« Continuer à prendre du plaisir et ramener le club là où il devrait être »

Micael Monteiro, l’ambitieux entraîneur du FC Etoile Broye, leader du groupe 3 de 3e ligue se confie à Footvaud. Il nous parle de l’adversaire qui lui a posé le plus de problèmes, de la ferveur des supporters broyards et des finales de promotion.

Photo d’équipe du FC Etoile Broye à Moudon.

L’équipe broyarde se trouve à la même place que l’année passée, à la tête du groupe de leur classement en 3e ligue. Les Broyards veulent passer l’épaule après leur échec lors des finales de promotion. Le FC Etoile-Broye a la particularité de réunir deux communes Moudon et Lucens (dû à la fusion dès deux clubs en 1998) dans un seul club. Les hommes de Micael Monteiro affronteront l’AS Haute Broye pour la reprise du championnat le 16 mars 2024.

Peux-tu te présenter pour les lecteurs de Footvaud ?

Je m’appelle Micael Monteiro, j’ai 31 ans et cela va faire 11 ans que j’entraîne. J’ai commencé avec les juniors du Vevey-Sports ensuite avec Team Riviera et le Lausanne-Sport. Maintenant, je suis à Etoile-Broye depuis 2 ans.

« Mica » a eu l’opportunité d’entraîner les jeunes du Lausanne-Sport pendant 3 ans.

⁠L’année passée, vous accédez aux finales, mais vous ne parvenez pas à vous qualifier, Pourquoi selon toi ?

On a vécu une expérience incroyable pendant ces finales, malheureusement on avait beaucoup de points pénalités (cartons) pour la place du meilleur 3e et surtout un groupe très relevé (SLO, Aigle et Bottens). Ce n’est que partie remise pour cette année.

⁠Les objectifs pour cette année ?

L’objectif est clair, c’est la montée. On a bien fini ce premier tour (1e place) on veut être le plus prêt possible pour entamer au mieux ces finales.

On a vu un public présent même avec des ultras derrière le FC Etoile Broye, pourquoi cet engouement selon toi?

On a la particularité d’avoir un club qui réunit Lucens et Moudon. Mais au temps dans l’une ou l’autre, il y a toujours du monde. Les gens de la région soutiennent vraiment l’équipe même des matchs à l’extérieur. C’est une chance unique et on très reconnaissant.

Quelle équipe vous a posé le plus de problèmes dans ce premier tour ?

Le groupe est assez homogène, même si on ne le voit pas sur les résultats des équipes. Mais l’équipe qui nous a posé le plus de problèmes reste Iliria Payerne qui a un style qui lui correspond et qui forme dans leur ensemble une très belle équipe.

Est-ce qu’il y a eu de nouveaux transferts ou des départs ?

On a eu le départ de Luis Monteiro et Zie Adame Bamba et l’arrivée de Sakir Yayla. On attend encore une ou deux arrivées.

Un dernier mot ?

Continuer à prendre du plaisir, progresser en tant qu’équipe et amener le club là où il devrait être.

Rédacteur : Suat Jashari

Articles récents

Annonces

Club sur la Riviera recherche entraîneur

Le FC Villeneuve-Sports qui évolue en 3e ligue recherche un entraîneur pour la saison prochaine. Le nouvel entraîneur prendra ses fonctions dès cet été pour la

Foot Professionnel

Le derby vaudois sourit aux Lausannois

Le Lausanne-Sport s’est imposé sur le score de 3-1 dans son antre à la Tuilière. Le portier du club « blanc et bleu », Letica s’est même