Andy Laugeois, un parcours atypique

A l’occasion de la reprise du championnat de 3e ligue, un ancien joueur professionnel a repris du service au FC Amical St-Prex, mais cette fois-ci en tant qu’entraîneur. Rencontre avec Andy Laugeois qui se livre pour Footvaud, sur sa carrière, l’aspect mental dans le sport et la reprise de la compétition.

Actuellement, la deuxième équipe du FC Amical St-Prex se situe en dessous de la ligne de relégation (10e au classement). Les hommes d’Andy Laugeois défieront, ce samedi, le FC Ecublens pour démarrer ce deuxième tour. L’équipe de la Côte pourra bénéficier des précieux conseils et du coaching de leur nouvel homme fort pour cette deuxième phase.

Tout d’abord, comment vas-tu ?

Je vais bien merci. Je récupère de 2-3 soucis physiques, mais je me sens bien et plein d’énergie pour ce deuxième tour.

Peux-tu te présenter ?

Andy Laugeois, 34 ans, un parcours footballistique atypique et en parallèle du football, j’ai un peu travaillé à la ville de Lausanne, commencé un Bachelor en sport à l’université de Lausanne à 27 ans et j’ai terminé mon master en management du sport en août 2022. A présent, je suis le nouvel entraîneur de la 2ème équipe du FC Amical St-Prex pour ce 2ème tour.

Parle nous de ton parcours footballistique ?

Comme je le disais avant, j’ai un parcours atypique. J’ai évolué à « YS » de mes 18 à 22 en Challenge League. Ensuite, une blessure est venue stopper ma carrière alors que j’étais sur le point de signer un contrat au « LS » en Super League. J’ai subi deux opérations à la cheville qui m’ont tenu éloigné des terrains pendant plus d’une année. J’avais donc mis une croix sur ma carrière de footballeur. Du coup, j’ai recommencé à jouer à St-Prex en 4ème ligue, puis un ami avec qui j’avais joué à « YS » m’a dit de le rejoindre à Echallens. J’ai joué aux Trois Sapins durant 2 ans. Puis, pendant le mercato estival, j’ai rencontré Andrea Binotto et je crois que c’est à partir de là que tout est reparti. J’ai signé au « SLO » en 2015 et j’y suis resté 7 ans. Durant ce laps de temps, j’ai fêté 2 promotions, quelques exploits en Coupe de Suisse et j’ai même eu la chance d’être capitaine de l’équipe les dernières années.

Que penses-tu pouvoir apporter à cette deuxième équipe du FC Amical St Prex ? Est-ce la première fois que tu entraînes en actif ?

C’est la 2ème fois que je vais entraîner des actifs. J’avais déjà été en binôme avec Didier Vaucher au FC Amical St-Prex. A cette époque, on entraînait la 1ère équipe qui était en 3ème ligue. J’y suis resté 2 ans, fêté une promotion sur le tapis vert et ensuite j’ai fait le choix d’arrêter, car cela venait difficile de jouer en 1ère ligue avec SLO puis d’entraîner St-Prex et de devoir gérer mes études à l’Uni.

Je pense que je peux apporter de la rigueur à l’équipe au niveau tactique. Que cela soit dans la construction du jeu, les déplacements sans ballon et la cohésion d’équipe. Après, cela sera à moi de m’adapter à eux afin de trouver la meilleure solution pour que chacun progresse individuellement et collectivement. Je suis persuadé que si l’équipe progresse dans ces domaines, on se sauvera à la fin de la saison.

Comment vois-tu l’évolution du « SLO » ?

Le « SLO » a réalisé ces dernières années des choses que personne ne pouvait imaginer. Cette promotion en Super League est extraordinaire. Au vu du parcours du club, je trouve un peu dommage que le club ne soit pas plus soutenu au niveau des sponsors et des spectateurs, mais ce problème là ne date pas d’hier. En ce qui concerne leur saison, ils ne font pas celle espérée et je pense qu’ils n’ont pas réussi à surfer assez sur l’euphorie de leur promotion. Néanmoins, il faut quand même rappeler que leur budget est bien inférieur à celui des autres clubs.  Cela va être très difficile de se sauver, mais tout est possible…. Une série positive de victoires pourraient changer la dynamique de l’équipe et c’est tout ce que je leur souhaite en tout cas.

Qu’elles sont tes objectifs personnels dans le milieu du sport ?

Au niveau du coaching, j’ai envie de passer mes diplômes d’entraîneur et d’aller jusqu’au diplôme A dans un premier temps. Je m’intéresse également à la préparation mentale dans le sport car je trouve que c’est une dimension qui est encore trop sous-estimée dans le sport de haut niveau mais aussi dans le sport en général.

Que signifie le football pour toi ?
Pour faire simple, je dirais quasiment toute ma vie jusqu’à présent. Cet esprit de compétition, l’ambiance de vestiaire, la célébration des victoires, des promotions, l’apprentissage à travers les défaites etc. Cela représente bien plus qu’un sport, cela a été une partie de mon école de vie.

Un dernier mot ?

Je remercie le FC Amical St-Prex de m’avoir confiance pour le 2ème tour, j’espère que le SLO se sauvera en fin de saison et Merci à Footvaud pour cet interview.

Rédacteur  : Suat Jashari

Crédit photo : Corinne Guaix

Articles récents

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur entraîneur

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur-e gardien-ne

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se