Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/themes/fcunited/theme-specific/theme-tags.php on line 867

Surprise mercredi après-midi, avec l’annonce du transfert immédiat de Freddy Mveng à Xamax! Départ de la Pontaise, donc, pour le milieu défensif camerounais de 22 ans. “Je ne peux pas dire que j’aie été déçu par le Lausanne-Sport. Les gens ont été corrects avec moi, surtout le président. Alain Joseph est un homme honnête, qui a respecté ma décision sans problème. Je l’en remercie.” Freddy Mveng n’est pas du tout rancunier envers le LS, qu’il vient de quitter. Même si son temps de jeu à la Pontaise n’était de loin pas celui espéré lorsqu’il est arrivé du FC Sion, le milieu défensif n’a pas du tout envie de polémiquer. “Aujourd’hui, je suis simplement heureux de retrouver Xamax, le club qui m’a permis de me révéler en Super League”, continue-t-il.

Une belle saison en Super League en 2010/2011

C’était en 2009 et les Neuchâtelois avaient été séduits par le profil et les qualités du jeune homme, qui défendait, déjà, les couleurs du LS. Formé à la Pontaise, il avait rejoint la Maladière, où il a disputé 31 matches de Super League en deux ans. La saison 2010/2011 reste comme l’une des plus abouties de sa jeune carrière. A 19 ans, il impressionnait joueurs et spectateurs, au point d’attirer l’attention d’YB. Au Stade de Suisse, l’histoire sera un peu moins belle, mais le Camerounais a rebondi à Wohlen, réussissant une superbe année 2012/2013. Sion lui redonnera sa chance en Super League, avant que le LS ne le “rapatrie” à l’hiver 2014. En une année avec Marco Simone, il n’aura pas réussi à convaincre l’Italien de lui accorder sa confiance, mais n’en conserve donc aucune rancune personnelle.

“Monter très vite, c’est indispensable”

Contacté mercredi après-midi, alors qu’il se trouvait dans le hall de l’aéroport pour partir à Barcelone en camp avec sa nouvelle équipe (jusqu’au 23), le Lausannois d’adoption est donc plus que satisfait de retrouver Neuchâtel, même deux échelons en dessous d’où il a connu le club: “Il y a un bon projet qui se met en place, c’est du sérieux. Cela m’a aidé à prendre ma décision.” On se doute bien qu’aller en troisième division ne l’enchante pas plus que cela, mais il ne souhaite pas s’y attarder: “Monter très vite, c’est indispensable, pour le club et pour moi. Nous devons progresser ensemble et cela passe par une promotion”.

Premier élément de réponse dès la reprise du championnat de Promotion League, le 7 mars sur le terrain de Breitenrain. Pour l’heure, Xamax FCS est leader, avec quatre points d’avance sur Rapperswil.

Leave a comment

*

code