Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 867

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 883

Footvaud tire cette semaine son bilan du premier tour des sept clubs vaudois de 1re ligue. Forcément, notre analyse est subjective et basée sur ce que l’on a vu, ou cru voir, lors des 14 premiers matches de la saison. Troisième équipe à avoir son article, le FC Azzurri 90 LS.

Les autres articles de la série

Stade-Lausanne-Ouchy est désormais une valeur sûre de 1re ligue

Echallens a été impossible à suivre

Le bilan du premier tour

Azzurri passe la trêve en position de finaliste grâce à son dernier succès à la Pontaise, face à Team Vaud M21. Les hommes de Patrick Isabella sont troisièmes, c’est vrai, mais ils sont le meilleur troisième des trois groupes de 1re ligue. L’objectif fixé par le président est donc atteint à la trêve. Surtout, le virage pris cet été a été bien assumé. Azzurri voulait moins de “manieurs de ballon” et plus de “travailleurs”. Le groupe, vu de l’extérieur, semble plus uni que la saison dernière et, surtout, les Lausannois ont retrouvé une vraie solidité défensive, qui faisait leur force et qu’ils avaient perdu au printemps dernier. Encaisser seulement 10 buts en 14 matches de 1re ligue est un vrai tour de force. Le plus fou? Ce chiffre impressionnant a été atteint en changeant constamment de défense centrale au gré des blessures et des suspensions. Durant le premier tour, Patrick Isabella a été contraint d’aligner Luca Scalisi, Roberto Elefante, Sébastien Meoli, Enes Fermino, Rolling Iyeti et Gabriel Cuénoud en charnière! Malgré ces changements incessants, la solidité a été là. La preuve qu’à Azzurri, cette saison, tout le monde travaille pour l’objectif commun.

Le point très positif

Outre cette solidité défensive, la capacité de réaction des Lausannois est à souligner, eux qui ont toujours obtenu un résultat positif après une défaite. L’état d’esprit est bon et la volonté d’aller jusqu’au bout est bien réelle. Après avoir échoué deux saisons de suite aux portes des finales, Azzurri a tout pour bien faire cette saison. On sent cette équipe solidaire et, de plus, possédant de nombreux joueurs ayant déjà remporté des finales de promotion. Cela, à l’heure de la grande explication finale, cela pourrait compter. La preuve? Mis à part Stade-Lausanne, Azzurri a obtenu des points dans tous les “grands matches”, battant La Chaux-de-Fonds et Bavois et allant chercher un point à Yverdon.

Le point à améliorer

Avec 24 buts marqués, l’attaque est un peu le point sur lequel il faudra insister cet hiver. Antonio D’Attoli et Patrick Isabella ont déjà réagi en engageant Ange Nsilu, mais la (relative) faiblesse d’Azzurri offensivement n’est pas un problème de personnes, car Mickael Feghoul (6 buts) et Juan Manuel Parapar (5 buts) ont été excellents lors de ce premier tour. Micael Martins et Stevo Gasic sont des valeurs sûres à ce niveau, tandis que Renato Rocha a été trop souvent blessé pour avoir un véritable impact même si son seul but (face à Terre Sainte) a rapporté trois points dans les arrêts de jeu. Enfin, Salvatore Barbaro, arrivé en cours de saison, est à la recherche de son premier but. En clair? Si Azzurri conserve sa solidité défensive et devient flamboyant offensivement, alors on se fait du souci pour toutes les autres équipes du groupe. Parmi les points douloureux de l’automne, la défaite en Coupe de Suisse sur le terrain de Red Star (2e ligue inter) a fait mal sur le coup, mais, heureusement, elle n’a pas laissé de traces.

Le joueur du premier tour

Juan Manuel Parapar. L’ancien joueur de Serrières s’est révélé à Yverdon, où un léger désaccord sur le contrat l’a poussé à partir. Azzurri a sauté sur l’occasion et personne ne peut le regretter à Chavannes-près-Renens. L’ailier espagnol a été époustouflant par moments, lui qui peut éliminer n’importe qui d’une accélération. Lorsqu’il est à droite, il adore rentrer et envoyer une frappe monumentale du gauche, et lorsqu’il est à gauche, sa vitesse fait des dégâts irréparables dans la défense. Son problème est toujours le même: la constance, tant en match que sur une saison, mais il a, semble-t-il, franchi encore un palier dans ce secteur lors de ce premier tour.

Team Vaud vs Fc Azzurri 90 LS 1-2

Le joueur du deuxième tour

Roberto Elefante. On ne prend pas trop de risques, car le défenseur italien est une montagne en défense centrale, au point que Patrick Isabella lui a confié le brassard de capitaine. Il a été souvent blessé durant ce premier tour et va revenir avec un sentiment de revanche. Il ne marque pas énormément, moins que Luca Scalisi en tout cas, mais derrière, il domine chaque attaquant de 1re ligue. Il en ira de même ce printemps.

Ce qui va se passer cet hiver

Pas grand-chose en ce qui concerne l’effectif. Flavio Cassara et Ange Nsilu sont arrivés, ce qui fait deux renforts de très haut niveau pour la 1re ligue. Il pourrait y avoir quelques départs et peut-être une arrivée encore, mais c’est tout. Par contre, en ce qui concerne les infrastructures et les terrains, Azzurri prépare peut-être une surprise. Antonio D’Attoli refuse d’en dire plus pour l’instant, mais rien n’est apparemment à exclure.

Leave a comment

*

code