Finales de 4e ligue – Groupe 2 Bex – Prangins – Vignoble – Yvorne

 

 

Finales de 4e ligue – Groupe 2 Bex – Prangins – Vignoble – Yvorne

Logiquement, les matchs de ce groupe s’annoncent très indécis. En championnat, Vignoble IIB a survolé et Bex en a presque fait tout autant. Prangins IIB a été impérial au 2e tour. Et Yvorne, sans véritable buteur, s’est montré proche de… Bex.

 

Bex

1er du groupe 7 – 18 matchs, 46 points

Il devrait y avoir du spectacle dans ce groupe 2 des finales avec la présence de 2 des 3 meilleures offensives de la catégorie. Si Vignoble IIB (118 buts) vaut 5,9 buts par match, Bex n’est pas très loin avec ses 95 buts et une moyenne de 5,3 buts par match. On rappelle que les maîtres absolus sont Saint-Prex IIA (6,3 buts par match).

On se souvient d’un FC Bex en 2e ligue inter de 2008 à 2012, puis en 2017/18. Puis c’est la «chute aux enfers»: relégation en 3e ligue en 2019 et relégation en 4e ligue en 2021.

Une 4e ligue où ils terminent au 5e rang en 2021/22. Sur le 2e tour de la saison passée et pour la présente saison, le club rapatrie plusieurs de ses anciens joueurs pour former une équipe compétitive. Et le cocktail a été tonique, puisque Bex, après un départ timide (4 matchs, 6 points), n’a plus perdu depuis la 5e des 18 journées de championnat : 14 matchs, 13 victoires, 1 nul.

100% de juniors du club, ou presque

Alors que Bex II vient de monter en 4e ligue avec une très jolie équipe, la «Une» est un exemple pour le football vaudois, puisque l’équipe des entraîneurs Faruk Delija et Samuel Dormond est composée de quasiment 100% de joueurs ayant fait leurs juniors au FC Bex! Nous n’aurons pas donc pas besoin de vous préciser «formé au club» en parlant de tel ou tel joueur, puisqu’ils le sont tous.

On ne va pas non plus insister sur le profil majoritairement aux origines kosovares de l’effectif, avec beaucoup de double-nationaux, puisque si on veut parler d’identité, on est ici devant une identité «Bex».

L’équipe est un mix de tous les âges. Avec l’expérience du tandem Sejdi Delija – Yvan Marcos Lomba (tous deux 32 ans) en défense centrale. 30 ans aussi pour le demi récupérateur et tireur de pénaltys Ardian Tafaj.

Dans ses atouts majeurs, Bex compte sur le 2e meilleur buteur de 4e ligue, Altin Jusufi (29 ans). Il a marqué 38 buts, dont 24 au 2e tour. Il est donc en forme pour les finales. Le 2e meilleur buteur est Liridon Rama (31 ans), avec 13 réalisations.

Prangins IIB

2e du groupe 2 – 20 matchs, 41 points

Avec Bursins-Rolle-Perroy II et Yvorne, Prangins IIB est l’un des finalistes à avoir réalisé le moins de points (41 en 20 matchs). Sauf qu’il faut clairement distinguer les performances en automne (10 matchs, 14 points) et celles au printemps (10 matchs, 27 points… dont une victoire contre le présumé invincible Saint-Prex IIA).

Donc, oui, sur la base du printemps des Pranginois, cette équipe n’est pas à considérer comme un modeste outsider dans ce groupe 2 des finales qu’on envisage volontiers comme très compétitif.

Ce qui est étonnant, c’est que cette même équipe (bon, ok, il y a eu quelques changements décisifs) n’était que 10e en 4e ligue en 2021/22. Quelle métamorphose! Avec toujours le même entraîneur: Tomma Luengo.

Le coach a conservé une ossature d’une douzaine de joueurs de la saison précédente dont ses défenseurs centraux Valentin Corthésy (27 ans, 11e saison à Prangins), Nicolas Käslin (27 ans) et Thibaud Maillard (25 ans). On les cite dans l’ordre alphabétique. Et aussi le latéral Fabio Pozza (23 ans, junior du club). En principe, mais on n’a pas compté (!), Anthony Docampo (25 ans, également junior du club), souvent aligné en 2e ligue, a encore le droit de jouer avec la 4e ligue.

Basil Viret, renfort de 2e ligue inter

Si la moyenne d’âge de l’équipe se situe autour des 26 ans. Prangins Sport dispose tout de même de son «papy» au milieu, avec le récupérateur Bruno Richard (37 ans, 7e saison au club). En 10, ancien de Genolier-Begnins, on retrouve Joan Perez (26 ans).

C’est justement de Genolier qu’est arrivé le salut offensif, avec les signatures en début de saison de Basil Viret (25 ans), qui évoluait tout de même en 2e ligue inter en 2021/22. Si à Genolier, il était plutôt utilisé comme latéral, c’est comme ailier qu’il se met en évidence à Prangins: 19 buts, dont 16 au 2e tour.

L’autre top-buteur est aussi venu de Genolier-Begnins et a aussi tâté de la 2e ligue inter. Il s’agit de l’avant-centre Bryan Binetti (27 ans), auteur de 17 buts. Autres arrivées, mais au 2e tour, celles du latéral Pedro Carvalho de Montigny (25 ans, passeport canadien), aussi de Genolier, et du demi Facundo Nogueiras Otero (Italia Nyon).

Vignoble IIB

1er du groupe 6 – 20 matchs, 56 points

Déjà finaliste, mais malheureux, la saison passée, la jeune équipe de Vignoble IIB – 24 ans de moyenne d’âge, formée sur une grande base d’anciens juniors de Lutry – remet ça… avec une équipe (bien) renforcée par rapport à sa version d’il y a 12 mois.

Les chiffres obtenus en championnat parlent presque d’eux-mêmes: 20 matchs, 56 points (le meilleur score avec Azzurri Yverdon); 18 victoires, 2 nuls, aucune défaite; 118 buts marqués (la 2e offensive des 16 finalistes).

Des bémols? On peut essayer d’en mettre: une défensive qui encaisse 1,5 but par match, mais ses trois adversaires en finales sont plus perméables ou encore un nombre de buts marqués qui s’est essoufflé au 2nd tour (71 à l’automne, 47 au printemps).

Vignoble IIB a parfois dû s’accrocher pour rester invaincu: égalisation à la 88e contre Thierrens IIA et à la 92e contre Racing (ce qui a d’ailleurs éjecté Racing des finales).

Le septuplé de Kevin Schläfli

Une quinzaine de joueurs luttent pour les 11 postes de titulaires avec quelques certitudes pour certains anciens. En défense centrale, on devrait retrouver l’entraîneur-joueur Jules Marche (25 ans) et le latéral gauche Maxime Courbat (24 ans). Au milieu c’est pareil avec David Parra (25 ans) et Amedeo Oddo (22 ans). Kylian Ménigoz (25 ans) est lui aussi très souvent titulaire dans l’entrejeu.

Pour le poste de gardien, Victor Ceppi (24 ans) et Luke Martin (25 ans) se sont partagé la cage en championnat. Devant eux, la défense est bien renforcée avec les venues (de la Une de Vignoble, 3e ligue) de Basile Hausammann (22 ans, central) et du latéral Luc Mantel (25 ans, Lutry, 2e ligue). Un Luc Mantel parfois aligné en ailier, ce qui explique en partie ses 13 buts.

Au milieu, Vignoble IIB a accueilli Dany Parra (22 ans, Assens, 3e ligue) et, devant, le buteur dont elle avait besoin, Kevin Schläfli (23 ans, Lutry, 2e ligue). Ce dernier a inscrit 19 buts, dont 7 dans le même match! Au classement des buteurs, on signale encore Cameron McClure (15 réussites) et Fabien Spina (9).

Yvorne

2e du groupe 7 – 18 matchs, 37 points

Qualifié pour les finales avec l’un des plus petits nombres de points des 16 finalistes (certes comme son premier adversaire, Prangins IIB) et une offensive moyennement percutante, Yvorne attaquera ses finales en position d’outsider.

Est-ce logique? Peut-être pas, car en championnat, il s’en est très bien sorti contre Bex – qu’il retrouve d’ailleurs en finales (!), avec une victoire 2:1 à l’aller et une défaite 2:1 au retour. Y a-t-il vraiment des favoris et des outsiders dans des finales?

Les finales, Yvorne les a disputées et perdues en 2019 (3 matchs, 1 point). Aujourd’hui, dans l’équipe il reste une demi-douzaine de joueurs à avoir vécu ce moment il y a 4 ans, ainsi que l’entraîneur José Manuel Araujo Vieira (42 ans, ex meneur de jeu de l’équipe première).

Les rescapés des finales 2019

5 ou 6 probables titulaires de ces prochains jours ont donc vécu les finales 2019: le gardien Diogo Teixeira Alves (26 ans), les défenseurs centraux José Costa Ferreira (42 ans!) et Claudio Serratore (31 ans), le latéral Michael Coimbra Vaz (27 ans) et le demi Pedro Teixeira Carvalho (29 ans). C’est aussi le cas de deux attaquants, souvent «jokers» cette saison, Jose Freitas Dias (22 ans) et Ismael Cunha Ribeiro (36 ans).

Pour essayer de s’assurer les finales, menacé qu’il était par Atlantic Vevey, Yvorne a étoffé son contingent avec 3 arrivées cet hiver. Le demi Leandro Silveira Cabral (19 ans) et l’attaquant Pedro Nunes Lopes (20 ans) sont arrivés d’Ollon (4e ligue, même groupe). Auxquels s’est ajouté un autre attaquant, Rafael Figueira Fena (22 ans), transféré de Vouvry (VS).

Alors que ces trois adversaires possèdent des buteurs à 19 (Prangins IIB et Vignoble IIB) et 38 buts (Bex) inscrits cette saison, Yvorne doit miser sur la force du collectif avant tout, puisque son meilleur finisseur, Skodran Arslani (30 ans) n’affiche que 9 goals, puis 7 pour Jose Freitas Dias.

Rédacteur : Philippe Charmey

Articles récents

2ème Ligue

Malgré la défaite, Le Mont y croit encore

Engagé dans une folle course avec le FC Assens pour l’accession aux finales de promotion, Le Mont a subi la loi du leader et désormais

4ème Ligue

Atlantic Vevey au bord du précipice

En déplacement à la Tuilière, les Veveysans ont vécu un véritable cauchemar en s’inclinant lourdement sur le score de 8 à 2. Ils restent sous

Coupe vaudoise

Historique!

La météo capricieuse n’a pas dérangé Azzurri Yverdon plus que cela mardi soir. Les Yverdonnois ont stoppé net la belle remontée entamée par Prilly-Sports depuis plusieurs rencontres.

Coupe vaudoise

La vie en Vert et Violet

L’US Terre Sainte féminin tient son fantastique doublé coupe-championnat! À la faveur de leur victoire écrasante en finale face au FC Thierrens, les Copétanes ont