Classe d’écart

Le FC Poliez-Pittet a disposé assez naturellement du FC Froideville dimanche matin au Pré-Camuz. En leaders affirmés, les finalistes déchus du printemps dernier ont maîtrisé de bout en bout ce derby face à leurs voisins, malgré le mutisme de leur prolifique buteur Arnaud Fame.

Un groupe stable 

Qui dit nouvelle saison rime généralement avec nouveaux objectifs pour la plupart des clubs engagés en championnat. Pas du côté de Poliez-Pittet. Les Croqua-Bleyssons repartent de plus belle avec un effectif quasi inchangé et les finales de promotion à nouveau dans le viseur. « L’équipe est restée quasiment la même que l’an dernier, hormis quelques arrivées » explique Arnaud Fame, capitaine emblématique de la formation du Gros-de-Vaud. En effet, durant ce mercato estival, le duo d’entraîneurs formé par Christian Carrard et Anthony Bavaud a pu compter notamment sur les venues de Dario Lopez, arrivé tout droit du FC Cheseaux et Joseph Wolff, passé dernièrement par le FC Thierrens. Deux éléments de qualité, qui étoffent un collectif jeune et déjà passablement bien rôdé. 

Froideville acculé dès l’entame 

Archi favoris sur le papier avant d’affronter leur voisin du FC Froideville dans ce derby de Montilliez, Poliez-Pittet n’a pas laissé planer l’ombre d’un doute quant à l’issue de ce duel. Dès le coup d’envoi donné par la jeune arbitre Noa Stutzmann, Luca Michot et ses camarades ont peu à peu tissé leur toile dans la moitié de terrain des locaux. Arnaud Fame trouve d’abord le poteau de Loïc Cherpit après un petit quart d’heure de jeu.

Le portier des Caque-Choux est ensuite tout heureux de cueillir dans ses gants un enchaînement contrôle et frappe en pivot du co-meilleur buteur de quatrième ligue, qui méritait probablement meilleur sort. C’est encore Arnaud Fame qui, en position idéale à la suite d’un excellent débordement de Luka Medic, envoie sa frappe trop enlevée dans le contrebas de la buvette de Praz-Camuz, peu avant le thé. 

Entre-temps, Nolan Bailly avait joué à se faire peur en laissant filer entre ses jambes une frappe bien anodine de Nathan Clerc. 

Le score nul et vierge à la mi-temps ne reflétait en aucun cas la supériorité écrasante des visiteurs, bien mal récompensés au moment de regagner les vestiaires. 

Joseph Wolff (en bleu), l’une des recrues estivales du FC Poliez-Pittet

Poliez déroule en deuxième mi-temps 

C’est ensuite une deuxième période à sens unique dont les contours se dessinent avec l’ouverture du score  de Jonas Bailly, peu après la reprise. Pas plus de réussite en revanche pour Arnaud Fame, dont ce n’était pas la journée, lui qui touchera encore une fois le montant sur corner. « Je n’aime pas jouer à cette heure, c’est un peu tôt », plaisantait le grand attaquant, avant de poursuivre : « c’est toujours bien de marquer et d’aider l’équipe, mais le résultat reste le plus important au final. » Le résultat, d’ailleurs, prend une ampleur plus fidèle à la physionomie de la rencontre, après les réussites des recrues Wolff et Lopez. Score au coup de sifflet final de 0-3 pour les visiteurs et une belle série de 7 victoires en 7 matches de championnat pour les Croqua-Bleyssons, qui caracolent en tête du groupe 3, devançant Assens II de deux points. À ce rythme, l’échec des finales de promotion ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. 

Arnaud Fame, désormais co-meilleur buteur de 4ème ligue, n’a pas trouvé le chemin des filets dimanche matin

01.10.2023 : FC Froideville – FC Poliez-Pittet 0-3 (0-0)

Buts : 50e Bailly J. 0-1; 64e Wolff 0-2; 72e Lopez 0-3.

Froideville : Cherpit; Nussbaum, Pahud, Martins, Blaser; Tedeschi (C), Chassot, Pedroli X.; Veyre, Colliard, Duarte. 

Sont entrés en jeu: Guignet, Clerc, Pedroli J., Fernandes, Picault. 

Entraîneurs : Walter Dos Reis et Cédric Pahud

Polliez-Pittet : Bailly N; Medic, Gindroz, Jeanfavre, Armbruster; Bailly J., Trüeb, Michot; Wolff, Fame (C), Devantay. 

Sont entrés en jeu : Hänngeli, David, Lopez, Michot et Lourenco. 

Entraîneurs : Christian Carrard et Anthony Bavaud

Notes : Centre Sportif Pré-Camuz, Froideville, 60 spectateurs. Arbitrage de Noa Stutzmann qui avertit Martins (79e, jeu dur). 

Rédacteur & Photographe : Lucas Panchaud

Articles récents

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur entraîneur

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur-e gardien-ne

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se