Le Calice jusqu’à la lie

Malgré 45 premières minutes de très bonne facture, les Champagnoux se sont heurtés à un SLO en pleine bourre. Les Nord-vaudois n’auront jamais digéré l’inspiration géniale de Luca Gelato sur l’ouverture du score.

Sévère. C’est un peu le sentiment qui nous anime à la lecture du score final. Si l’issue des 90 minutes du temps réglementaire a bel et bien souri à l’équipe la plus en jambes, elle ne rend certainement pas justice à la très bonne entame de rencontre des Champagnoux. Double buteur hier soir, Luca Gelato reconnaît que son équipe a connu des débuts contrastés : « On a commencé le match un peu bizarrement. On n’était pas trop dedans, on manquait d’intensité dans les duels ». Bien contenus par le pressing haut des hommes de Jean-Yves Bonnard, les Lausannois ont même dû s’en remettre à plusieurs interventions salvatrices de leur dernier rempart Ozan Sahingöz pour ne pas concéder l’ouverture de la marque. « Je pense qu’il nous a manqué de la finition pour donner une autre physionomie à la rencontre. J’estime aussi qu’il y a une faute de main sur l’action du premier but. Il y a des soirées comme ça, où on aurait pu jouer toute la nuit, mais ça ne voulait tout simplement pas » relativisait de son côté Jean-Yves Bonnard. 

L’action du premier but, parlons-en. Arrêtée pour réclamer une faute à l’arbitre de la rencontre, Monsieur Fanha, la défense des visiteurs laissait tout loisir à Luca Gelato d’armer une frappe pleine de sang-froid des 20 mètres. Kris Abantantuono ne pouvait que contempler le cuir venir se loger sous sa barre transversale. On jouait depuis 44 minutes et Champagne ne le savait pas encore, mais il n’allait jamais s’en remettre. 

Alberto Gomez (avec le ballon) a également participé à la victoire des siens en inscrivant le second but.

SLO déroule et retrouvera Aigle 

Sonnés, les coéquipiers de Klayver Dos Santos revenaient sur la pelouse de Samaranch à reculons, après une mi-temps qui leur aura semble-t-il été tout sauf bénéfique. Abantantuono ayant dû quitter les siens entre-temps en raison d’une blessure à la cuisse, c’est donc à son suppléant Kamal Kayna que reviendra la tâche de récupérer le ballon du 2-0 au fond des filets. Ironie d’un sort qui semblait avoir des comptes à régler avec Champagne, ce même Kayna voyait rouge après une altercation bien malvenue. Dans l’énervement général, Gelato s’offrait un doublé sur un coup franc joué en deux temps pour donner un avantage définitif à ses couleurs. Les réussites de Steven N’Guessan et de Younes Kassah aggraveront encore le score au tableau d’affichage, qui affichera finalement 5-0 au coup de sifflet final. 

Les Lausannois retrouveront Aigle en demi-finales. « J’ai déjà affronté Aigle l’an dernier. On sait que c’est toujours chaud d’aller là-bas. Mais en tant que footballeur on aime ça, on est motivés plus que jamais et on va tout faire  pour aller en finale » terminait Luca Gelato, confiant. Sur la lancée de ses récentes performances en championnat, il semble difficile de ne pas mentionner ce SLO-là comme favori à la course au titre. Mais avant d’espérer retrouver la pelouse de Colovray le 19 mai prochain, date de la grande finale, il leur reste encore une épreuve à surmonter. Et une chose est sûre, Aigle vendra chèrement ses plumes. 

Ozan Sahingöz a su maintenir sa cage inviolée grâce à de nombreuses parades déterminantes.

Les hommes du match 

Si son équipe a réussi un blanchissage mercredi soir, c’est en grande partie du à la performance d’Ozan Sahingöz. Décisif en première période, il a su maintenir sa cage inviolée. Luca Gelato a été partout dans le cœur du jeu. À la récupération, à la construction, à la finition, le numéro 20 du SLO a du talent à revendre. 

Du côté des visiteurs, Marvyn Matip a été souvent bien seul sur le front de l’attaque. Il n’a plus ses jambes de 20 ans mais a quand même encore réussi de belles accélérations. Mention honorable à Ossama Khalk pour son sens du sacrifice, lui qui a dû suppléer en fin de match ses camarades gardiens, respectivement blessé et expulsé. 

27.03.24 FC SLO SA II – FC Champagne 5-0 (1-0)

Buts : 44e Gelato 1-0, 55e Gomez 2-0, 75e Gelato 3-0, 81e N’guessan 4-0 pen., 90e Kassah 5-0.

SLO: Sahingöz; Lukembila, Marzocchella, N’Guessan, Kouadio; Ztaou, Owoundi (C), Gelato; Hamoudi, Gomez, Dhibi. 

Entraîneurs : Pablo Soutullo et Marcello Corcetto

Champagne: Abatantuono; Cuartas, Zenini (C), Trarbach, Malfoy; Ongbwa, Khalk, Dos Santos, Egret, Rubio.

Entraîneurs : Jean-Yves Bonnard et Jacques Etonde Ebelle

Notes: Stade Juan Antonio Samaranch, Terrain principal, 70 spectateurs. Arbitrage de Monsieur Yann Fanha, assisté de messieurs Milad Amiri et Romain Sandoz. Expulsion de Kayna (70e, comportement antisportif).

Rédacteur & Photographe : Lucas Panchaud

Articles récents

Flash Actu

« Tolérance Zéro »

La sanction a été divulguée par l’ACVF ce mercredi via son communiqué. À la suite des incidents survenus en marge de la finale de la

Annonces

Club recherche tenancier(ère) !

Le FC Le Talent est à la recherche d’un tenancier ou d’une tenancière pour sa buvette à St-Barthélémy pour la saison 2024-2025 et pour une