“On n’avait jamais gagné ici!” Bruno Gomes, l’entraîneur d’Orbe II, craignait ce déplacement du mercredi soir à Vaulion. Non pas que le terrain du Criblet soit inamical, bien au contraire, mais l’équipe locale a une farouche tendance à ne rien lâcher à domicile. Le terrain du Criblet, un lieu à part? Quand même, oui. Ce très joli terrain est plein de charme. Situé à la lisière de la forêt, il est bordé par le Nozon où les ballons vont volontiers se perdre et sont ramenés par un… filet de pêche. Le bas du tremplin de saut à ski arrive, lui, à quelques mètres du poteau de corner et de la très belle et confortable buvette. Oui, il y a une ambiance spéciale et chaleureuse à Vaulion, même si l’équipe locale est en grand danger de relégation en 5e ligue.

Le Grandson II-Champvent II de dimanche sera décisif

Le match de mercredi revêtait ainsi une importance certaine, dans le groupe 4 de 4e ligue. Si Champvent II est premier et depuis longtemps certain de participer aux finales, la deuxième place est très disputée. Suchy est depuis ce mercredi officiellement hors course, et le deuxième ticket appartiendra à Grandson II ou à Orbe II. Les Urbigènes comptent trois points d’avance et un match à jouer (à domicile face à Venoge II), tandis qu’il en reste deux aux Grandsonnois (à Champvent et face à La Vallée de Joux II). Orbe étant largement moins bon au fair-play, le calcul est vite fait: Grandson doit perdre des points. Bruno Gomes, entraîneur d’Orbe II, le sait bien: “Même si La Vallée II a besoin de points, je pense que Grandson devrait gagner ce match. Alors, on compte sur Champvent pour jouer le jeu dimanche!” La II de Champvent a le challenge de rester invaincu dans ce championnat et ne devrait pas solder la partie, mais ne se battra pas non plus jusqu’à la mort, ce qui est compréhensible. Alors, quel résultat dimanche matin? Bruno Gomes ne le sait pas, mais a déjà prévu une visite au terrain du Pécos. “Oui, c’est vrai, je serai là-bas pour encourager Champvent”, rigole-t-il.

Orbe, deux équipes en 3e ligue l’an prochain? Le scénario est possible

Orbe II ne veut en effet pas monter à tout prix, mais n’aurait rien contre. Cette équipe fait la navette entre 3e et 4e ligue depuis des années, sans jamais vraiment se fixer dans une de ces deux divisions. Cette formation a d’ailleurs raté la promotion il y a deux saisons à cause du classement fair-play. A égalité de points avec Rances, les Urbigènes avaient dû s’avouer vaincus et ont un peu marqué le pas l’an dernier, finissant seulement cinquièmes. Cette saison, ils sont tout près d’y arriver, mais devront s’en remettre, on l’a dit, à Champvent. Sinon? Une année de plus en 4e ligue. Et comme la I n’est pas sauvée en 2e ligue, divers scénarios sont possibles, dont celui d’avoir deux équipes en 3e ligue. On n’en est pas encore là, c’est vrai, mais le risque est réel.

Vallée de Joux II ou Vaulion en 5e ligue? Un des deux coulera

Du côté de Vaulion, le risque de chute en 5e ligue est lui aussi une réalité. Les hommes de Sacha Teutschmann sont à égalité de points avec La Vallée de Joux, mais comptent un match en plus. Il ne leur reste qu’un match, face à Corcelles-Payerne. La Vallée II en a encore deux: face à Corcelles-Payerne, justement, et face à Grandson. Si aucune équipe ne marque de point, alors Vaulion sera sauvé grâce au fair-play, sauf hécatombe de cartons dans le dernier match. Alors, Vaulion ou Vallée de Joux II relégué? Réponse au début du mois de juin, mais les équipes de ce groupe perdront de toute façon un déplacement sympathique.

Ludovic Zimmermann sur la lancée du match au Sentier: 1-0!

Le match de mercredi s’est déroulé dans un excellent état d’esprit, grâce également à l’arbitrage parfait de M. Justin Caillet, jeune et prometteur arbitre. Les premières occasions ont été pour Orbe, au potentiel nettement supérieur, mais Carlos Ribeiro n’a pa su concrétiser deux situations chaudes (poteau à la 2e, frappe à côté à la 7e). Vaulion, qui venait de gagner dimanche le match le plus important de la saison (victoire 0-1 au Sentier face à La Vallée de Joux II) est alors monté d’un cran et s’est procuré trois occasions magnifiques, toutes par Ludovic Zimmermann. Celui qui a inscrit le seul but de la victoire au Sentier a d’abord perdu son duel face à Lionel Guignard (11e), avant que ce même Guignard ne sorte bien dans ses pieds (17e). La troisième a été la bonne, d’une reprise magnifique, du gauche, sous la latte de son ancien coéquipier (21e). Lionel Guignard était en effet le gardien de Vaulion il y a encore quelques mois, mais il n’a bien sûr fait aucun cadeau à son ex-équipe.

Orbe encaisse le 1-0, mais réagit vite et bien

Il ne pouvait d’ailleurs absolument rien sur ce 1-0, que Lev Yashine lui-même n’aurait pas arrêté. Alors, Vaulion en route vers l’exploit? Malheureusement pour eux, le rêve n’a duré que deux minutes, le temps pour Fabio Leitao d’égaliser, avec un brin de réussite. Rogerio Moreira offrait ensuite l’avantage à Orbe II, en reprenant une frappe de Fabio Leita qui s’écrasait sur le poteau. Ensuite? Un centre d’Ali Ameti repris par Carlos Ribeiro pour le 1-3 (41e), avant le 1-4 de ce même Ribeiro (44e), bien servi par Fabio Leitao. Entremps, Roman Chevalier avait réussi une percée plein axe avant de tirer à côté alors qu’il avait fait largement le plus dur (43e). Ces trois buts d’avance étaient bien payés pour Orbe, qui a eu les meilleures occasions, mais aurait très bien se retrouver mené si le tir de Bryan Rochat (23e) n’avait pas été dévié en corner par Lionel Guignard. Ce même “Brayou” a eu l’occasion du 2-2, mais Guignard s’interposait là aussi (36e).

Vaulion a marqué trois buts magnifiques

La deuxième période? Tuée d’entrée par Orbe en deux minutes (Avni Ameti sur corner et un autogoal malheureux), avant une belle réaction du FCV. Bryan Rochat s’offrait deux buts splendides. Le premier d’une percée plein axe, avec deux dribbles parfaits et une finition très propre et le deuxième d’un corner direct au deuxième poteau! Vaulion s’est incliné au final, 3-6, mais a gagné le prix des plus beaux buts. Sans exagérer, les six buts urbigènes ont été marqués avec un peu de réussite, au terme d’actions confuses ou chanceuses, tandis que les trois buts de Vaulion sont absolument splendides. A l’élégance, Vaulion peut donc estimer s’être imposé. Au tableau d’affichage, et c’est le seul qui compte, Orbe II avait trop d’avance.

Bruno Gomes et le fair-play: “On va dans la bonne direction, mais ce n’est pas facile”

Les hommes de Bruno Gomes ont simplement géré cette deuxième période, sachant le match gagné et on les a trouvés vraiment sereins. Cette équipe-là a du caractère et des joueurs qu’il faut savoir canaliser. La dernière place du groupe au fair-play n’est pas une surprise, mais de réels progrès ont été accomplis dans ce sens par l’entraîneur et son staff et il convient de le saluer. L’avis de Bruno Gomes? “On va dans la bonne direction, mais ce n’est pas facile! Moi aussi comme joueur, je n’étais pas parfait, mais j’essaie de faire passer le message que c’est important de bien se comporter. Sincèrement, je vois du mieux.”

Le FC Vaulion a besoin d’un second souffle

Les deux équipes se sont séparées dans la bonne humeur, mercredi. Seront-elles encore ensemble dans quelques semaines ou séparées par une ligue d’écart? On ne l’espère pas pour Vaulion, dont les joueurs ont les qualités pour jouer à ce niveau, dans un club qui cherche un second souffle et qui a de sérieux soucis d’effectif. Mercredi, c’est Kevin Rochat, un de ses meilleurs joueurs de champ, qui a pris place dans les buts. Sincèrement, on ne souhaite pas à ce club sympathique la relégation en 5e ligue, mais on ne la souhaite pas non plus au FC Vallée de Joux II. Le football et sa cruauté vont de nouveau oeuvrer et faire un club malheureux. Ainsi va le sport.

Les hommes du match

Du côté de Vaulion, gros match de Bryan Rochat. Deux buts magnifiques pour lui et une menace de tous les instants à la pointe de l’attaque vaulienie. Belle performance également de Maxime Paradela en défense. Intransigeant dans ses interceptions et toujours bien placé. A Orbe, on mettra Yannick Latina en évidence. Il a été appelé quelquefois par la I cette saison et on comprend pourquoi. En 4e ligue, il est clairement au dessus. Elégant balle au pied, il a beaucoup progressé cette saison, surtout dans le comportement. Il ne “sort” plus des matches et se montre beaucoup plus serein. Et il prouve qu’il est un excellent défenseur. Mention très bien également à Lionel Guignard. Pour son retour sur ses terres, il a permis à son équipe de ne pas être menée autour de la demi-heure de jeu. Quatre arrêts décisifs pour lui, qui plus est face à son ancienne équipe.

Les prochains rendez-vous

Vaulion finira son championnat le jeudi 5 juin, à 20h, à domicile face à Corcelles-Payerne (5e). Orbe II recevra Venoge II, le samedi 7 juin, à 19h au Puisoir.

Le plan-fixe

FC Vaulion – FC Orbe II 3-6 (1-4) Buts: 21e L. Zimmermann 1-0; 23e Fabio Leitao 1-1; 30e Rogerio Moreira 1-2; 41e et 44e Carlos Ribeiro 1-4; 46e Avni Ameti 1-5; 49e Moffrand, autogoal, 1-6; 73e et 82e B. Rochat 3-6. Arbitre: M. Caillet. Vaulion: K. Rochat; Rittener, Paradala, Moffrand, Guignard; B. Rochat, Fahrni, Roch, Languetin, Suter; Zimmermann. Sont entrés en jeu: Lassueur et S. Teutschmann. Entraîneur-joueur: Sacha Teutschmann. Orbe: Guignard; J. Chevalier, Latina, Abetel, R. Chevalier; Sylejmani, Rogerio Moreira, Ali Ameti; Avni Ameti, Fabio Leitao, Carlos Ribeiro. Sont entrés en jeu: Michael Cabo, Gentile, Hiseni, Ruben Ferreira et Mikael Gomes. Entraîneur: Bruno Gomes. Notes: Terrain du Criblet.