Historique!

Genolier-Begnins l’a fait ! En finale pour la deuxième année consécutive, l’équipe du district de Nyon conserve son titre. Après une finale de haut niveau opposant deux belles équipes, les hommes de Xavier Hochstrasser écrivent l’histoire.

Début de match fermé

Les entraineurs le savent, l’importance du début de match est primordiale dans cette finale et c’est bien Aigle qui commença le match de la meilleure des manières. Mais les premiers à se montrer dangereux sont les canaris. A la 8ème minute de jeu, Corentin Imhof, servi sur une offrande de Noé Gianina voit sa frappe arrêté par le dernier rempart chablaisien, Marco Djoco. Deux minutes plus tard, ce même Imhof trouve le chemin des filets d’une frappe croisée. Cette ouverture du score a été vécue comme un véritable coup de massue pour les « jaune et noir ». Ces derniers, un peu sonnés, ont fini par retrouver leur football au fil de la mi-temps. Durant ce premier acte, deux joueurs se sont livré un duel sans merci. Noé Gianina et Kasongo Tshibasu ne se sont pas lâchés d’une semelle.

Genolier-Begnins devient la première équipe a remporter deux fois de suite la BCV Cup.

L’extra-sportif intervient…

3 minutes, c’est le temps qu’il a fallu à Noé Gianina pour doubler la mise à la suite d’une déviation de Nathan Gervaix. Contraint de se dévoiler un peu plus, Aigle offrait des espaces à un Genolier qui avait resserré les lignes. Cependant, les aiglons semblaient dans l’incapacité de mettre du rythme et hausser le ton. A la 75e minute, ce diable de Noé Gianina parvient à offrir deux longueurs d’avance aux pensionnaires du Pesant d’Or. C’est à ce moment-là que tout a dégénéré…Quelques supporters du côté chablaisien ont gâché cet après-midi de fête en lancant des fumigènes sur la pelouse, interrompant ainsi la rencontre. La tension a commencé à monter sur et en dehors du terrain, mais le plus grave reste à venir. Les projectiles ont ensuite été lancés sur les autres spectateurs et le différent personnel de sécurité. C’était la fête du football vaudois, certes c’est une finale et tout le monde veut la gagner mais les comportements observés au stade sont allés trop loin. Ces images ne font vraiment pas plaisir à voir…Les limites ont été franchies et largement dépassées. Tout le monde souhaitait parler du match mais ce que le public retiendra de cette finale sont ces débordements et ces engins lancés dans un public qui ne demandait alors qu’à vibrer.

L’ambiance, d’abord festive a ensuite quelque peu dégénéré dimanche a Colovray.

Le FC Genolier-Begnins devient donc le premier club à conserver son titre. « On fait du foot pour ces moments-là, donc c’est incroyable. Quand je vois des gars à la 85ème avec des larmes aux yeux c’est magnifique » nous expliquait Sam Duseillier à l’heure des réactions. Pour Jonathan Cotasson, l’homme aux trois coupes vaudoises en trois ans, il admet que la finale était un peu plus compliquée que l’année dernière, mais qu’ils ont réussi à passer l’épaule avec la force du collectif et qu’ils vont faire la fête toute la nuit. Cette bande de pote dégage quelque chose de spécial et la communion avec les supporters en fin de match montre la famille qu’est le FC Genolier-Begnins.

Noé Gianina a à nouveau marqué cette finale de son empreinte en inscrivant un doublé.


Les hommes du match :
Pour le FC Aigle ont peu noter l’excellente prestation de Claudemiro Varela. Très à l’aise techniquement, il a proposé de nombreuses options sur son côté. Il a été à l’origine des quelques occasions de son équipe.
Du côté des canaris on ne peut pas oublier de citer Noé Gianina. Avec son doublé, il a grandement contribué à la victoire des siens. Cependant une mention spéciale est à attribuer à la paire défensive, Emmanuel Ribeiro et Sam Dusseillier. La jeunesse et la taille de Sam, complétés par l’expérience, le calme de « Manu », cette charnière est d’une solidité impressionnante.


19.05.24 : FC Genolier-Begnins – FC Aigle 3-0 (1-0)
Buts : 10e 1-0 Imhof, 48e et 75e Gianina
Genolier-Begnins : Monnier L., Mancuso, Duseillier, Ribeiro (C), Martin, Monnier Y., Aguiar, Gervaix, Imhof, Provenzale, Gianina
Sont entrés en jeu : Monnier F., Cotasson, Domingues, Baptisse, Mettler
Entraineurs : Xavier Hochstrasser & Korab Rexhaj
Aigle : Djoco, Boutafenouchet (C), Tshibasu, Sarda, De Pina, Esteves, Soumaila, Panxhaj, Sarda, Varela, Batusha S.
Sont entrés en jeu : Pedro, Zonza, Batusha E.,
Entraineurs : Carmine Feole, Andre Manuel Silva, Mouloud Mekaoui & Salim Muratovic

Notes : Centre Sportif Colovray, Terrain principal, Nyon, 1’500 spectateurs

Photographe : Christian Antonio

Rédacteur: Thibaut Pasche

Articles récents

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur entraîneur

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se

Footvaud Awards

Short lists Footvaud Awards : Meilleur-e gardien-ne

Découvrez ci-dessous les 5 nominé(e)s choisit par catégorie de l’édition 2023-2024. 7 catégories sont à l’honneur pour cette première soirée. Les votes des lecteurs se