Finales 3e ligue – Groupe 2 Aubonne – Bosna Yverdon – Donneloye – Ecublens

Finales 3e ligue – Groupe 2 Aubonne – Bosna Yverdon – Donneloye – Ecublens

Dans ce groupe composé d’Aubonne, Bosna Yverdon, Donneloye et Ecublens, ce sont les joueurs de La Côte qui paraissent favoris. Mais cette étiquette ne repose que sur les points comptabilisés et les buts inscrits.

Aubonne

1er du groupe 1 – 22 matchs, 56 points

Les Aubonnois sont montés en 2e ligue en 2014 sous la direction de Giovanni Vavassori et sont descendus en 3e ligue la saison passée.

Cela peut paraître étonnant, mais 4-5 des héros de 2014 portent toujours les couleurs du FC Chêne-Aubonne, tels le buteur Sonny Kok, le demi Diogo Da Silva Teixeira ou le latéral Kevin Matthey, auxquels s’ajoutent Jose Correia de Matos et Sadri Tauber.

Il y a 9 ans, Aubonne montait en 2e ligue en compagnie d’Epalinges, dont l’entraîneur était Hime Berisha. Ce même Hime Berisha est aujourd’hui l’entraîneur des Aubonnois!

Chêne-Aubonne a connu une qualification aisée pour les finales, grâce principalement à sa formidable série de 11 victoires en 11 matchs (33 points) au 1er tour. Un rythme qui n’a pas été maintenu au 2e tour (11 matchs, 23 points). De quoi faire douter ces «rouge et jaune» présentés par les «observateurs» comme un favori pour la promotion?

Telesphore Amougou – Sonny Kok

La meilleure paire d’attaquants de 3e ligue

L’effectif de Hime Berisha compte une dizaine de joueurs ayant accompli tout ou une partie des juniors dans le club. Ainsi, le demi Sadri Tauber (31 ans) termine sa 23e saison au club!

Aubonne se distingue notamment par son potentiel offensif (la 3e meilleure attaque de toute la 3e ligue) avec la plus productive paire d’attaquants de la catégorie.

On veut parler de Telesphore Amougou  et Sonny Kok (23 buts chacun, 3es buteurs de 3e ligue). Le Camerounais Amougou (27 ans) en est à sa 6e saison au club, alors Sonny Kok (33 ans) y dispute sa 4e saison, mais aucune à la suite!

Malgré un superbe 1er tour, l’entraîneur Hime Berisha a recruté cet hiver, avec les arrivées du gardien français Christopher Schiel (33 ans, Bursins), du défenseur Guillaume Page (20 ans, retour de Forward), du demi axial Saliminah Galokho (38 ans, Thierrens) et de deux autres milieux de terrain, Sofiane Nait Chabane (29 ans, Prangins) et Yassin Ossor (25 ans, Diaspora, Jura).

Aubonne se présente dans ces finales avec une équipe très expérimentée. La moyenne d’âge des 11 joueurs les plus alignés au 2e tour flirte avec les 31 ans.

Bosna Yverdon

1er du groupe 4 – 20 matchs, 42 points

Bosna Yverdon est le seul finaliste de 3e ligue à avoir déjà disputé les finales (de 3e ligue) la saison passée. Il s’agira donc de faire mieux avec toujours le même entraîneur, Haso Suljic, aux commandes.

Les Bosniens, à l’image d’Etoile-Broye, ont surtout performé au 1er tour cette saison avec, sur le terrain, 9 victoires en 10 matchs. Mais au classement, ils se sont fait retirer 3 points pour avoir aligné un joueur non qualifié correctement.

Au 2e tour, privé de son meneur de jeu Ayoub Rachane, blessé, et de son gardien sénégalais Mamadou Diedhiou, arrivé de Suchy l’été dernier mais parti en France cet hiver, Bosna Yverdon n’a réalisé «que» 18 points en 10 parties. Soit la moins bonne performance ce printemps parmi les 8 finalistes.

Ce poste de gardien a été confié à Dusan Miladinovic (22 ans), au club depuis 2019. Il était déjà le gardien de Bosna Yverdon au 1er tour de la saison passée, avant de faire un break.

Si l’on compare l’équipe des finales 2023 avec celle des finales 2022, on remarque qu’un quinzaine de joueurs sont encore là, dont probablement 7-8 titulaires.

La défense centrale, par rapport aux finales 2022, peut compter sur les apports de Simon Yassin Pouly (24 ans), blessé il y a un an, au club pour la 5e saison, et le retour de Champagne d’Amel Sulejmanovic (21 ans), formé au club puis à Yverdon. Auxquels s’ajoute un autre solide central, Stefan Kovacevic (22 ans), de retour de Grandson.

Edin Becirovic jouera-t-il?

Au milieu, deux hommes sont incontournables, immuables titulaires. Il s’agit de Muhamed Husic (25 ans, demi défensif), déjà présent lors des finales 2022, et du plus offensif Philtzgerald Mbaka, français de 30 ans arrivé au 2e tour de Venoge, avec qui il avait été promu en 2e ligue il y a 12 mois.

Le potentiel offensif de Bosna paraît fort intéressant, mais avec quelques incertitudes. A 43 ans, Edin Becirovic, sait toujours trouver le chemin des filets. Il l’a prouvé. Il pourrait être un joker de luxe.

Le meilleur buteur des Bosniens est Sadik Hasanovic (29 ans). Il affiche 14 goals (10e buteur de 3e ligue) et peut jouer en attaque ou comme demi offensif. Dans son sillage, ailier ou avant-centre, Nidhad Velagic (26 ans, de retour d’Azzurri Yverdon) est à 13 buts. En super bonus, Bosna a engagé au 2e tour l’ailier Mehdi Benhaddouche (32 ans), qui était arrivé à Young Boys à ses 18 ans.

On signalera enfin qu’en cas d’égalité de points Bosna Yverdon possède l’avantage d’avoir le meilleur classement fair-play des 8 finalistes.

Donneloye

2e du groupe 3 – 20 matchs, 39 points

En championnat, Donneloye a été toute la saison au coude à coude avec Iliria Payerne dans la lutte pour la 2e place, puisque la première ne pouvait pas échapper à Etoile-Broye. L’écart entre les Oies (nom des habitants de Donneloye) et les Payernois n’a jamais dépassé les 3 points.

Fin mai, la confrontation directe se soldait par un 0:0. Donneloye terminait l’exercice à 39 points, alors qu’Iliria, 37 points, devait l’emporter à Epalinges pour valider son ticket pour les finales. Or, c’est Epalinges qui a gagné. Ainsi, 6 ans après sa relégation de 2e ligue, Donneloye obtient une chance d’y retourner.

Les Oies restaient sur un 5e rang la saison passée et, avec un mercato bien ciblé, semblait en mesure de voir plus haut, mais pas forcément lorgner les finales, car Etoile-Broye, Cheseaux et Epalinges avaient a priori de sérieux arguments.

Le bon coup, Donneloye l’a réalisé en faisant signer comme entraîneur-joueur Yannick Bovay (33 ans). Celui qui fut juniors du club a connu un joli parcours riche de 89 matchs de Promotion League et 77 matchs de 1re ligue. On se souvient de lui comme un demi de Bavois et La Sarraz.

Les buts de Joé Casella

De ligue supérieure, en l’occurrence de 2e ligue inter (Yverdon II), est aussi arrivé Esteban Rossé (29 ans), pressenti comme défenseur, mais finalement demi offensif. Se sont ajoutés le gardien Théo Bovay (Yvonand) et l’attaquant Loïc Vanetta (Champvent).

Donneloye dispose d’un gros noyau de joueurs présents depuis quelques saisons. C’est ainsi le cas de plus ou moins tous les défenseurs. Yannick Bovay évolue en défense centrale, le plus souvent accompagné de Flavio Da Silva, un routinier de 34 ans. Sur les postes de latéraux, on a beaucoup «tourné» avec quatre prétendants dont Flavien Allard (23 ans) et Louis Blanc (25 ans) qui ont toujours porté les couleurs jaune et noire.

Au milieu, Emile Battistella (24 ans) est là depuis 6 saisons, alors que Jules Vulliamoz (23 ans) évolue pour Donneloye depuis son enfance. En attaque, et depuis deux saisons, on compte sur les nombreux buts de Joé Casella (25 ans): 23 la saison passée, 20 cette saison. Et puis il y a encore l’ancien chasseur de buts Jérôme Thomas (36 ans), dont c’est la 13e saison au FCD. il y a 4-5 ans il flirtait avec la barre des 20 buts en 3e ligue.

Ecublens

2e du groupe 1 – 22 matchs, 46 points

Comme Aubonne, leader du groupe 1 de 3e ligue, Ecublens a été relégué de 2e ligue la saison passée après avoir été promu en 2018 au terme de superbes finales (3 matchs, 9 points). De ces belles finales, il ne reste que trois rescapés, le défenseur Sébastien Meoli, le demi Damiano Di Biase et l’attaquant Stéphane Owona.

Après sa relégation de 2022, le FC Ecublens avait la très délicate mission de se reconstituer un effectif, puisqu’il ne restait qu’une demi-douzaine de gars. Ce défi a été relevé par Mike Scire, jeune entraîneur de 34 ans au carnet d’adresses plutôt étoffé. Mike Scire a entraîné durant 4 saisons et demie le FC Turc, en finissant (presque) toujours dans le haut du classement.

La «mayonnaise a pris» rapidement, mais ce n’est pas si surprenant avec un entraîneur qui connaît très bien la 3e ligue et qui s’appuie sur de nombreux joueurs ayant déjà joué ensemble, notamment au FC Turc.

Ecublens a définitivement validé sa participation pour les finales après les 17e et 18e journées, marquées par des victoires contre le leader Aubonne (1:0) et l’adversaire direct Echandens (5:1).

Sébastien Meoli joker de 42 ans

L’équipe de l’ouest lausannois affiche une moyenne d’âge plutôt basse (27 ans pour les présumés titulaires). On y a inclus le défenseur central Sébastien Meoli (42 ans, 70 matchs de Super League et 162 de Challenge League), qui renforce ponctuellement le «onze» de Mike Scire (5 matchs sur 11 au 2e tour). L’autre pilier de la défense est Mikael Soos (30 ans).

A Ecublens, on mise surtout sur la valeur du collectif. Ainsi, ses meilleurs buteurs – le demi offensif Dylan Barreira Malta (28 ans) et l’ailier Guillaume Trivino (27 ans) – n’affichent «que» 10 et 8 réussites. Les «observateurs» auront un oeil sur le prometteur demi axial Joe Sebastiano (20 ans), formé à Malley et à Team-Ouest.

Une interrogation porte sur le poste de gardien, puisque Tony Cavaliere (25 ans), arrivé au 2e tour depuis Cheseaux, et Benjamin Giczi (25 ans) se sont partagés le job ce printemps. Toutefois, Tony Cavaliere a été titularisé lors des matchs contre Aubonne et Echandens. Est-ce un indice?

Par Philippe Charmey

Articles récents

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur entraîneur

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur-e gardien-ne

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se