Déjà invaincu en championnat, Venoge l’est resté en finales. Le favori est donc promu. Epalinges et Napoli Vevey ont livré un beau duel – y compris à distance – pour le 2e billet de promotion. Italia Nyon a hélas galvaudé ses chances après deux défaites.

Groupe 1

Prangins et Haute-Broye en 2 matchs

A l’entame des finales, aucune équipe n’apparaissait «favorite». Certes, Bosna Yverdon et ses 58 points en championnat inspiraient beaucoup de respect de la part de leurs adversaires. On note qu’Assens et Haute-Broye se connaissent bien pour avoir fait partie du même groupe en championnat.

Assens et ses buteurs Max Bonvin et Samuel Rime font peur, mais voilà, ils sont tous deux blessés et l’entraîneur Didier Schütz doit «bricoler» une attaque et cela va se sentir (1 seul but marqué en 180 minutes).

Double buteur à 44 ans

Prangins démarre donc fort ces finales en l’emportant 2-1 à Assens, avec 2 réussites du vétéran Pierre Quilez. L’entraîneur de Prangins en profite pour remercier «Footvaud» d’avoir motivé ses «vieux». D’ailleurs, il n’y a pas que des anciens chez les Pranginois: le gardien Noah Frutiger a 19 ans, le latéral Edward von Knorring et l’ailier Matteo Stanca-Taza 17 ans.

Trois jours plus tard, Prangins confirme dans un match tendu contre Bosna Yverdon et l’emporte sur le même score (2-1). Le défenseur central et capitaine Romain Vosdey montre la voie à la 58e minute et Jérémy Döbeli double la mise à la 75e minute.

2 matchs, 6 points, Prangins monte en 2e ligue seulement 6 ans après avoir été promu en… 4e ligue. Quel parcours extraordinaire!

3e journée «pour beurrre»

Un carton plein sur deux matchs, c’est aussi ce qu’a aussi réussi Haute-Broye, avec une première victoire contre Bosna Yverdon à l’extérieur (1-3). Les joueurs de l’ASHB se sont d’abord mis en danger contre les Bosniens, puisqu’ils étaient menés 1-0 (13e minute) avant de retourner la situation sans avoir recours à ses habituels buteurs (Mael Fedrigo, Samuel Guignard et Jordane Vuagniaux à la conclusion).

Dans le match, le deuxième donc, décisif contre Assens, Haute-Broye a tout de suite pris confiance (but de Joseph Besnier à la 2e minute) et a résisté à la réaction des joueurs du Gros-de-Vaud pour finalement inscrire le 2-0 de la délivrance par Cyril Dufey à la 70e minute.

Dans ce groupe, la 3e journée ne fut donc faite que de matchs de remplissage.

Crédit photo : Maxime Grandchamp

Groupe 2

Venoge confirme, Napoli Vevey au mental

Si dans l’autre groupe, Assens et Bosna Yverdon n’ont pu y croire que l’espace de deux matchs, seul Italia Nyon a subi le même sort dans le groupe 2. Les Italo-Nyonnais n’ont jamais vraiment pu y croire, puisqu’ils étaient menés après 8 minutes au premier match (contre Napoli Vevey) et après 6 minutes au deuxième match (contre Venoge).

Venoge: une saison d’invincibilité

A l’inverse, Venoge a «déroulé»: 2 matchs, 6 points, 8 buts marqués, 0 reçu. Rarement un favori n’aura à ce point confirmé son statut. Venoge sera donc resté invaincu durant toute la saison, finales incluses.

Au premier match, les hommes d’Elio da Mota n’ont cependant pas eu la vie facile. Après l’ouverture du score de Davide Maddalena, meilleur buteur de toute la 3e ligue, à la 27e minute. Ils attendront la 66e minute pour se mettre à l’abri (2-0 par Philtzgérald Mbaka).

Et au 2e match, Venoge n’a pas laissé l’ombre d’une chance à Italia Nyon (3-0 après 33 minutes, dont 2 buts de Wilson Tavares Monteiro, pour un score final de 5-0). Venoge retrouve donc la 2e ligue quatre ans après l’avoir quittée.

Napoli jamais à terre

Le second ticket de promotion s’est donc joué entre Epalinges et Napoli Vevey. Et le suspense fut total jusqu’au bout. Battu donc par Venoge au premier match, les Palinzards se devaient de ne pas perdre la confrontation directe du mercredi 15 juin à Epalinges.

Un match nul n’éliminait pas forcément Epalinges, puisque Napoli Vevey devait encore jouer à Venoge et que le FC Epalinges avait le meilleur classement fair-play.

Epalinges a joué pour gagner et a presque réussi dans son entreprise. Un match superbe devant quelque 400 spectateurs. Epalinges mène 2-1 grâce à un but à la 76e minute de son joker de 40 ans, Mokhtar Terfaia. Mais Napoli ne baisse pas les bras et revient sur un coup-franc rentrant piégeux (personne ne touche le ballon) à la 92e minute (but de Josué Das Dores).

Le coup est dur pour Epalinges, qui sera virtuellement promu durant 6 minutes lors de la dernière journée. Les Palinzards mènent 2-1 contre Italia Nyon, Napoli Vevey perd 1-0 à Venoge. Mais, jamais à terre, les Napolitains égalisent à la 84e minute. Le héros est Alex Santos, titulaire au premier tour, «joker» au second tour, en grande partie à cause d’une blessure.

Rédacteur : Philippe Charmey

Leave a comment

*

code