie du même groupe lors de la saison 2022/23.

Le groupe 1 sera en effet composé de 8 formations genevoises, 6 vaudoises et une valaisanne (il n’y a d’ailleurs qu’un seul club valaisan, de même que neuchâtelois, en 2e ligue inter). L’exception vaudoise est Team Vaud M21, versé dans le groupe «Berne, Fribourg, Jura, Neuchâtel».

David Marazzi part sur une promotion

Pully avait déjà cru en sa bonne étoile en 2019. Au match aller des finales contre Genolier, les Pulliérans l’avaient emporté 2:0, mais au retour, emmené par l’inévitable Julien Jemmely (2 buts), les joueurs de la Côte avaient renversé la situation (3:0).

De cette équipe de Pully 2019, il reste encore quelques joueurs, dont le gardien Simon Brasey (23 ans), le demi ou défenseur Mathieu Schlaefli (21 ans) ou le meilleur buteur et attaquant Hugo D’Aquino (24 ans).

S’il fallait décrire cette équipe de Pully promue en 2e ligue inter, on relèvera son extrême jeunesse, avec des titulaires tous âgés de 19 à 24 ans, à l’exception du défenseur central Cédric Meier (30 ans, arrivé en 2020). Et puis il y a eu bien sûr le joker de luxe David Marazzi (37 ans), qui ne sera plus actif la saison prochaine. Il s’en va à Aesch (Bâle Campagne)!

De nombreux juniors du club

En plus d’être jeune, l’équipe de Léo Rossinelli et Benny Bittarelli est aussi grandement composée de joueurs ayant fait l’intégralité ou une grande partie de leurs juniors à Pully. C’est en partie le cas du 2e buteur de l’équipe, David Blackwell (19 ans, venu de Lutry à 15 ans), mais pas vraiment pour le quadruple (!) buteur des finales, Edon Mustafa, arrivé de Dardania en mars 2021.

Contre Gland, Pully a gagné les deux fois 3:1, a mené les deux fois 2:0 (avec les deux fois Edon Mustafa comme buteur), s’est fait remonter à 2:1 les deux fois et a donc inscrit le 3:1 les deux fois.

Thierrens: relégation et promotion avec le même coach

L’équipe de Thierrens affiche un profil assez différent. La seule similitude est probablement la qualité de son jeu. D’ailleurs, le quotidien «24 Heures» soulignait que les «Guerriers» de la décennie précédente avaient fait place aux «Galactiques» en ce début de nouvelle décennie. Bien vu.

Le FC Thierrens a la particularité d’avoir continué de faire confiance à son entraîneur Pierre Cheminade (42 ans) après la relégation de 2e ligue inter en 2e ligue en 2019. Une relégation alors très nette: 26 matchs, 13 points… soit à 18 points du maintien.

La composition de l’équipe a totalement changé trois ans plus tard. Déjà, soulignons sa moyenne d’âge bien plus élevée – ce n’est pas une critique – que celle de Pully. On atteint les 30 ans pour les titulaires et on descend un peu si l’on prend la globalité de l’effectif.

Crédit photo : FB FC Thierrens

Loïc Gurtner, buteur décisif, au club depuis ses 7 ans

Cette saison sont arrivés le gardien Ludovic Zwahlen (Yverdon), les défenseurs Tsvetan Karakolev (Champvent), Karl Nilusmas (Forward Morges), Guillaume Salvi (Yverdon) et l’attaquant Wilhem Renquin (Stade Lausanne Ouchy). Quelques mois plus tôt avait aussi signé le demi de 37 ans Saliminah Galokho (Echallens).

Durant la saison le demi offensif Yassine El Allaoui (2e saison au FCT, 37 ans) s’est imposé comme le meilleur buteur de l’équipe (16 réussites, 8e buteur de 2e ligue), devant l’avant-centre Reda Medouani (3e saison au FCT, 23 ans, 13 buts).

Au match aller des finales, SLO II a longtemps tenu le 0-0 avant de s’effondrer: buts de Thierrens aux 89e, 92e et 94e minutes (0-3 final). Entré à la 79e minute, Loïc Gurtner, déjà présent lors de la promotion de 2011, au club depuis ses 7 ans, marquait le 0-1. Belle histoire.

Au retour, Thierrens a vite classé l’affaire: 3-0 à la mi-temps, 5-0 avant les arrêts de jeu, pour un 5-2 final.

Rédacteur : Philippe Charmey

Crédit photo de couverture : Alain Schmitz

Leave a comment

*

code