Stade Lausanne Ouchy a fait le job vendredi à la Pontaise, en s’imposant 1-0 contre Neuchâtel Xamax, en Challenge League. Les Lausannois sont à cinq points du leader tandis que Xamax est désormais lanterne rouge.

Une entame de match compliquée pour SLO, l’absence de ses deux milieux défensifs principaux, Andy Laugeois et Raffidine Abdullah se fait ressentir, Neuchâtel Xamax est plus entreprenant, mais manque de précision, à l’image de l’ancien Stadiste Juan Parapar qui voit sa frappe trouver le poteau puis la seconde détournée par le gardien Da Silva (10e).

Stade Lausanne joue long, et peine à poser son jeu, Dylan Tavares est proche d’ouvrir le score après un joli une-deux avec Karmin Gazzetta. Xamax se montre partiellement dangereux, mais se retrouve limité techniquement. Les Lausannois doivent tenter de faire circuler la balle de gauche à droite, de poser le jeu. La domination territoriale est Lausannoise, mais il en faut plus. Un temps fort est alors en faveur des Vaudois, Yanis Lahiouel est proche d’ouvrir la marque, mais son tir est trop croisé (37e). Score vierge à la mi-temps.

(Crédit photo: Facebook du Stade Lausanne)

La seconde période ressemble à la première, et c’est à nouveau Xamax qui se montre plus dangereux malgré une quantité d’erreurs techniques surprenante. Illustration parfaite à la 57e lorsque Louis Mafouta met de la vitesse dans le couloir droite et sert parfaitement son buteur maison, Raphaël Nuzzolo qui tire sur le gardien… Dans la foulée, les Lausannois partent en rupture et Mersim Asllani dans le couloir droite, trouve Yanis Lahiouel qui inscrit le but de la tête. « Notre gardien, nous sauve encore une fois, on part à notre tour en contre-attaque je vois Yanis dans la surface, je m’applique pour bien centrer et Yanis ajuste parfaitement sa tête croisée » nous narre le passeur décisif sur l’ouverture du score.

Neuchatel Xamax va se créer des occasions pour revenir au score notamment sur une belle incursion de Maxime Dominguez (80e) qui manque d’équilibre au moment de frapper. Deux minutes plus tard, c’est un bon centre pour Perdo Teixeira, seul devant le but (82e), mais sa reprise de la tête n’est pas inquiétante. Dans les arrêts de jeu, Gomes a lui aussi l’occasion d’égaliser (92e), mais en manque de confiance Xamax rate encore et encore le dernier geste. Dernier espoir avec Dominguez qui perfore la défense stadiste et s’écroule dans la surface (93e) qui réclame un penalty, mais Monsieur Turkes l’arbitre ne lui offrira qu’un carton jaune pour simulation. C’est une 9e défaite consécutive pour Xamax qui touche le fond du classement avec 2 points de retard sur Chiasso.

« On va chercher la montée »

Le Stade Lausanne continue sur sa belle lancée avec cette nouvelle victoire qui les place à 5 points de Grasshopper, actuel leader de Challenge League. Une belle série de cinq matchs sans défaite, les ambitions de Stade sont claires « On a une superbe équipe et on va chercher la montée » nous confie Mersim Asllani, « les équipes qu’on affronte nous le disent, on a tout pour monter et on va jouer pour cet objectif. » Le SLO accueillera mardi 22 décembre le FC Wil pour son dernier match de l’année.

De son côté, Neuchatel Xamax a recruté Andrea Binotto (50 ans), « le Professeur » dirigera l’équipe dès la reprise de janvier. L’ancien coach du Stade-Lausanne Ouchy (2013 à 2020, passant de la deuxième ligue interrégionale à la Challenge League) avait été démis de ses fonctions au mois de mai.

Stade-Lausanne – Xamax 1-0 (0-0)

Arbitre: Mirel Turkes.

But: 58e Lahiouel 1-0.

SLO: Da Silva; Asllani (88e Efendic), Hajrulahu, Routis, Tavares (74e Amdouni); Perrier; Bamba, Mutombo (46e Ramovic); Qarri (46e Gaillard), Lahiouel, Gazzetta. Entraîneur: Meho Kodro.

Xamax: Walthert; Gomes, Kaiser, Epitaux, Morgado (46e Kempter); Saiz (46e Basha); Dominguez, Corbaz (54e Morina); Parapar (79e Teixeira), Mafouta (71e Surdez), Nuzzolo. Entraîneur: Martin Rueda.

Avertissements: Epitaux (15e, jeu dur), Saiz (33e, jeu dur), Tavares (40e, jeu dur), Gomes (52e, jeu dur), Bomba (88e, jeu dur), Dominguez (93e, simulation).


(Crédit photo de couverture: Facebook du Stade Lausanne)