Le temps d’un entraînement, le jeudi 17 juin, l’attaquant de Brighton et de la Nati était de retour au FC Ecublens où il a effectué ses juniors. Retour sur ce moment particulier avec l’entraîneur de la « une », José Caballero.

Comme si de rien n’était, comme s’il ne faisait pas partie des réservistes de l’équipe nationale de Suisse qui joue actuellement l’Euro… Andi Zeqiri était présent la semaine dernière au terrain du Croset. Le terrain où il a appris à taper dans le cuir. Il a suffi d’un appel pour que le FC Ecublens l’accepte les bras ouverts pour un entraînement : un futur grand attaquant de l’équipe nationale et peut-être d’un grand club européen, qui aurait refusé ?

Le comité a informé José Caballero dans l’après-midi qu’il était intéressé : « C’était une bonne surprise, une agréable même. C’est un mec du village, il a fait ses juniors ici avant de partir pour Lausanne. Son petit frère joue avec les juniors B. C’était logique de venir ici pour toucher le ballon. Vu qu’il n’a pas été retenu avec l’équipe nationale, il est venu en Suisse une semaine pour les vacances. » Et Ecublens en a bien profité.

Echanges et autographes avec les juniors

L’entraîneur était évidemment sous le charme. Avoir un joueur de cette trempe « sous ses ordres » ce n’est pas tous les jours. « Il était vraiment très sympa. Il avait une excellente attitude et était très ouvert avec toute l’équipe, il a tout fait comme tout le monde. Je pense que ce ne sont pas les mêmes entraînements qu’à Brighton ou avec l’équipe de Suisse », rigole José Caballero. Andi Zeqiri a même distillé des conseils. A la fin, il a échangé avec les juniors B où évolue son frère, il a distribué des autographes et même une paire de chaussures.

Physiquement ET TECHNIQUEMENT C’EST TRES FORT

Jose caballero

Toujours impliqué et à 200% durant l’heure et demie de l’entraînement, le jeune attaquant a montré aux joueurs présents, ce qui manquait pour atteindre le haut niveau : « Durant un exercice de conservation de la balle, c’était impressionnant, explique l’entraîneur. Pendant 15 minutes, il était constamment en mouvement, alors que les autres s’arrêtaient pour souffler… Physiquement et techniquement, c’est très fort. Pourtant, lors d’un exercice, je lui ai dit de jouer simple, il l’a fait, il a respecté les consignes, il acceptait sans broncher, c’est génial un tel footballeur. »

José Caballero, entraîneur (à gauche), et Gianpiero Corrado, président (à droite), entourent Andi Zeqiri.

Le joueur de Brighton n’a pas encore gagné sa place de titulaire ave le club anglais. Il se contente pour le moment de bout de matchs, mais coach Cabellero ne doute pas de sa capacité à s’imposer.  « Il est encore jeune, il a toutes les qualités pour percer en Angleterre, le jeu lui convient dans ce championnat. C’est un joueur instinctif devant les cages, il joue bien dos au but et est bon dans les espaces. Il est encore jeune (NDLR : 22 ans depuis le 22 juin), mais il a les qualités pour percer dans le haut niveau, ce que j’espère pour lui et pour Ecublens aussi. »

Ecublens maintenu grâce à Zeqiri!

Depuis la visite du prodige lausannois, la « une » d’Ecublens se porte mieux. En effet, elle a fait match nul 2-2 contre Saint-Légier le week-end dernier et à la suite de la victoire de Malley contre Gingins mercredi (7-3), elle est définitivement maintenue en 2e ligue. Un Hasard ? « Je ne sais pas, peut-être qu’il nous a aidé à penser à autre chose, à enlever la pression négative, on était plus décontracté », pense José Caballero qui n’a pas hésité à proposer à Andi Zeqiri un retour à Ecublens, mais « pas avant qu’il ait fait une grande carrière », précise-t-il. On ne connaîtra pas la réponse de l’intéressé, mais on espère tous que cela sera dans 20 ans après de nombreux buts pour des clubs prestigieux et pour l’équipe nationale de Suisse.

Leave a comment

*

code