Comptes à régler

Si les fortunes ont été diverses pour la plupart des équipes lors de ces week-ends de reprise, voilà désormais venue l’heure des retrouvailles pour certaines d’entre elles. Tour d’horizon des rencontres qui marqueront à coup sûr cette journée de championnat.

(2e ligue) FC Gland – FC Genolier-Begnins, dimanche 24 mars 15h, Centre Sportif En Bord

Tout oppose Gland et Genolier-Begnins au classement. Les hommes de Yannick Tachet sont en position de finalistes à l’heure où nous écrivons ces lignes, alors que les Canaris se trouvent dans le ventre mou du tableau, 3 points au-dessus de la barre. Ce qui les rapproche, en revanche, au-delà de leur proximité géographique, ce sont leurs débuts de deuxième tour tonitruants. Xavier Hochtrasser, homme fort du Pesant d’Or depuis presque deux ans, ne cède cependant pas à l’euphorie : « On a fait une très bonne reprise, en enchaînant deux jolies victoires. On doit continuer sur cette dynamique, prendre des points match après match ». Au-devant d’une semaine anglaise, le tacticien, passé également par Gland, devra composer avec quelques absences: Sébastien Martin, blessé à la main et Florian Monnier, touché à une cuisse, ne seront pas de la partie pour aider leurs coéquipiers. « Le derby ? C’est surtout important que ça se passe le mieux possible. D’autres coachs diraient que ça se gagne, mais l’esprit et le fair-play sont tout aussi importants, surtout que ce dernier compte », termine Xavier Hochstrasser.

Les prochains jours seront chargés pour GB qui s’en ira mercredi aux Trois-Sapins pour continuer à défendre son titre en BCV Cup. 

Et même si Xavier Hochtrasser nous a bel et bien confié lequel de ces deux prochains matchs il préférait remporter, on gardera sa réponse pour nous, bien précieusement. 

Xavier Hochstrasser lors de la finale de BCV Cup face à Assens.

(3e ligue) FC Rances – FC Champvent, dimanche 24 mars 14h, Goran’s Park

« C’est vrai qu’au premier tour, on s’est un peu tassés face à cette équipe de Champvent » se rappelle Sébastien Guex. Si le score sans appel du match aller au Battoir (Ndlr: défaite 4-1) ne semblait être qu’une simple erreur de parcours pour ses Rancignolets, la réalité du terrain est aujourd’hui plus délicate. « Le premier tour a été compliqué, c’est vrai. On a su aller chercher un bon point dans les arrêts de jeu face à une jolie équipe du Talent à la reprise, mais on manque encore cruellement de réussite » dissèque Sébastien Guex. La réalité du terrain, presque 6 mois plus tard jour pour jour, c’est que le FC Champvent, encore victorieux samedi dernier contre Pully II, marche sur l’eau, tandis que le FC Rances luttera ce printemps pour son maintien. « On a quelques absents, certains sont incertains, comme Damien Seiler, qui remplace Anthony Cornu, blessé, ou Jimmy Pasteur. Kevin Mbaka n’est pas sûr non plus d’être là dimanche » passe en revue le technicien nord-vaudois, avant d’enchaîner : « C’est clair, c’est un derby, alors on va essayer de leur tenir tête chez nous. » La réalité du terrain, continue d’ailleurs de ne pas être tendre avec le FC Rances, qui se mesurera ensuite au FC Assens, prétendant sérieux au fauteuil de dauphin de Champvent. « Le calendrier n’est pas facile, mais je suis confiant. Si on peut compter sur tout le monde, on va s’en sortir » termine Sébastien Guex, optimiste. Car, malgré tout, la réalité du terrain n’aura de vérité, dimanche, que celle du tableau d’affichage du Goran’s Park à l’issue des 90 minutes. 

Les joies respectives d’Axel Poncet (à gauche) et des Rancignolets (à droite)

(5e ligue) Sport Lausanne Benfica II – FC Aigle II, Dimanche 24 mars 16h00, La Mêlée

Certaines rivalités se forgent d’elles-mêmes. Clubs voisins, derbys fratricides, par exemple. D’autres naissent sur le terrain. Celle de Sport Lausanne Benfica et d’Aigle II en est la parfaite illustration. Si les Lusitaniens occupent à présent la tête du 2 de 5ème ligue et restent encore invaincus, ils n’en ont pas pour autant décroché la seconde garniture d’Aigle, dont ils sentent plus que jamais le souffle chaud dans leur nuque. Une seule unité sépare les deux formations avant ce duel au sommet. Si les hommes de Luis Cabacas l’ont emporté à l’aller sur leurs terres grâce à un doublé de leur capitaine Helder Da Rocha, il y a fort à parier que le paysage sera tout autre dimanche après-midi à La Mêlée. Si les coéquipiers de Tiago Grade sont encore maîtres de leur destin, un faux pas pourrait mettre sérieusement en péril leurs ambitions de promotion. Faux pas interdit ! 

Luis Cabacas, ici sous les couleurs de Benfica Lausanne en 2017, officie désormais en tant qu’entraîneur.

Rédacteur : Lucas Panchaud

Articles récents

Tour d'horizon

Les fables du ballon rond

Entre duels au sommet et derbys régionaux, le 2ème tour est désormais bien lancé sur les pelouses vaudoises. Si le printemps est encore jeune, certaines

2ème Ligue

Forward s’impose au finish face à Gland

Grâce à sa profondeur de banc et à un mental hors du commun, le Forward Morges s’est imposé dans les derniers instants mardi soir et profite de

Baromètre des talus

Baromètre des Talus

Retour sur les tops et les flops du week-end. Quelles équipes ont réalisé une performance de choix ? Quels collectifs sont rentrés dans le rang ? Quelles