Dernière équipe de 2e ligue inter en lice en Coupe de Suisse, le FC Concordia s’est fait sortir par Thoune qui évolue en LNB (5-1). Combattives, les joueuses de Antonio Margrande avaient pourtant ouvert le score. En vain…

La belle aventure de la formation lausannoise en Coupe de Suisse a pris fin samedi en fin d’après-midi. En effet, Thoune, qui pointe actuellement au deuxième rang de LNB à une petite unité d’Yverdon (NDLR : qui a également échoué en 8es de finale), s’est logiquement imposé sur un score qui reflète la physionomie de la rencontre. Après avoir réalisé l’exploit de sortir le FC Schlieren, neuvième de LNB, 3-2, après avoir été mené 2-0, Concordia n’a cette fois pas fait le poids face à une solide formation bernoise. Mais, les joueuses peuvent sortir la tête haute de cet affrontement.

L’ouverture du score signée Christelle Golay après seulement trois minutes de jeu! (Crédit photo: FC Concordia Lausanne)

Le scénario de la rencontre qui s’est jouée sous un vent tourbillonnant aurait pu épouser une tout autre forme. En effet, après 3 minutes, Anse Peeters déboulait sur le côté gauche en effaçant proprement son vis-à-vis d’un dribble bien senti. Flottant, son centre arrivait dans les pieds de Christelle Golay. Cette dernière se jouait d’une Bernoise. Son tir, peu puissant, touchait le poteau droit et rentrait tranquillement dans le but. 1-0 pour Concordia et un vent d’espoir soufflait (c’est le cas de le dire) à la Tuilière.

Thoune passe devant en 120 secondes

Celle qui sera finalement la seule joueuse à avoir fait trembler les filets adverses conte l’action qui a mené le but : « Je trouve que c’était une belle action qui est partie de la gauche. J’ai eu une part de chance, car ça touche le poteau. Mais, c’était un geste maîtrisé », plaisante-t-elle. Pris de court, Thoune peinait à réagir. A la 6e, Kelly Zbinden, ultime rempart lausannois, captait son premier ballon au premier poteau. 12 minutes plus tard, elle devait intervenir sur un corner flottant. A la 20e, Gianna Gerber tentait sa chance, mais c’était trop centré.  En revanche, à la 23e, l’équipe de Hugo Kostezer pouvait égaliser sur un coup de coin. Alexandra Gummer était la plus prompte pour pousser le cuir au fond des filets.

Très forte techniquement, Gianna Gerber (numéro 10) a donné le tournis aux joueuses de Concordia (Crédit photo: FC Concordia Lausanne)

Libérées, les Bernoises prenaient l’avantage 120 secondes plus tard. Sur un centre venu de la droite, Stefanie Kipf, au deuxième poteau, était réactive et marquait le 2-1. Combattives et volontaires, les joueuses de Concordia résistaient tant qu’elles pouvaient, mais c’était difficile de construire vers l’avant. A la 37e, à la suite d’un saut de concentration, Alexandra Gummer récupérait le ballon et allumait la lucarne gauche d’une grosse frappe. « On a fait des petites fautes bêtes, qui sont évitables, comme sur le troisième but », constatait Christelle Golay.

Avec deux buts d’avance à la pause, la formation de Thoune pouvait gérer la seconde mi-temps avec autorité. Elle faisait bien tourner le ballon et se procurait plusieurs occasions, mais Kelly Zbinden où le manque de réalisme devant les cages faisait que le score restait à 3-1. Cependant, à la 66e minute, Stefanie Kipf profitait d’une mauvaise passe pour mettre le quatrième d’une magnifique frappe imparable. 180 secondes plus tard, Andrea Michel se déjouait de trois joueuses dans la surface de réparation et armait un tir dans le petit filet opposé. La messe était dite.

« L’équipe a tout donné jusqu’au bout »

Cela faisait seulement trois semaines que Concordia pouvait se préparer pour cette rencontre à la suite d’une dérogation pour pouvoir s’entraîner avec contact (dès lundi, retour à des entraînements sans contact) : « C’est vrai qu’on n’a pas eu une préparation idéale, constatait Anais Vanderhaegen, capitaine de la formation lausannoise. Physiquement, c’était peut-être difficile sur la fin, mais l’équipe a tout donné jusqu’au bout. Elle a eu du mal à construire et à aller de l’avant. On croyait à notre victoire avant la rencontre, après le but de Christelle, mais à 5-1 ça devenait difficile d’y croire », sourit-elle.

Même si la joie aura été de courte durée, les joueuses lausannoises peuvent être fières du parcours accompli en Coupe de Suisse (Crédit photo: FC Concordia Lausanne)

Malgré cette élimination, le FC Concordia peut être fier de son parcours en Coupe de Suisse. C’était la dernière équipe de 2e ligue inter présente en huitièmes de finale de la compétition. « On a eu de la chance de pouvoir vivre cette expérience pour le club et pour les filles, souligne la capitaine. Je tiens à remercier notre staff qui est très bien. C’est vraiment dommage de ne pas avoir pu partager aujourd’hui avec nos supporters. Lorsque l’on a gagné contre Schlieren, les fans nous ont poussés sur chaque ballon que l’on touchait. Aujourd’hui, ils nous ont beaucoup manqué. » Et même la vidéo qu’ils ont concoctée pour leur équipe favorite n’aura pas suffi pour un nouvel exploit.

FC Concordia – Frauenteam Thun Berner-Oberland 1-5 (1-3)

Buts: 3e Golay 1-0, 23e Gummer 1-1, 25e Kipf 1-2, 38e Gummer 1-3, 66e Kipf 1-4, 69e Michel

Concordia: Zbinden, Brunner, Pattaroni, Behringer, Wütrich; Cuany, Golay, Henchoz (70e Bouzid), Vanderhaegen (C ), Morina (46e Granda 70e Dotto), Peeters (85e Nania)

Entraîneur: Antonio Maregrande

Thun: Teuscher (78e Kupferschmied); Keller (78e Jörg), Brazzale ( C ) (46e Ziswiler), Blunier, Bodenmann (65e Gnägi), Burkhart, Gummer, Batschelet, Kipf, Michel, Gerber

Entraîneur: Hugo Kostezer

Leave a comment

*

code