Warning: Undefined array key "ids" in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/plugins/essential-grid/public/essential-grid.class.php on line 6138

Warning: Undefined array key 0 in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/plugins/essential-grid/public/essential-grid.class.php on line 6142

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/plugins/essential-grid/public/essential-grid.class.php on line 6142

Warning: Undefined array key "ids" in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/plugins/essential-grid/public/essential-grid.class.php on line 6138

Warning: Undefined array key 0 in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/plugins/essential-grid/public/essential-grid.class.php on line 6142

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/clients/1b32da1c05e8d830d6c7c8e2eb16d637/web/wp-content/plugins/essential-grid/public/essential-grid.class.php on line 6142

Depuis le 1er juillet, un nouveau club apparaît sur le site de l’ACVF: le Lausanne City FC. On avait déjà repéré son prometteur et «stylé» site internet, ainsi que son superbe logo. Son président Mario Marques ne cache pas ses ambitions.

En relisant le livre de Raymond Pittet «75 ans d’histoires du football vaudois», paru en 1979, on constate que l’ACVF comptait alors 166 clubs. 43 ans plus tard, fusions et disparitions ont fait qu’il en reste un peu plus de 120. Soit quelque 30% de clubs en moins.

La ville de Lausanne n’échappe pas à ce phénomène. Certains se souviendront qu’il a existé des clubs nommés: La Poste, Vépode, Folgore, Rangers, Centro Gallego, Ticino ou encore Hungaria.

D’autres ont changé de nom et de philosophie. All Stars est devenu Benfica, Pugliese est devenu Dardania, Cité Sportive est devenu Porto (Porto qui semble avoir disparu, tout comme Etoile Lausanne) et plus récemment Lusitano est devenu FC Kurde.

Aucun rapport avec Manchester City

C’est dans ce contexte qu’apparaît en cette saison 2022/23 le Lausanne City FC. «Afin de mener à bien notre projet, nous avons eu l’opportunité de reprendre un club membre de l’ASF (Atlantica Lausanne)».

Ainsi, depuis le 1er juillet, nous sommes officiellement le Lausanne City FC, un club que se veut lausannois, comme moi», nous explique son «propriétaire» et président Mario Marques (33 ans, jeune entrepreneur actif dans le développement de projets et d’investissements dans des domaines tels que le sport, médias, communications et services commerciaux).

Mario Marques, Président Lausanne City FC

Un nouveau club, cela rend bien entendu sceptiques ou méfiants les autres clubs lausannois ou de la région qui, trop souvent, s’arrachent les joueurs entre eux.

Mario Marques nous explique: «Je voulais créer quelque chose de tout à fait nouveau, avec une identité à mon image et qui représente ma philosophie. Ayant grandi à Ouchy, d’où nos couleurs bleues et blanches et notre logo où le «C» représente non seulement le C de «City» mais également la girouette d’Ouchy (réd. un beau logo). Par contre, ni nos couleurs, ni le mot «city» ne font référence à une quelconque admiration pour… Manchester City.»

Accueilli à bras ouverts par Bobst

A terme, Mario Marques imagine son club avec des sections masculines et féminines, ainsi qu’une académie pour la formation de jeunes footballeurs (euses).

Son concept et ses louables ambitions n’étaient pas en harmonie avec le peu de disponibilités (de terrains) qu’entendait lui offrir la Ville de Lausanne. «J’ai présenté, je crois, un beau projet, de manière professionnelle, mais la conclusion était que nous ne pourrions aboutir ce projet vu le manque de possibilités qu’on nous proposait. C’était compliqué, alors en tant qu’entrepreneur, j’ai trouvé des solutions aux problèmes»

Le Lausanne City FC a ainsi été accueilli à bras ouverts au Centre Sportif Bobst à Mex: «Le terrain est magnifique, très bien entretenu en permanence. Les installations du centre sont à la disposition du club pour mener à bien notre projet et permettre à tous les athlètes de travailler et s’épanouir dans des conditions optimales. Notre comité comprend d’ailleurs un représentant de Bobst.»

Une équipe féminine et des juniors ?

Et combien d’équipes de Lausanne City sont inscrites en championnat? «Avant de courir il faut savoir marcher. Dans un premier temps, nous débuterons avec une équipe masculine en 5e ligue ainsi que le lancement de l’école de football. L’objectif sportif est la promotion en 4e ligue et, la saison prochaine, le lancement d’une équipe féminine de 4e ligue ainsi que l’académie avec des équipes de jeunes.»

Le succès d’un projet doit reposer sur des personnes compétentes. Le président Marques s’est donc entouré d’un «conseiller du président» (Zacharias Da Silva), un entraîneur (Oscar Patino, promu en 3e ligue avec Le Mont il y a quelques années), d’un entraîneur-assistant également préparateur physique (Jean-Luc Fleury), mais aussi d’un masseur réputé dans le milieu (Rachid Dridah).

«Dans notre staff, nous pouvons compter également sur l’expérience et la motivation d’Arnold Borges qui sera le responsable de la formation (Académie) et d’autres personnes qualifiées dans le monde du football viendront compléter notre organigramme», complète Mario Marques.

Des anciens de 2e ligue et plus

Pour jouer en 5e ligue et espérer monter, il faut donc une… équipe. Comment a-t-elle été montée? «Zacarias Da Silva (conseiller et responsable de la première équipe) et Oscar Patino ont fait jusqu’ici un travail remarquable pour le recrutement de joueurs. A fin juin nous avions une base de 17-18 joueurs, dont pas mal d’anciens de 2e ligue, 2e ligue inter et plus.

«L’engouement que le club a connu ses derniers temps nous a permis d’avoir encore une quinzaine de joueurs intéressés, que nous allons tester lors de la reprise (réd. fixée au 12 juillet). L’objectif étant d’avoir un effectif de 22-24 joueurs, soit ni trop de monde ni avec le risque de n’être pas assez nombreux.»

Rédacteur : Philippe Charmey

Leave a comment