En déplacement chez la lanterne rouge du classement, le FC Martigny, la jeunesse lausannoise a décroché une victoire de grande importance face à un concurrent direct dans la lutte pour le maintien en 1ère ligue. Une rencontre qui n’était pas loin de virer au cauchemar pour la réserve du club de Super League.

Dans la zone de relégation avant le début du match, avec un nombre de points identique au compteur (NDLR 9 points chacune), les deux équipes connaissaient l’enjeu et l’importance de cette rencontre, qui s’apparentait plus à une finale avant l’heure, qu’à un simple match de championnat.

Dès la 4e minute, le ton était donné. Sur un corner obtenu par les Vaudois, le solide arrière droit Tristan Diaz Negrone, venait crucifier le gardien adverse d’un puissant coup de caboche. Malheureusement pour les Lausannois, l’arbitre décidait d’invalider ce but en raison du ballon qui aurait franchi de peu la ligne de sortie.

Malgré ce fait de jeu, les Lausannois étaient tout de même mieux rentrés dans la partie que leurs homologues valaisans. Ils continuaient à appliquer un pressing haut et une conservation fluide du ballon, tout en étant sereins et bien organisés défensivement. D’ailleurs, leurs efforts n’allaient pas rester vains puisqu’à la 13e minute, l’attaquant Malko Sartoretti amortissait le cuir dans la surface adverse, se retournait, et pouvait tromper la vigilance du portier d’une superbe frappe croisée qui terminait sa course dans le petit filet.

Un, et deux, et trois pour Malko Sartoretti

Probablement sonnés par ce premier but, les Valaisans perdaient totalement le fil du match. Seulement sept minutes plus tard, ils concédaient un deuxième but sur une longue transversale amorcée depuis la défense lausannoise. La ligne défensive valaisanne restait statique en pensant que le ballon, très appuyé, franchirait la ligne de sortie. C’était sans compter sur la vitesse de pointe du Lausannois Joël Mandaka, qui récupérait le ballon de justesse aux abords de la surface, et adressait un centre à ras de terre pour son coéquipier Malko Sartoretti, qui ne se faisait pas prier pour doubler la mise.

Juste avant la pause, les Vaudois en inscrivaient encore deux. À la 37e, encore une fois par l’inarrêtable Malko Sartoretti qui orchestrait un véritable festival dans la défense des locaux avant d’inscrire un hat-trick, et à la 40e par Lucas Ribeiro Maio, très percutant sur son côté droit, pour compléter ce récital offensif.

Lausanne proche de subir une remontada…

Pendant la pause, tout le public présent autour du stade synthétique d’Octodure était convaincu que la messe était dite, et qu’il fallait limiter le plus possible les dégâts pour Martigny. Toutefois, il n’en fut rien ! C’était avec un tout autre visage que se présentaient les Valaisans au retour du thé. Plus disciplinés, beaucoup plus engagés physiquement sur chaque duel, et déterminés à corriger le tir, les joueurs du coach James Derivaz faisaient preuve d’un mental irréprochable dès l’entame de la seconde période. Deux minutes seulement ont suffi à Sékou Coumare pour enfin trouver la faille pour les « Grenats », et remettre un peu de confiance dans ses rangs.

À la 55e, c’était Joâo Pedro Da Cunha qui imitait Sékou Coumare et réduisait la marque pour les siens. Son but contribuait à semer encore plus le doute chez des jeunes lausannois, totalement abasourdis et impuissants face à la tournure que prenait ce match. Comme si cela ne suffisait pas, les Vaudois concédaient encore un but seulement quatre minutes plus tard, cette fois-ci par l’intermédiaire de Bryan Mattei, lequel transformait d’une tête imparable un centre d’une précision chirurgicale de son coéquipier.

YVERDON (VD), 8 février 2022, Football, Coupe suisse, 1/4 finale. Yverdon Sport – Lausanne Sp. 1-0. Kevin Martin. (c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Lausanne laissait passer l’orage avant le beau temps

Avec 3 buts encaissés en l’espace de quatorze minutes, et pas moins de 35 longues minutes à disputer avant le coup de sifflet final, le pire était à craindre pour la réserve lausannoise. Après une multitude d’occasions manquées de la part des pensionnaires du Stade d’Octodure, Il fallait attendre la 86e minute pour que le Lausannois Darian Yana, ne vienne conclure d’un plat du pied un superbe travail du nouvel entrant Amin Hajoubi, qui perforait la défense valaisanne avant d’adresser un caviar pour son coéquipier, et définitivement mettre fin aux espoirs des locaux. Dans le temps additionnel, Joël Mandaka s’offrait même le luxe d’inscrire le sixième but pour son équipe, et permettait surtout à l’équipe lausannoise de sortir officiellement de la zone de relégation.

FC Martigny-Sports – Team Vaud M-21 3-6 (0-4)

Buts : 13e Sartoretti 0-1. 20e Sartoretti 0-2. 37e Sartoretti 0-3. 40e Lucas Ribeiro 0-4. 47e Sékou Coumare 1-4. 55e Joâo Pedro Da Cunha 2-4. 59e Bryan Mattei 3-4. 86e Darian Yana 3-5. 90e Joël Mandaka 3-6.

Martigny: Fumeaux(C); Baqueiro Uroz, Masciotta, Mattei, Sissoko, Meite, Brochas Saraiva, Cordova Macias, Samardzic, Melly, Coumare, Entraîneur: James Derivaz.

Team Vaud M-21 : Mastil, Diaz Negrone, Dias, Tutonda, Fofana, Mendes Carraco (C), Okuka, Mandaka, Ribeiro Maio, Berisha, Sartoretti,

Entraîneur: Pedro Miguel Dos Santos Neto

Remarques: Stade d’Octodure Martigny, terrain synthétique.

Rédacteur : Achraf Mouchrif

Crédit photo : Alain Schmitz

Leave a comment

*

code