Devoir accompli

Face à un leader de Super League sans idées, Yverdon Sport a tenu le choc. Dans un Stade Municipal à guichets fermés, les Yverdonnois ont réussir à maintenir leur cage inviolée pour la 3ème fois de l’exercice.

Un point qui veut dire beaucoup

Non, cette opposition entre les hommes d’Alessandro Mangiaratti et le BSC Young Boys n’a jamais atteint des sommets. Si les 4’200 spectateurs présents au Stade Municipal en ce lundi de Pâques s’attendaient certainement à voir sensiblement plus de prouesses offensives de la part des 22 acteurs, c’était sans compter sur la solidité défensive retrouvée de la part des Nord-vaudois. Cette résistance, incarnée par un Mohamed Tijani tout bonnement magistral, a permis à l’arrière-garde des néo-promus de regoûter aux joies d’un blanchissage pour la 3ème fois de la saison (si l’on excepte la Coupe de Suisse). 

Une saveur d’autant plus délectable, lorsqu’on se rappelle que la dernière opposition face au champion en titre s’était soldée par un cinglant 5-1 au Wankdorf. 

Plusieurs êtres vous manquent…

Oui, les absences ont pesé et pèsent toujours sur les Yverdonnois. Alessandro Mangiaratti est forcé, depuis plusieurs rencontres, de remanier sans cesse sa défense pour pallier aux blessures d’Anthony Sauthier et de William Le Pogam notamment. Sans compter que le forfait de Varol Tasar, principal dépositaire de l’animation offensive avant sa blessure au genou, laisse un vide qu’il est encore difficile à combler. À s’entêter à chercher systématiquement le souvent isolé Kevin Carlos lors de chacune de leurs sorties de balles, les coéquipiers de Boris Cespedes en ont parfois oublié certains fondamentaux. Si bien que les occasions de but d’YS se sont comptées sur les doigts d’une seule main. La seule opportunité digne de ce nom des 45 minutes initiales pour YS fut à mettre au crédit de Christopher Lungoyi (36e). A la réception d’une longue touche de Dimitrije Kamenović, le demi de couloir ne pouvait que prolonger du haut du crâne, directement dans les gants de David Von Ballmoos. Trop timide pour espérer prendre les devants. 

Boris Cespedes (à droite) au duel avec Cédric Itten.

Second souffle

On l’aura compris, le plan de jeu des locaux n’a pas été à un seul instant de faire le forcing en seconde période pour tenter d’aller chiper les trois points au leader. Et pourtant, les changements opérés en fin de rencontre ont donné un nouvel élan à une formation qui avait paru progressivement s’essouffler au fil des minutes. Ricardo Alves, puis Mauro Rodrigues, entrés respectivement aux 70 et 79e minutes ont réalisé quelques jolies combinaisons et permis au public du Municipal de frémir un tant soit peu. 

Malgré le score nul et vierge, cette fin de match, si elle a été un peu décousue, a laissé entrevoir de belles choses en vue de l’important déplacement de jeudi à la Swissporarena. 

Il reste 4 matchs à Yverdon Sport avant d’entamer le tour de relégation. Et le maintien sans passer par les barrages, s’il n’est évidemment pas encore acquis, passera indubitablement par des performances comme celle-ci. 

Mauro Rodrigues (avec le ballon) a réalisé une entrée de jeu remarquée.

Les hommes du match 

Mohamed Tijani a réalisé une performance de grande classe. En véritable patron de cette défense à 3, le Béninois a régné dans tous les compartiments. Si Cédric Itten et Meschack Elia ont été aussi discrets, c’est en grande partie en raison de l’omniprésence de Tijani sur chacun des ballons qu’ils ont touchés. Un vrai roc. 

Mohamed Tijani a été infranchissable lors de ce match face aux Bernois.

Il n’a pas joué à son poste, mais Marley Aké mérite d’être mentionné. S’il a mis du temps à rentrer dans son match, le jeune numéro 9 a parcouru un nombre incalculable de kilomètres sur son couloir droit. Il a même réalisé quelques précieuses interventions défensives. Prometteur.

01.04.24 Yverdon Sport FC – BSC Young Boys 0-0 (0-0)

Yverdon: Bernardoni; Tijani, Del Fabro, Marques; Kamenović, Liziero (86e Lusuena), Cespedes (C), Aké; Lungoyi (70e Alves), Carlos (86e Mahious), Olesen (79e Rodrigues).

Entraîneur: Alessandro Mangiarratti

Young Boys: Von Ballmoos; Persson, Husić, Lustenberger (C), Blum; Monteiro, Niasse (83e Lakomy), Lauper, Males (63e Ganvoula); Itten (63e Itten), Elia (82e Mvuka). 

Entraîneur: Joël Magnin

Notes: Stade Municipal, 4200 spectateurs. Arbitrage de Johannes Von Mandach qui avertit Mangiarratti (contestation), Tijani (35e, contestation), Aké (50e, jeu dur), Monteiro (61e, jeu dur) et Persson (78e, jeu dur). 

Rédacteur: Lucas Panchaud

Photographe : Suat Jashari

Articles récents

Tour d'horizon

Les fables du ballon rond

Entre duels au sommet et derbys régionaux, le 2ème tour est désormais bien lancé sur les pelouses vaudoises. Si le printemps est encore jeune, certaines

2ème Ligue

Forward s’impose au finish face à Gland

Grâce à sa profondeur de banc et à un mental hors du commun, le Forward Morges s’est imposé dans les derniers instants mardi soir et profite de

Baromètre des talus

Baromètre des Talus

Retour sur les tops et les flops du week-end. Quelles équipes ont réalisé une performance de choix ? Quels collectifs sont rentrés dans le rang ? Quelles