A 180 minutes du paradis

Les huit quart de finalistes de la BCV Cup s’affronteront ce soir pour une place en demi-finale. Tour d‘horizon des 4 affiches qui s’annoncent d’ores et déjà riches en rebondissements et en émotions. 

FC Echallens Région II – FC Genolier Begnins

Si toutes les rencontres de ce mercredi 27 mars méritent d’être mentionnées, l‘une d‘entre elles attirera particulièrement l’attention des plus avertis. Genolier-Begnins, tenant du titre et tombeur au tour précédent d‘Iliria Payerne, fera le déplacement aux Trois-Sapins avec le costume de favori à sa propre succession. Un statut d‘outsider pour Echallens, qui n‘entache aucunement la motivation du jeune groupe dirigé par Dalip Limani: « La Coupe, c’est avant tout pour les joueurs. On a cette philosophie ici de pousser nos jeunes à prendre du temps de jeu en première équipe, donc quelques-uns seront indisponibles. » Jordane Agodey, Andrej Maslac et Rayan Lebet, déjà alignés en 1ère ligue, sont par conséquent inéligibles pour la BCV Cup. « Le groupe a ce match en tête depuis la victoire contre Venoge en huitièmes. On avait gagné ce match avec les tripes et j’ai rarement vu un match être autant fêté » se remémore Dalip Limani.  

En dépit de la large victoire de ce week-end, déjà à la maison, contre Montreux-Sports (ndlr: 6-1) , l’entraîneur Challensois se montre toutefois prudent : « L’effectif de GB a très peu changé depuis l’an dernier. S’ils ont été capables de chercher le titre avec cette équipe, ils peuvent le refaire. J’ai dit aux joueurs hier soir que dimanche c’est derrière nous, car on n’a pas été bons. On ne devra pas rééditer la même performance si on veut passer. »  

FC Stade-Lausanne-Ouchy SA II – FC Champagne Sports

Sur la pelouse synthétique de Vidy, ce sont les hommes de Pablo Soutullo qui feront figure d’épouvantail. Les Lausannois, sur un nuage depuis la reprise, seront opposés à un FC Champagne Sports en reconstruction après un hiver mouvementé. Jean-Yves Bonnard, le technicien nord-vaudois, souligne le bon comportement de ses troupes avant cette échéance: « Le groupe est en train de prendre forme. Ce qui est normal, on a eu beaucoup de départs et d’arrivées durant la pause. Je note un changement d’état d’esprit depuis une dizaine de jours. Notre victoire de samedi face à Stade Nyonnais II (ndlr: victoire 0-3), montre qu’on est capable de faire de belles choses, même réduits à 10, contre une équipe du haut de tableau ». Un succès précieux, qui permet d’ailleurs aux Champagnoux de rester au dessus de la barre fatidique. « Bien sûr, c’est un quart de finale. On ne peut pas bâcher et simplement dire qu’on va jouer le maintien. On va faire le maximum pour lutter le plus longtemps possible et essayer d’aller chercher quelque chose, malgré les absences. » Seule équipe à avoir battu le SLO SA II durant la préparation, les pensionnaires de Derrière-Ville devront en effet se passer des services de Ruben Gomes, blessé et d’Arnaud Golay, suspendu. 

AS FC Napoli Vevey – ES Malley 

La Coupe ne serait pas la Coupe sans un « petit poucet ». Dans le rôle de l’outsider parfait, Napoli recevra Malley, pour, peut-être, écrire l’une des plus belles pages de sa propre histoire. « Je ne crois pas que le club soit déjà allé aussi loin en Coupe. Ce sera notre premier quart de finale » témoigne Ismael Das Dores, l’homme fort du club de La Veyre. Sur leur pelouse synthétique, réputée difficile en raison de sa petitesse, les Veveysans, ont selon lui, toutes leurs chances: « l’entraînement de lundi soir s’est déroulé dans un très bon état d’esprit. On sait qu’on est pas favoris, mais notre terrain nous permet d’y croire, il a déjà dérangé beaucoup d’équipes. Sur un match, on peut embêter n’importe qui ». Capables du pire comme du meilleur en championnat, les coéquipiers du capitaine Josué Das Dores, ont su se sublimer lors des tours précédents pour évincer notamment Montreux-Sports et Azzurri 90 LS de la course au Graal. Privé de Maxime Gallaz et Diogo Cerqueira, tous deux suspendus, Napoli saura faire honneur à son rang. « On pourrait  s’inspirer d’Assens. Ils sont arrivés en finale l’an dernier en étant en 3ème ligue, alors, pourquoi pas nous ?» termine Ismaël Das Dores, prêt à vivre une soirée qu’on lui souhaite inoubliable. 

FC Aigle – FC Stade-Lausanne-Ouchy

Invaincus depuis début octobre et une défaite surprenante face à Sport Lausanne Benfica, les Aiglons recevront les leaders incontestés du groupe 1 de 2ème ligue pour le compte du dernier quart de finale. Aureolés du titre honorifique de champions d’automne, les jeunes Stadistes de „Tonton“ Claudemir Ayres et Robby Mulopo auront à cœur de prouver que leur première place ne doit rien à personne. Après une défaite surprise chez eux face à Chêne Aubonne, relégable (défaite 1-2), les Lausannois devront faire preuve de résilience pour repartir de leur déplacement aux Glariers avec la qualification en poche. Mais sortir Aigle, qui s‘est défait d‘Ecublens, Gland, Poliez-Pittet et Yvorne pour se hisser jusqu‘en quarts, sera loin d’être une mince affaire! 

Rédacteur & Photographe : Lucas Panchaud

Articles récents

Tour d'horizon

Les fables du ballon rond

Entre duels au sommet et derbys régionaux, le 2ème tour est désormais bien lancé sur les pelouses vaudoises. Si le printemps est encore jeune, certaines

2ème Ligue

Forward s’impose au finish face à Gland

Grâce à sa profondeur de banc et à un mental hors du commun, le Forward Morges s’est imposé dans les derniers instants mardi soir et profite de

Baromètre des talus

Baromètre des Talus

Retour sur les tops et les flops du week-end. Quelles équipes ont réalisé une performance de choix ? Quels collectifs sont rentrés dans le rang ? Quelles