À la croisée des chemins

Arrivé en pleine tourmente à la tête du FC Concordia Lausanne l’été dernier, Vagner Gomes a dû composer avec un effectif en pleine reconstruction. Reversé dans un groupe composé en grande partie d’équipes suisses alémaniques, le club-phare de la Tuilière a connu un automne à deux vitesses. Entretien avec l’ancien technicien du FC Portalban, qui se montre serein à l’amorce du second tour.

« On aurait pu me limoger après les 6 premiers matchs »

SC Schöftland, FC Prishtina Bern, FC Müri-Gümligen. Autant de noms que de contrées lointaines et encore inexplorées pour les équipes vaudoises. Ou du moins jusqu’à cet automne. Vagner Gomes avait fait un pari inattendu et risqué en reprenant les rênes de la première équipe du FC Concordia Lausanne l’été dernier : celui de faire évoluer ses protégés au sein du groupe 2 de 2ème ligue inter. Bien loin des habituels derbys vaudois face aux voisins d’Echichens, Saint-Prex ou encore Payerne, c’est sous d’autres latitudes que les Lausannois se sont refamiliarisés avec la 2ème ligue interrégionale.

Un apprentissage qui a été loin d’être facile : « L’effectif qui avait connu la relégation était arrivé en fin de cycle. » Se remémore Vagner Gomes. « On a dû faire jouer beaucoup de jeunes, dont des juniors A qui n’avaient encore jamais évolué à ce niveau. C’est clair que ce n’était pas évident, d’autant que les équipes alémaniques ont tendance à être beaucoup plus physiques que les Romandes. » Continue celui qui avait mené la seconde garniture yverdonnoise au sacre en coupe vaudoise au printemps 2019.

Dire que cette phase d’acclimatation a été compliquée serait un euphémisme. C’est bien simple, lors des six premières rencontres de championnat, les Lausannois ont perdu six fois, dont un douloureux revers 1-8 face au BSC Old Boys fin septembre. « Malgré la justesse de l’effectif, on n’a subi que de courtes défaites, hormis un match où nous sommes passés au travers. Cela démontre bien que le groupe a malgré tout de la qualité et que la philosophie de jeu que l’on travaille portait tout de même ses fruits. » analyse « Vagui » avant de reprendre « Le président du club (ndlr : David Clément) aurait pu me limoger après ces 6 matchs. Mais ce n’est pas sa vision, on a monté un projet sur 3 à 5 ans et il m’a réitéré qu’il avait pleinement confiance en moi. »

Refonte de l’effectif

Si les Lausannois ont su redresser la barre au meilleur des moments, emportant des points précieux face aux concurrents directs, ils n’en sont pas pour autant tirés d’affaire. Les succès cruciaux face à Schöftland (2-0) et Erguël (3-2), ne doivent pas faire oublier que le spectre de la barre de relégation plane toujours sur Luca Micheli et les siens.

Malick Gehri (au centre avec le brassard), un joueur cadre sur lequel Vagner Gomes peut s’appuyer.

Une perspective qui n’effraie pas Vagner Gomes, qui a travaillé en coulisses pour consolider sa jeune équipe : « La préparation se passe bien, j’essaie de faire jouer le maximum de joueurs pour garder tout le monde concerné. Nous avons beaucoup de départs, une quinzaine, mais nous avons compensé avec l’apport de joueurs confirmés pour venir encadrer nos jeunes. » Concordia pourra en effet compter sur les arrivées de Charles Houla (31 ans, ex FC Gueugnon), Sosthène Bah (30 ans, formé au Havre), en plus de celle du capitaine Montreusien Harouna Sissoko. « Je dispose également toujours de mes cadres, dont mon capitaine Malick Gehri, mais aussi sur le retour de certains joueurs qui étaient indisponibles à l’automne, dont Johannes Schwab et Kastriot Dragusha. » Se réjouit l’homme fort du club à l’étoile bleue.

Un club qui mise sur l’avenir

Loin d’oublier son leitmotiv, l’entraîneur lusitanien est bien conscient du rôle prépondérant que peut avoir un club comme Concordia pour les jeunes joueurs: « Nous avons de très bonnes relations avec le Lausanne Sports, mais aussi avec Yverdon, de par mon passage chez eux durant quelques années. Nous travaillons pour instaurer une synergie avec eux, afin de pouvoir offrir un environnement attractif aux joueurs ayant bénéficié d’une formation au football d’élite. Certains sont encore un peu justes pour poursuivre un parcours professionnel, mais dans une division intermédiaire comme la 2ème ligue inter, ils peuvent parfaitement avoir leur place et s’y épanouir. »

Convaincu par son projet, et entouré d’un staff aussi fidèle que compétent pour lequel il ne tarit pas d’éloges, « Vagui » envisage ce second tour avec une sérénité assumée : « On va essayer de sauver la première équipe le plus rapidement possible. Ensuite, c’est primordial pour le club de faire monter la deuxième équipe en 3ème ligue. Ils réalisent un travail formidable au niveau de la formation avec un groupe qui arrive à maturité. C’est essentiel pour l’avenir du club de réduire l’écart entre la première et la seconde garniture. »

Pour les aider à atteindre leurs objectifs, les lausannois peuvent compter, chose qui n’est pas courante, sur des vestiaires flambants neufs. Au cœur du centre sportif de la Tuilière, les joueurs y disposent entre autres de casiers à leur effigie. Un projet complètement pensé par Vagner Gomes qui peine à dissimuler son enthousiasme. « J’aime apporter de la fraîcheur partout où je passe. Je pense que ce sont le genre de petites choses qui donnent envie d’évoluer à Concordia. ».

Le FC Concordia sera en camp de préparation à Benidorm ce week-end, où il y rencontrera le FC Dietikon (1ère ligue) en match de préparation avant un ultime derby qui n’aura d’amical que le nom, mardi prochain face à l’ES Malley. « Tout le monde me parle de ce match, il faut croire qu’il y aura du monde ! » sourit Vagner Gomes. Une confrontation attendue, qui devrait donner le ton, avant un match de reprise qui sera déjà décisif face au FC Tavannes/Tramelan le samedi 9 mars à 17h, en match en retard du premier tour.

Les vestiaires du FC Concordia Lausanne dégagent comme un air de Ligue des Champions.

Rédacteur : Lucas Panchaud

Crédit Photo : FC Concordia-Lausanne

Articles récents

Tour d'horizon

Les fables du ballon rond

Entre duels au sommet et derbys régionaux, le 2ème tour est désormais bien lancé sur les pelouses vaudoises. Si le printemps est encore jeune, certaines

2ème Ligue

Forward s’impose au finish face à Gland

Grâce à sa profondeur de banc et à un mental hors du commun, le Forward Morges s’est imposé dans les derniers instants mardi soir et profite de

Baromètre des talus

Baromètre des Talus

Retour sur les tops et les flops du week-end. Quelles équipes ont réalisé une performance de choix ? Quels collectifs sont rentrés dans le rang ? Quelles